AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 courrier de june

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Messages : 618
Date d'inscription : 07/04/2012

MessageSujet: courrier de june   Lun 23 Jan - 14:51

Citation :
24/10/1464 Elections au conseil du Duché de Guyenne : 50 NG en tête, mais sans majorité
PARIS (AAP) - La liste 50 Nuances de Guyenne est arrivée en tête lors de l'élection au conseil de Duché de Guyenne, mais sans obtenir de majorité absolue. Elle devra donc constituer un gouvernement de coalition.

Répartition des suffrages exprimés :

1. "50 Nuances de Guyenne" (50 NG) : 33.1%
2. "NouvHOrizons" (NouvHO) : 26.8%
3. "Rassemblement Guyennois" (R.G.) : 24.2%
4. "Guyenne Intelligente Guyenne Ambitieuse" (GIGA) : 15.9%

La répartition des sièges au scrutin à la proportionnelle conduit à une nouvelle répartition des postes du conseil :

1 : Missanges (50 NG)
2 : Jeroen (50 NG)
3 : Maurrane28 (50 NG)
4 : Valerians. (NouvHO)
5 : Tiobbi (NouvHO)
6 : Lily.es_de_hauterive (NouvHO)
7 : Angat (R.G.)
8 : Lansfeust (R.G.)
9 : Indri (GIGA)
10 : Arielle.von.spessen (50 NG)
11 : Ombres (GIGA)
12 : Hadelize (R.G.)

Les membres du conseil reconnaîtront le prochain Duc d'ici à deux jours. Ce dernier devra alors présenter ses hommages à son souverain, et nommer aux principales charges du Duché.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://manoir.actifforum.com
Admin
Admin


Messages : 618
Date d'inscription : 07/04/2012

MessageSujet: Re: courrier de june   Lun 23 Jan - 14:53

June a écrit:
Citation :

    De nous, June Sidjéno, Maréchal d'Armes Royal de France dict Sylvestre,
    A vous, Missanges, nouvellement portée au trône de Guyenne,


    Recevez nos respectueuses salutations.


    Nous vous félicitons tout d'abord pour votre élection à la tête de la Guyenne, et vous souhaitons un règne prospère et à la hauteur de vos espérances. Ce courrier a pour objet une première prise de contact et a pour vocation de vous guider, sinon de vous rappeler des souvenirs, pour votre charge de régnant.

    Comme vous le savez sûrement, et si ce n'est déjà fait, vous allez recevoir sous peu une missive du Premier Secrétaire d'Etat, vous convoquant au Palais Royal du Louvre afin de prêter allégeance à la Couronne de France. Tant que Sa Majesté n'aura pas accepté votre allégeance, vous ne pourrez porter les armes de Guyenne, ni en utiliser les scels officiels.

    Le régnant d'une province doit prêter allégeance à la Couronne de France, et prêter hommage à Sa Majesté la Reyne de France, et ce dans les quatre jours suivant son élection.

    • Les liens vassaliques - Explication


      Régnant est une charge qui vous anoblit. Qui dit noblesse, dit obligatoirement lien vassalique. Il existe deux cas de figures :
      • L'allégeance : serment de fidélité à une province ou une institution ;
      • L'hommage : serment de fidélité à une personne.


      Pour chaque lien vassalique, il y a un Suzerain et un Vassal. Le Suzerain est le seigneur qui octroie terres et droits nobiliaires ; le Vassal est celui qui sert et reçoit l'usufruit du fief octroyé. L'allégeance scelle ce lien entre le Suzerain et le Vassal. Elle se fait par l'intermédiaire d'un hommage au représentant de la province ou de l'institution. Par exemple, tout noble ayant reçu en octroi un fief d'une province prêtera allégeance à la province et hommage à son représentant.

      Pour précision, il est noté que « Le vassal de mon vassal n’est pas mon vassal ».


    • La cérémonie d'allégeance - Déroulement


      Une cérémonie d'allégeance se passe comme suit :

      • Le Vassal s'avance devant son Suzerain, traditionnellement tête nue et désarmé. Il met genou à terre - un seul genou -, et promet obsequium (respect et fidélité), auxilium (aide et service armé) et consilium (conseil) ;
      • En retour, s'il accepte, le Suzerain promet à son Vassal protection, subsistance et justice ;
      • Le Suzerain, s'il le souhaite, peut sceller l'allégeance par une accolade ou un baiser vassalique - sur la bouche -.



    Une fois reconnue par Sa Majesté la Reyne de France, vous recevrez un second pli de ma part avec vos armes, vos scels et les informations nécessaires au bon déroulement de votre règne. Nous pourrons également convenir d'une date pour la future cérémonie d'allégeance.

    Si des interrogations subsistent à la lecture de ce courrier, n'hésitez pas à m'en faire part afin que je puisse vous répondre au plus vite.


    Vous souhaitant bonne réception.

    Faict et scellé à Paris, le 27 octobre 1464.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://manoir.actifforum.com
Admin
Admin


Messages : 618
Date d'inscription : 07/04/2012

MessageSujet: Re: courrier de june   Lun 23 Jan - 14:53

June a écrit:
Citation :

    De nous, June Sidjéno, Maréchal d'Armes Royal de France dict Sylvestre,
    A vous, Missanges,


    Recevez nos respectueuses salutations.


    Il n'y a aucune problème pour votre demande. Vous pouvez donner un peu de terre de Guyenne à chacun de vos vassaux. Cependant, il vous faut savoir une notion importante : vous devez traiter tous vos vassaux de la même façon. Ainsi, si vous donnez de la terre de Guyenne à un vassal venant ployer le genou devant vous et vous faire allégeance, il vous faudra aussi le faire pour les autres. Vous pouvez également le faire pour les nobles ou futurs nobles venant faire leur prime allégeance (la toute première allégeance pour un fief qui leur sera remis lors de la cérémonie).

    Je vous écrirai de nouveau lorsque la Reyne vous aura reconnue.

    En espérant avoir répondu à vos interrogations,


    Vous souhaitant bonne réception.

    Faict et scellé à Paris, le 29 octobre 1464.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://manoir.actifforum.com
Admin
Admin


Messages : 618
Date d'inscription : 07/04/2012

MessageSujet: Re: courrier de june   Lun 23 Jan - 14:54

June a écrit:
Citation :

    De nous, June Sidjéno, Maréchal d'Armes Royal de France dict Sylvestre,
    A vous, Missanges, nouvellement portée au trône de Guyenne,


    Recevez nos respectueuses salutations.


    Sa Majesté la Reyne de France ayant accepté votre allégeance au Louvre, je vous transmets par la présente les armes de votre province, ainsi que les scels officiels et quelques informations utiles.

    • Le blason


      Vous êtes la Régnante de Guyenne, ainsi vous la représentez. Il vous faut donc porter les couleurs de la province, avec les ornements dus à votre rang.

      Au choix :
      1. Blason sans ornement
      2. Blason avec le collier de Grand Maître de la Rose d'Alienor.
      3. Blason avec les tenants
      4. Blason avec le collier de Grand Maître de la Rose d'Alienor et les tenants.



      Si vous portez déjà d'autres armes - celles de vos fiefs ou de votre famille, par exemple -, il est interdit de les assembler au blason de la province. En tant que Régnante, vous devez porter les armes de Guyenne pleines.
      Le collier correspond au rang de Grand Maître de la Rose d'Aliénor. La couronne correspond à votre rang de Duchesse. Votre rang de Duchesse vous place dans la Haute Noblesse, vous donnant droit de porter des tenants, des supports ou des soutiens, qui sont des figures placées autour du blason et qui le tiennent (exemples : des lions, des anges...). Si vous désirez en avoir des différents de ceux proposés, merci de m'en faire part afin que nous voyions ensemble ce que vous désirez ; je me chargerai de la confection.

      Si vous êtes mariée, votre époux a obligation de porter, comme vous, les armes pleines de la province ; il portera le titre de Duc consort de Guyenne.


    • Les scels


      Votre scel est personnel ; vous êtes le seul autorisé à l'utiliser.

      Vous avez à votre disposition trois couleurs de cire :
      - la cire rouge, vous servant à sceller ce qui est privé : vos missives privées...
      - la cire jaune, pour tout ce qui est administratif : nominations, annonces...
      - la cire verte, pour ce qui est intemporel : traités...



      Si vous disposez déjà d'un scel personnel, vous pouvez apposer celui de votre charge de Régnante et le vôtre personnel ensuite.


    • Le serment vassalique


      Par votre serment effectué au Louvre, vous êtes vassale de la Reyne de France et lui devez obsequium (respect et fidélité), auxilium (aide et service armé) et consilium (conseil). Je vous invite dès lors à fréquenter le Salon des Feudataires autant que vous le pouvez, afin d'y représenter votre province et d'y exercer votre devoir de consilium (conseil).
      Si la Reyne vous demande l'auxilium (aide et service armé), alors vous devrez lever votre ban (voir les explications plus bas) ou trouver une compensation si elle vous y autorise. N'oubliez pas de vous en ouvrir à Sa Majesté si d'aventure vous éprouviez des difficultés quant à vos devoirs envers elle.

      En qualité de suzeraine, vous devez à vos vassaux, les nobles de Guyenne, protection, justice et subsistance. Vous devez savoir que vous êtes responsable des actions de vos vassaux face à Sa Majesté la Reyne de France. Quant aux nobles de la province, ils exercent leur devoir de conseil auprès de vous, en général au sein de l'Assemblée Nobiliaire ; là encore, il est conseillé de fréquenter les lieux afin de pouvoir consulter vos vassaux sur les sujets qui vous semblent importants.


    • La levée de ban


      Vous avez la possibilité de lever le ban, c'est-à-dire de demander à vos vassaux de se mobiliser dans le cadre de l'auxilium (aide et service armé). Cependant, lors de cette mobilisation armée, vous devrez nourrir votre ban.
      Chaque noble doit 40 jours de service armé à la province. Au-delà de ces 40 jours, vous pouvez toujours mobiliser les nobles mais vous devez, en plus de les nourrir, veiller à leur subsistance (une solde ou de la nourriture en plus, cela devra être discuté avec votre noblesse).

      Une levée de ban se doit d'être bien encadrée, et l'annonce la concernant doit faire paraître des informations obligatoires. Aussi, avant de publier quoi que ce soit, il serait fort avisé de vous entretenir avec votre Héraut de référence afin de rédiger un écrit officiel répondant aux règles.


    • Les anoblissements & destitutions


      Vous êtes Duchesse de Guyenne, vous pouvez donc anoblir et destituer dans le respect des Loys Héraldiques, et selon les quotas autorisés.

      Vous avez la possibilité d'anoblir une personne. Il vous faudra rédiger une patente afin de pouvoir la présenter à l'Assemblée Nobiliaire et au Collège Héraldique (composé de l'ensemble des Hérauts). Voici idéalement le déroulement pour chaque rang de fief :
      - Seigneurie de mérite / Seigneurie vénale : création de la patente (avec preuve de paiement si Seigneurie vénale) => vote de l'Assemblée Nobiliaire (7 jours pour débattre et voter) => transmission au Héraut qui va soumettre la patente au veto du Roy d'Armes de France.
      - Baronnie ou fief de plus haut rang : création de la patente => vote de l'Assemblée Nobiliaire (7 jours pour débattre et voter) => transmission au Héraut => vote du Collège Héraldique (14 jours : 7 jours de débat + 7 jours de vote). Ensuite, après chaque fin de procédure, votre Héraut référent vous informera pour la suite (date et lieu de cérémonie, etc.).

      Concernant les destitutions, il faut que la dérogeance soit avérée ou le motif de la destitution sérieusement motivé. Là encore, il vous est demandé de bien y réfléchir avant d'entamer la procédure.

      Pour les deux, ne vous y prenez pas trop tard !


    • Le fief de retraite


      A la fin de votre mandat électoral, vous pourrez prétendre à l'obtention d'un fief de retraite, dans le respect des Loys Héraldiques. Il vous faudra, pour cela, faire un écrit à l'attention de votre Héraut référent. Notez que vous avez un délai de 10 jours - et pas davantage - à partir du changement de Conseil Ducal (Annonce de la KAP du changement de Conseil) pour envoyer cette demande ; après, ce sera trop tard. Nous aurons tout le loisir, durant ce laps de temps, de vous trouver une terre qui vous siéra.
      Ce courrier devra comporter une simple demande, disant que vous venez d'effectuer un mandat complet et que, comme les Loys Héraldiques vous l'autorisent, vous sollicitez la Hérauderie Royale de France pour l'obtention d'un fief de retraite.
      Précision importante : ce courrier devra être envoyé à la fin de votre premier mandat, même si vous en effectuez un deuxième !

      Par exemple : premier mandat (environ 60 jours) => changement de Conseil => demande de Vicomté de retraite avant 10 jours inclus => second mandat => changement de Conseil => demande de Duché de retraite avant 10 jours inclus.
      Si jamais vous oubliez de le faire, ou si vous le faites au-delà du temps imparti : pas de fief de retraite.
      Si vous faites deux mandats mais que vous oubliez de faire la demande de fief de retraite à la suite d'un des mandats, ou si vous le faites au-delà du temps imparti : vous n'obtiendrez qu'une Vicomté de retraite.

      Si vous veniez à être déchue par des malfaiteurs, et que - hélas - vous ne parveniez pas à reprendre le trône, votre successeur (régent ou prochain régnant légitime) décidera de l'obtention de votre fief de retraite.

      Vous ne pourrez porter armes et titre de votre fief de retraite qu'une fois le contreseing publié en Bibliothèque Héraldique, soit tout de suite après l'anoblissement.


    • La cérémonie d'allégeance


      La date de la tenue de cette cérémonie fera l'objet d'une prochaine missive afin que nous puissions la définir ensemble.

      Lors de la cérémonie, le Héraut appelle l'un après l'autre vos vassaux. Il s'en suit un échange entre vous et eux. Durant ce dialogue, ils vont vous reconnaître comme Duc de Guyenne et vont vous jurer obsequium (respect et fidélité), auxilium (aide et service armé) et consilium (conseil). En retour, vous devrez leur promettre protection, justice et subsistance. Il est souvent de coutume que le serment soit scellé d'une accolade ou d'un baiser vassalique.

      La cérémonie peut se dérouler de deux façons :
      - soit le Héraut va appeler vos vassaux selon la préséance (c'est-à-dire en fonction de leur rang, Ducs, Vicomtes, Barons, etc.),
      - soit le Héraut appelle les vassaux en fonction de leur ordre d'arrivée dans la salle (recommandé).
      Le choix de l'ordre vous appartient, cette cérémonie étant la vôtre.

      Il est d'usage de débuter la cérémonie par les primes allégeances s'il y en a (octroi du fief de retraite du Régnant précédent, octrois des fiefs de mérites, successions...), et notamment celle du Régnant sortant.

      A la fin de la cérémonie, le Héraut vous présentera les missives des vassaux n'ayant pas pu venir en personne. Vous devrez alors leur répondre par écrit et leur faire envoyer votre réponse (réponse postée sur le forum + envoyée par message IG).

      Pour ceux de vos vassaux qui n'auraient pas prêté allégeance et qui seraient en cas de dérogeance, le Héraut vous les signalera et il vous reviendra alors de les sanctionner (destitution) ou non. Ce choix vous appartient, mais vous devez savoir que vous ne pourrez faire du cas par cas ; vous devrez destituer tous les dérogeants ou personne.


    • La période de transition


      Lorsque votre mandat prend fin au moment du changement de Conseil, vous n'êtes plus considéré comme Duchesse de Guyenne, mais comme régente, jusqu'à ce que le Conseil désigne un nouveau Duc. Dès le changement de conseil, vous ne pourrez donc plus arborer les armes de Guyenne ni en utiliser les scels officiels. Vous devrez alors remettre vos armes personnelles et sceller avec vos propres sceaux si vous en possédez.



    Vous connaissez à présent les grandes lignes relatives à la Hérauderie et à la noblesse pour les tâches qui vous attendent. Je vous souhaite bon courage et vous rappelle que je reste à votre disposition.


    Vous souhaitant bonne réception.

    Faict et scellé à Paris, le 31 octobre 1464.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://manoir.actifforum.com
Admin
Admin


Messages : 618
Date d'inscription : 07/04/2012

MessageSujet: Re: courrier de june   Lun 23 Jan - 14:55

June a écrit:
Votre Grâsce,

Il est apparu lors de la dernière cérémonie d'allégeance que Koyote de Cieux, Baron de Mondenard, était porté disparu depuis plus de six mois et donc éligible à la procédure de succession anticipée.
Afin que cette procédure soit mise en place, il faut que la famille donne son accord ou l'Assemblée Nobiliaire de la province vote. Koyote de Cieux n'ayant pas de famille enregistrée en Hérauderie, ce sera donc à l'Assemblée Nobiliaire de voter pour lancer ou non la procédure de succession anticipée.

Il me faut pour cela votre accord afin que je puisse lancer le vote ; également, lorsque ce vote sera terminé, il vous faudra me faire un courrier comme quoi vous confirmez le vote ; mais nous verrons cela ensuite. J'expliquerai tout dans l'intitulé du vote.

Ai-je votre autorisation ?

Cordialement,

Sylvestre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://manoir.actifforum.com
Admin
Admin


Messages : 618
Date d'inscription : 07/04/2012

MessageSujet: Re: courrier de june   Lun 23 Jan - 14:55

June a écrit:
Citation :

    De nous, June Sidjéno, Maréchal d'Armes Royal de France dict Sylvestre,
    A vous, Missanges, nouvellement portée au trône de Guyenne,


    Recevez nos respectueuses salutations.


    Vous arrivez à la fin de votre mandat, et c'est pourquoi je vous adresse de nouveau ces quelques informations qui vous seront utiles.

    • Les anoblissements & destitutions


      Vous êtes Duchesse de Guyenne, vous pouvez donc anoblir et destituer dans le respect des Loys Héraldiques, et selon les quotas autorisés.

      Vous avez la possibilité d'anoblir une personne. Il vous faudra rédiger une patente afin de pouvoir la présenter à l'Assemblée Nobiliaire et au Collège Héraldique (composé de l'ensemble des Hérauts). Voici idéalement le déroulement pour chaque rang de fief :
      - Seigneurie de mérite / Seigneurie vénale : création de la patente (avec preuve de paiement si Seigneurie vénale) => vote de l'Assemblée Nobiliaire (7 jours pour débattre et voter) => transmission au Héraut qui va soumettre la patente au veto du Roy d'Armes de France.
      - Baronnie ou fief de plus haut rang : création de la patente => vote de l'Assemblée Nobiliaire (7 jours pour débattre et voter) => transmission au Héraut => vote du Collège Héraldique (14 jours : 7 jours de débat + 7 jours de vote). Ensuite, après chaque fin de procédure, votre Héraut référent vous informera pour la suite (date et lieu de cérémonie, etc.).

      Concernant les destitutions, il faut que la dérogeance soit avérée ou le motif de la destitution sérieusement motivé. Là encore, il vous est demandé de bien y réfléchir avant d'entamer la procédure.

      Pour les deux, ne vous y prenez pas trop tard !


    • Le fief de retraite


      A la fin de votre mandat électoral, vous pourrez prétendre à l'obtention d'un fief de retraite, dans le respect des Loys Héraldiques. Il vous faudra, pour cela, faire un écrit à l'attention de votre Héraut référent. Notez que vous avez un délai de 10 jours - et pas davantage - à partir du changement de Conseil Ducal (Annonce de la KAP du changement de Conseil) pour envoyer cette demande ; après, ce sera trop tard. Nous aurons tout le loisir, durant ce laps de temps, de vous trouver une terre qui vous siéra.
      Ce courrier devra comporter une simple demande, disant que vous venez d'effectuer un mandat complet et que, comme les Loys Héraldiques vous l'autorisent, vous sollicitez la Hérauderie Royale de France pour l'obtention d'un fief de retraite.
      Précision importante : ce courrier devra être envoyé à la fin de votre premier mandat, même si vous en effectuez un deuxième !

      Par exemple : premier mandat (environ 60 jours) => changement de Conseil => demande de Vicomté de retraite avant 10 jours inclus => second mandat => changement de Conseil => demande de Duché de retraite avant 10 jours inclus.
      Si jamais vous oubliez de le faire, ou si vous le faites au-delà du temps imparti : pas de fief de retraite.
      Si vous faites deux mandats mais que vous oubliez de faire la demande de fief de retraite à la suite d'un des mandats, ou si vous le faites au-delà du temps imparti : vous n'obtiendrez qu'une Vicomté de retraite.

      Si vous veniez à être déchue par des malfaiteurs, et que - hélas - vous ne parveniez pas à reprendre le trône, votre successeur (régent ou prochain régnant légitime) décidera de l'obtention de votre fief de retraite.

      Vous ne pourrez porter armes et titre de votre fief de retraite qu'une fois le contreseing publié en Bibliothèque Héraldique, soit tout de suite après l'anoblissement.


    • La période de transition


      Lorsque votre mandat prend fin au moment du changement de Conseil, vous n'êtes plus considéré comme Duchesse de Guyenne, mais comme régente, jusqu'à ce que le Conseil désigne un nouveau Duc. Dès le changement de conseil, vous ne pourrez donc plus arborer les armes de Guyenne ni en utiliser les scels officiels. Vous devrez alors remettre vos armes personnelles et sceller avec vos propres sceaux si vous en possédez.

      Dans le cas d'une réélection, vous serez tout de même régente durant la période de transition, jusqu'à ce que vous soyiez de nouveau désignée comme Duchesse.



    Je vous souhaite bon courage pour la fin de votre mandat et vous rappelle que je reste à votre disposition.


    Vous souhaitant bonne réception.

    Faict et scellé à Paris, le 22 décembre 1464.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://manoir.actifforum.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: courrier de june   

Revenir en haut Aller en bas
 
courrier de june
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» June Dorothée McCarty (: [OVER]
» Un courrier inattendu
» Courrier secret de Darren O. Hellson
» Vous connaissez le courrier des enfer?
» Crazy little thing, Crazy stupid Love . (Carter/June)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Ducale 1 :: [RP] En aparté, les courriers d'allégeance-
Sauter vers: