AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Joutes et festivités

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Messages : 762
Date d'inscription : 07/04/2012

MessageSujet: Joutes et festivités   Mar 25 Avr - 9:44



Couronnement Lafa - Le Campement

Zoyah a écrit:
Le Campement



Dans l’enceinte du domaine du bois de Vincennes, un vaste espace en partie déboisé est réservé pour l’emplacement du campement. Entouré par la forêt giboyeuse de Vincennes à l’est et au sud, l’étang de Saint-Mandé au nord, la clôture en palissade à l’ouest, l’endroit est le lieu le plus clairsemé du bois, permettant l’accueil de tentes, pavillons et trefs. Au-delà de l’eau sombre de l’étang, derrière un rempart d’arbres, se découpe le donjon de Vincennes. L’étang est alimenté par le ru de Montreuil qui provient des douves de Vincennes et du coteau de Montreuil. Petit à petit, c’est une véritable forêt de bannières, de flammes de soie brodées, de pennons bariolés, dansant au bout de lances qui apparaît. Les tentes de toiles bariolées se dressent progressivement, l'endroit prenant des airs de prairie émaillées de fleurs.


Jeroen a écrit:

Ah la douceur de septembre, où les feuilles commencent a tomber et les soirées doucement commence a se faire plus fraîche. Quitter la Guyenne en pareil période pouvait s'apparenter à un crime, quitter la douceur pour rejoindre la Capitale, le gris, le frimas des matins d'automne, rien qu'a y penser, le Lorrain en frissonnait.

Bien longtemps déjà qu'il avait préféré les doux hivers de la côte Bordelaises aux froides soirées Spinalienne, et s'il devait remonter en cette saison, c'était pour un événement important, un couronnement, et participer aux festivités et autres tournoi qui y était rattaché.

Les joutes et l'arc, deux domaines dont il appréciait l'usage, même si depuis le temps qu'il n'avait plus tirer à l'arc, il ne s'attendrait pas a faire un bon score, mais au moins il aurait participer.

Pour les joutes, après un repos bien mérité, il repartait donc à l'assaut, avec son fidèle Ascalon, comme toujours, et c'est accompagné de ses suiveurs, écuyers, forgerons notamment, et de sa rousse, qui pour l’événement était venu l'accompagner, qu'il arriva, et parmi les premiers pour une fois.

Il envoya rapidement l'un de ses écuyers aller confirmer sa présence et son inscription, puis il donna consigne au reste de son équipe.


Allez montez le campement par la bas, prêt de ses arbres ce sera parfait. Apporter ensuite de l'eau, préparez deux grands brasero pour la soirée et rangez nos affaires. Lucas, vas prendre nos épées s'il te plait.

Il sourit à sa rousse.

Vous m’accordez quelques passe d'arme avec Lucas afin que je me dégourdisse les membres, puis nous irons faire un petit tour dans le campement si vous le voulez. Il y'aura du beau monde c'est sur, et sans doute des gens que l'on connait. Alandrin doit déjà être là je pense.

Il sourit tout en récupérant son épée entraînant son fils un peu à l'écart pour la leçon, et son décrassage.

Missanges a écrit:

Elle était sensible à toutes les manifestations et organisations, sachant que beaucoup de personnes se donnaient du mal pour les mettre en place. Celles-ci débutaient avec de nombreux participants du moins pour le tir à l’arc. La Miss s’y était inscrite faute de pouvoir participer aux joutes…Elle ferait aisément un bon score si l’arbitre avait la bonne idée d’énoncer les premiers gagnants en partant de la fin. Elle n’avait pas la prétention de gagner mais simplement l’intention d’y participer et de suivre les festivités du couronnement.

Pourtant ce ne fut pas au terrain du tir à l’arc que les chevaux s’immobilisèrent mais dans un bois ombragé où une multitude de toiles bariolées se dressait formant des champignons géants de toutes les couleurs. Le tournoi de joutes !
Durant le voyage elle n’avait entendu parler que de cela et ce fut sans surprise qu’elle entendit à peine arrivée,


Vous m’accordez quelques passes d'arme avec Lucas afin que je me dégourdisse les membres, puis nous irons faire un petit tour dans le campement si vous le voulez. Il y'aura du beau monde c'est sur, et sans doute des gens que l'on connait. Alandrin doit déjà être là je pense.

Elle lui sourit, le voyant heureux de lever l’épée. Il allait s’entraîner, elle irait visiter…

L’été venait tout juste de finir pourtant Bordeaux restait encore ensoleillé alors qu’ici dans ses bois, l’automne avait pris ses quartiers. Le ciel était gris jouant à cache- cache avec les feuilles épaisses des grands arbres. Mes pas se dirigèrent vers un bruit d’eau ruisselant au loin dont l’écho clapotant invitait de son chant les voyageurs.
Ma vision s’arrêta sur un étang. L’eau transparente semblait absorber la couleur de la verdure la jouxtant si bien qu’une immensité se déclinait sous mes yeux. Je restais admirative de dame nature, tandis que mes iris essayaient de délimiter les deux extrémités de cet étang. Au loin, parmi cette masse de verdure le donjon de Vincennes s’imposait.

Elle aurait aimé que son p’tit brun soit là pour voir tout cela mais sans doute aurait-il trouvait tout cela trop romantique. C’est donc en pensant à lui que la Miss fit le chemin inverse afin de le retrouver. Peut être aurait-il fini ses exercices d’armes et à son bras ils iraient saluer leurs connaissances…

Jeroen a écrit:


Il avait passé un bon petit moment à s’entraîner, enfin a entraîner son fils plutôt, même si l'exercice lui faisait du bien aussi. Il avait perdu sa rousse de vu qui avait du, sans doute se balader un petit peu en attendant qu'il termine et soit disponible.

Un dernière série d'esquive, un sourire entendu à Lucas pour lui signifié que c’était assez pour aujourd’hui"hui, il se dirigea vers la tente afin de plonger son visage dans un grand baquet d'eau qui avait été apporté pour sa toilette.

Une fois terminé, en état, bien plus présentable, il se dirigea vers l'entré de son campement voyant au loin la rousse le rejoindre.


Alors ma douce, vous avez croisé du monde? Allez, guidez moi vu que vous semblez déjà familière des lieux, allons voir si nous connaissons du monde par ici.

Il lui sourit avant de lui déposer un tendre baiser sur ses lèves.

Je vous suit.

Missanges a écrit:

Lentement la Miss fit le chemin en sens inverse regagnant le campement mille idées en tête. La promenade solitaire étant sans aucun doute propice à la réflexion.
Une partie de son esprit était occupée par les différents projets qu’elle avait mûri ces derniers temps. L’autre moitié était occupée par son Jero comme elle aimait à le nommer familièrement.

C’est ainsi que levant les yeux elle le vit devant la tente la regardant venir. Un sourire illumina son visage et lorsqu’elle fut près de lui, les bras musclés de Jeroen la serrèrent tandis que ses lèvres prirent possession des siennes. La Miss passa ses mains dans ses boucles brunes légèrement humides répondant tendrement au baiser.


Alors ma douce, vous avez croisé du monde? Allez, guidez moi vu que vous semblez déjà familière des lieux, allons voir si nous connaissons du monde par ici.


Il me semble avoir vu la tente d’Alandrin et la silhouette furtive de Julien le maire de Montauban.
Nous pouvons allez voir Alan et lui souhaiter bonne chance.


Un tendre sourire puis main dans la main ils allèrent vers la tente dont ils connaissaient la bannière.

Missanges a écrit:


À mes paroles, il tendit son bras m’invitant à la promenade. Ma main dans le creux de son bras, nous partîmes explorer. Le terrain descendait lentement vers l’étang où des barques avaient été sorties afin de faire une promenade romantique. Mais les hommes étaient là pour jouter alors le romantisme hein…
C’est donc tout naturellement que nous prîmes l’autre chemin donnant une vision différente du calme de l’étang. Des gens couraient dans tous les sens, dressant les stands, balisant les différents jeux, une excitation palpable monter dans l’air. Ma tête se tourna vers lui et nos yeux se fixèrent longuement, nous étions heureux d’être là ensemble partageant ce moment.

Mes pas s’arrêtèrent un instant regardant une tente, le ténébreux est là !! Un sourire illumina mon visage


Castelreng est ici nous irons le saluer après Alan, tu veux bien Jero ?

Nous fûmes devant la tente d’Alandrin,

Youuuuhhhhouuuuuuuuuuu, il y a quelqu’un !!

Oups !! Ma main se posa contre ma bouche lorsque je vis deux silhouettes…

Missanges a écrit:
[/center]

Des bises retentirent et des sourires s’affichèrent. Je rendis la bise à Alandrin puis me tourna vers les hommes

Missanges enchantée de vous connaître.

À peine la phrase finie ce fut Sulpicia qui fit son entrée et des bises fusèrent encore


Bonjour Sulpicia, j’espère que tu vas bien


Je ne vais pas tarder à aller jouter pour le premier tour, face à une Comtesse.

Et bien tu vas avoir des supporters ^^

Ma main serra doucement celle de Jeroen

Missanges a écrit:

La tente allait devenir étroite. Les hommes se regroupaient afin de parler technique et les femmes papotaient aussi lorsqu’une personne entra. Alandrin fit les présentations et je saluais grandement la belle dame qui s’avançait.

Je vous présente le Duc Jeroen d'Arnwald, mon suzerain, ainsi que sa compagne Dame Missanges. Voici le Seigneur de Vaulx, Azorak du Castel. Et enfin, Sulpicia, que j'aime comme ma propre sœur.

Enchantée dame, vous avez une voix très mélodieuse.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://manoir.actifforum.com
Admin
Admin


Messages : 762
Date d'inscription : 07/04/2012

MessageSujet: [RP] Couronnement de la Reyne : Tournoi d'Archerie Sept 1464   Mar 25 Avr - 9:56



Petitrusse a écrit:
Petitrusse s'installe sur l'un des deux fauteuils derrière le grand bureau, réfléchit un instant puis se penche en avant. Il prend une feuille et une plume.
Petitrusse note le nom des deux premiers inscrits, courrier qu'il a reçu avant son départ de Clermont.


Citation :
Liste des Archers participants au Tournoi d'Archerie pour le Couronnement de la Reyne :

1-Maywenn, BA, Clermont
2-Silverangel, BA, Clermont
3-Albin., Maine, Le Mans
4-Louis-Appollon, Alençon, Argentan
5-Kenneth, Guyenne, Bordeaux
6-Tagertha, Toulouse, Toulouse
7-Wynnea, Périgord, Sarlat
8-Jackouille, LD, Vienne
9-Cassydis_law, BA, Aurillac
10-Lora1, Gascogne, Bayonne
11-Sofy.D, Poitou, La Rochelle
12-Missendei, Champagne, Ste Menehould
13-Clement, Gascogne, Labrit
14-Effelissianor, Bourgogne, Dijon
15-Bertrand, Alençon, Argentan
16-Azorak, Maine, Laval
17-Alandrin, Guyenne, Bordeaux
18-Lemerco, Bretagne, Rieux
19-Theudrik, Poitou, La Trémouille
20-Jeroen, Guyenne, La Test de Buch
21-Alessandra_beatrice
22-Arthur37, BA, Thiers
23-Missanges, Guyenne, Bordeaux
24-Mcfifou, Normandie, Fécamp
25-Devilie, BA, Clermont
26-Silfiac, Orléans, Patay
27-Cooky, Béarn, Orthez
28-Constancedesbaux, Rodez , Rouergue
29-Gregorius, Montluçon, BA
30-Annabelle45, Murat, BA
31-Alvira, Vendôme , Touraine
32-Vittoria, Laval, Maine
33-Arioce , Chinon, Touraine
34-Aureliia, Uzes, Languedoc
35-Actarius, Troyes, Champagne
36-Isora, Tonnerre, Bourgogne
37-Hyseux, Bourges, Berry
38-Sandre11, Tonnerre, Bourgogne
39-Baloo45, Bourbon, BA
40-Shame, Castillon, Périgord
41-Arnaud_giboin, tLabrit, Gascogne
42-Clealan, La Test de Buch, Guyenne
43-Elienore, Moulins, BA
44-Erwany, Niort, Poitou
45-Lysianne, Toulouse, Toulouse
46-Arthz, Castillon, Périgord
47-Fred109, Honfleur, Normandie
48-Berangeredecauderan, Montpensier, BA
49-Xenonphie, Lodeve, Languedoc
50-Laurie45, Aurillac, BA
51-Kalimalice, Orléans, Orléans
52-Gothyra, Clermont, BA
53-Sancte, Montauban, Guyenne
54-Chevalier.noir, Clermont, BA
55-Sab8999, Moulins, BA
56-Malwyn, Tours, Touraine
57-Rrs, Toulouse, Toulouse
58-Kalderah, Orléans, Orléans
59-Louisette, Montbrisson, BA
60-Ledzeppelin, Lyon, LD
61-Edward, Orléans, Orléans
62-SlaD, Lyon, LD

Missanges a écrit:
Une Miss arrive...
Elle avait lu toutes les lignes de l'affiche pour les festivités royales et le tir à l'arc avait retenu son attention. Elle aurait maitrisé plus favorablement les cordes d'une lyre mais bon...Elle fera avec les cordes d'un arc...


Inclinaison de tête afin de saluer toutes les personnes présentes.

Bonjour à tous,

Je suis Missanges de la ville de Bordeaux Guyenne donc
! Petit sourire. C'est avec plaisir si je peux m'inscrire, ne serait ce que pour fêter l'événement et si je peux rajouter battre les Bordelais inscrits !!

Sourit en sachant que cela est perdu d'avance. mais bon on est là pour s'amuser...

Missanges a écrit:
Bonjour Miss. Ravi de te voir ici. Sais-tu si mon cher Suzerain sera présent aussi?

Et de voir un visage ami familier s’approcher pour son plus grand plaisir.

Coucou Alan, je suis heureuse de te voir également. Hummm, je gage que oui et j’espère le battre même si c’est un tantinet utopique ^^

Puis une voix fusa


Missanges,
je prends bonne note de votre inscription et je remarque que vous êtes déjà trois participants pour la ville de Bordeaux. C'est très bien car je n'ai pas souvenir d'avoir eu des représentants de cette ville par le passé.


Lui sourit et inclinant la tête pour le saluer


Ahhhhhhh ! Mais ça c’était avant ^^J’espère que nous ferons honneur à la grandeur de l’événement.

Une autre voix fusa, elle avait rencontré cet homme une fois lorsqu’elle hésitait entre Angoulême et Bordeaux…M’enfin il ne devait pas se souvenir


Bonjour, Missanges. Vous êtes la Bienvenue à Vincennes. Je vous souhaite Bonne Chance. C'est bon pour l'inscription.

Inclinaison de tête,

C’est moi qui vous remercie de votre accueil. Au fait entre deux inscriptions un p’tit verre de fine de Bordeaux, cela vous tente !!!

Missanges a écrit:
[ Tournoi du tir à l'arc]

Des affiches furent placardées aux quatre coins du royaume, c’est dire la teneur de l’événement.
Fêter le couronnement de sa majesté Lafa de Bussac ! Rien que ça !!

C’est ainsi que le coupe Jeroen Miss arriva chacun tenant le bras de l’autre saluant poliment leurs connaissances.
La Miss en pleine forme, prête à affronter les concurrents de tout le royaume, afin de fêter dignement les festivités et par la même occasion, faire briller la cité de Bordeaux, sa ville et la Guyenne !
L’endroit était magnifiquement préparé et pourtant l’herbe y était rare ! Il y avait tellement de monde qu’elle était cachée par toutes les personnes présentes. C’était un bon signe de festivités réussies.

Les organisateurs présents Shame et Petitrusse dispensaient les dernières consignes. J’écoutais attentivement.


- Sur ce stand vous pouvez vous entrainer.
- Deux sections : une d'entrainement et une de tournoi.
- Il y a 3 cibles mais tout se déroule sur la cible de droite…


Oh p’tain avec ma chance je vais bien viser sur les autres…

…la plus éloignée, donc la plus difficile mais celle qui donne le plus de points.

Et les consignes fusèrent si bien que mon esprit s’évada et les consignes s’envolèrent. C’est bien connu trop d’informations tuent l’information ! J’entendis mon nom et bien évidemment je ne savais plus qu’elle cible viser. Je m’interrogeais à faire répéter les consignes, mais bon je n’étais pas à Bordeaux. M’enfin, je n’allais pas me démonter non plus. Un tendre baiser à mon Jeroen afin que cela me porte bonheur et hop en piste !

C’est donc d’un pas gracieux que j’avançais vers la cible ayant pris soin de bien m’entrainer auparavant. Un peu trop d’ailleurs car mes muscles commençaient à me faire mal.
Une légère brûlure allant de mes doigts jusqu’à mon épaule. Manque d’entrainement ça !
Une inclinaison de tête de l’arbitre, me donna le feu vert et j’y go !
Respiration, concentration, exécution…Allez, allez…
L’œil légèrement fermé, le souffle retenu, les muscles saillants une parfaite concentration.
L’arc qui se lève, la langue qui se montre semblant suivre l’effort du bras. Heureusement que le ridicule ne tue pas et soudainement les flèches s’ensuivent dans une cadence régulière. Elle ne deviendrait pas si mauvaise au tir à l’arc finalement.

La dernière flèche file et soudain je sens mon arc partir en avant. Déséquilibrée, manquant de tomber, un homme venait de s’emparer de mon arc.


Rhhhhhhhhooooooooooo, ça va pas non !!


Je me tourne vers l’arbitre lui faisant comprendre mon désarroi.

Sans déconner avec toutes les personnes présentes faut que cela tombe sur moi…

Jeroen a écrit:
Ils étaient arrivé ensemble oui, bras dessus bras dessous, le couple était arrivé pour l’épreuve du tir à l'arc.

Bon, vrai que cette discipline fut longtemps une de ses spécialité. Il avait notamment dirigé une escouade d'archer dans l'Ost Lorrain, et avait même longtemps détenu le record de Guyenne de la spécialité.

Bon, vrai qu'il s'etait laissé aller, plus concentré vers les joutes et les duels à l'épée qu'à l'arc, mais pour une tel occasion, il avait accepté de reprendre son arc.

Miss passa d'abord. Mouai, vrai que la technique laissait à désiré, mais après tout, celui qui n'apprend pas ne peu savoir. Alors qu'elle décoche sa dernière flèche, il voit un homme lui prend son arc, sans doute pour le ranger, tout du moins c'est ce qu'il pense, mais en voyant la rousse hurler et suivre l'homme, finalement pas forcément un coup de main qu'il lui fillait, et alors qu'il voulait aller la rejoindre, on appel son nom.

Prenant place, sur le pas de tir, l'Arnwald se fit apporter son arc, bien longtemps qu'il n'avait plus tirer avec et fut presque surpris de la tension de la corde.

Elle était tendu, hyper tendu, et il dut y mettre beaucoup d’énergie pour la détendre et place sa flèche.

Une fois en position, les réflexes lui revinrent rapidement. Plus aucun bruit ne pouvait le déconcerter, son souffle ne fit plus qu'un avec son bras, sa flèche, et tout en expirant, il laisse sa première flèche quitter l'arc et la suit des yeux jusqu'a ce qu'elle aille se loger dans la cible.

Bingo. 1 dedans et pas mal placé, ouf. Il n'avait pas tout perdu.

Il encocha flèches après flèches, une petite moue lors d'une flèche mauvaise et trop éloigné de la cible.....


Merdasse......

Au final pas trop mal, pas de nouveau record ni personnel encore moins de Guyenne, mais un résultat intéressant, mais rien de sur que cela suffisent pour continuer l'aventure.....

Rendant son arc à son ecuyer il chercha des yeux sa rousse, ou pouvait elle bien être maintenant tssssssss......

Petitrusse a écrit:
Petitrusse regarde ses notes et les transforme sur un beau parchemin en une liste de nom en partant de celui ou celle qui avait fait le meilleur résultat et en poursuivant vers la personne qui n'avait fait que le moins bon résultat.
Pas évident, quand il y a une cinquantaine de résultats, de n'oublier personne, donc pour chaque résultat, juste avant de le noter, Petitrusse vérifie une seconde fois. Cela prend du temps.
Petitrusse a aussi été archer, il sait ce que c'est d'attendre les résultats. On surveille le juge, on sonde les personnes les plus proches, pour savoir s'il y a moyen d'obtenir des informations.
Petitrusse, satisfait, se lève et prend le document dans les mains. Il fait le tour de son bureau et se déplace vers les archers. Petit à petit, le silence se fait. Petitrusse poursuit son chemin et va se placer au centre de l'attroupement des archers, pour être bien entendu.


Amies Archères, amis archers,
Comme vous pouvez le voir, je vous ai préparé ce beau tournoi, avec ce temps magnifique, pour le couronnement de notre nouvelle Reyne.
Je voudrais tout d'abord vous remercier, vous, car un tournoi sans archer, ne peut-être un beau tournoi. Vous êtes venus très nombreux vous inscrire et cela fait très plaisir, me fait très plaisir et cela donne du coeur à l'ouvrage pour les jeunes membres du jeune Office que notre Office d'Archerie Royale. Surtout que..... nombreux d'entre vous sont des nouveaux archers, je dis nouveaux car vous n'avez pas participé à ce type de tournois ces dernières années. Je vais faire mon maximum, pour revoir chacun d'entre vous par la suite, je donnerais même des cours à ceux qui le désireront et nous avons une école pour cela à l'archerie Royale.
Avant de dévoiler le classement, ce que vous attendez toutes et tous, je voudrais remercier encore une personne, et pas des moindres, c'est la personne qui m'a aidé pour vous accueillir au bureau des inscriptions, messire Shame, archer et membre de l'Archerie Royale mais aussi pour avoir usé et abusé, tout comme moi, de ses connaissances, pour faire afficher le plus possible, dans tout le Royaume de France nos affiches pour ce tournoi.

Merci Shame!!


Petitrusse applaudit.

Alors le classement :



Ces 32 archères et archers sont qualifiés pour les Seizième de finale.
Je vous invite à vous reposer, manger, boire, vous reposer puis retourner à l'entraînement avant de revenir sur la lice pour ce second tour.


[hrp]J'attends vos tirs pour le samedi 8 octobre au soir.[/hrp]

Ensuite, voici le reste du classement avec nos archères et archers éliminés, qui n'ont pas démérités. J'aimerais que nous les félicitions.

Petitrusse applaudit et affiche la liste.



Pour les éliminés, j'ai envie de vous proposer quelque chose, dites moi si cela vous intéresse. Je vous propose un petit cours et ensuite, je vous demande de repasser sur la lice. Je récupère vos résultats et je fais un classement entre vous.
A vous de venir me dire si cela vous intéresse.

A toutes et tous, je vous souhaite bonne continuation et beaucoup de plaisir pendant cette belle journée d'Archerie dans ce beau cadre qu'est Vincennes.

Missanges a écrit:
Elle avait retrouvé son arc et elle avait assisté au tir de son compagnon. Elle ne doutait pas un instant de son beau score. Les gestes avaient été plus surs et plus puissants que les siens. Elle lui avait sourit et tenant sa main ils étaient à écouter le Maître Archer, applaudissant lorsque sa voix se fit afin de remercier l’organisation de ce tournoi.

Les scores se dévoilèrent et sans réelle surprise je regardais ma place ainsi que celle de Jeroen. Me tournant vers lui


Félicitation, je savais que vous seriez dans les personnes qualifiées, je serais votre supportrice…

Des informations reprirent

Je vous propose un petit cours et ensuite, je vous demande de repasser sur la lice. Je récupère vos résultats et je fais un classement entre vous.
A vous de venir me dire si cela vous intéresse.

La Miss leva la main afin de prendre la parole poliment et répondit

Si cela ne vous fait pas perdre trop de votre temps je veux bien pour ma part.

Jeroen a écrit:
Il regarda avec attention celui qui allait annoncer les résultats. Normalement, il fallait être à 4300, 4400 pour passer au second tour, il était au dessus des 4400 ca devrait passer, mais loin des meilleurs.......

Arf, 21 ème. Il avait espérer être dans les 20 juste derrière. Il sera la main de sa rousse, pas mal pour un premier essaie oui.....


Bravo a toi aussi Miss, pour une première tu t'es bien défendu. Dès qu'on rentre en Guyenne, je fais installer un un champs de tir, on pourra s’entraîner plus encore.

Bon second tour, fallait mettre les boucher doubles maintenant, il n'en resterai que 16 au tour suivant, il n'etait pas si loin, mais il savait très bien que 50 points, a ce niveau c'etait déjà énorme, il devrait battre son record de 4500 point et quelques s'il voulait aller plus loin encore.....

Se tournant ensuite vers Alandrin qui n'était pas loin.

Bravo Alandrin, tu as fait honneur à la Guyenne mais le chemin est encore loin. En plus Kenneth est loin devant, va falloir qu'on travail dur pour le rattraper celui là.

Missanges a écrit:
Dès qu'on rentre en Guyenne, je fais installer un un champs de tir, on pourra s’entraîner plus encore.

Elle lui sourit

C'est une très bonne idée.


Puis se tournant vers Alandrin.


Félicitation à toi aussi Alandrin et Kenneth aussi. La Guyenne est bien représenté.


Puis ses yeux se portèrent vers son Altesse Actarius qu'elle salua d'un signe de tête.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://manoir.actifforum.com
Admin
Admin


Messages : 762
Date d'inscription : 07/04/2012

MessageSujet: Festivités des Olympiades   Mar 25 Avr - 9:59

Nightmare_bbp a écrit:
Festivités des Olympiades



[hr=40]

Pour s'inscrire aux jeux



Citation :
Inscription course en armes : Rebecca_laurentia
Inscription lancer de javelot : Rebecca_laurentia
Inscription course de chars : Vittoria

Par courrier (IG ou MP), avant le 20 novembre inclus !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://manoir.actifforum.com
Admin
Admin


Messages : 762
Date d'inscription : 07/04/2012

MessageSujet: Course de chars   Mar 25 Avr - 10:05

Vittoria a écrit:


________________________________


    ¤ Le 25 novembre 1464 - Course 1 ¤


Deuxième jour des Olympiades et le stadium était aussi rempli que la veille ! Les spectateurs applaudissaient, riaient, semblaient attendre avec grande impatience que la course de chars débutent. Un brouhaha s'élevait dans les airs tandis que les attelages se préparaient dans les coulisses du stadium.
Chacun des participants disposaient de quatre chevaux à leur char. Les héros du jour pourront être vêtus à leur convenance, en souhaitant qu'ils aient pensé à quelques protections en cas de chute car les accidents n'étaient pas impensables.
Alors que chaque aurige s'était préparé, les chars entrèrent officiellement au coeur du stadium sous les acclamations des spectateurs, les cris d'encouragement et les applaudissement. Le Grand Chambellan de France, organisatrice ce jour pour les courses de chars, se présenta sur l'estrade pour prendre un peu de hauteur. Elle attendit patiemment que les chars se mettent en place derrière la ligne tracée au sol pour désigner le départ mais également l'arrivée à la fin du troisième tour.

Lorsque chacun était installé, Vittoria prit la parole, en élevant la voix de sorte à ce qu'elle porte à travers le stadium :


Vaillants auriges des Olympiades de Sa Majesté Lafa de Bussac !
Vous voici fiers concurrents des jeux !
Brillez à travers cette course de chars sous les yeux de notre souveraine et vous serez couvert de gloire !


Tout comme son maitre des cérémonies, Vittoria avait pris avec elle les deux bouts de bois destinés à donner le départ. Elle les leva devant elle et procéda au choc qui résonna à travers le stadium.

CLAC !!

La course commençait...


Citation :
Au départ de la course :

Azorak et Hadelize (27) prennent la tête de la course, au coude à coude, suivi juste derrière, en deuxième position par Ingeburge (26).
En troisième position, un trio se forme, Samsa, Arioce et Missanges (25) sans qu'on ne puisse les départager pour le moment ! Les chars risquent de se heurter !
Non loin derrière, Sepa (22) occupe la quatrième position mais rien n'est perdu !


Lors du 1er tour :

Ingeburge : Vous essayez de récupérer la première place en vous faufilant entre les chars d'Azorak et Hadelize. ( Ingeburge inflige -10 à Azorak et à Hadelize). Votre tentative n'est pas un véritable succès : vous êtes troisième.

Hadelize : Les dégâts causés par Ingeburge vous font ralentir considérablement ! ( -10). Tous les chars vous doublent, vous êtes sixième !

Azorak : Ingeburge a tenté de vous déstabiliser mais vous restez maître de votre char! (-10 + 10, action d'Ingeburge annulée). Vous vous retrouvez en deuxième position.

Samsa : Il ne se passe rien pour vous. Vous voici quatrième au coude à coude avec Missanges (+0).

Missanges : Il ne se passe rien pour vous. Vous voici quatrième au coude à coude avec Samsa (+0)

Arioce : Vous réussissez un coup de maître en accélérant et en doublant tout le monde sur le côté (+5). Vous êtes à la première place !

Sepa : Il ne se passe rien de particulier pour vous, votre premier tour se passe sans accroc (+0). Vous êtes en cinquième position!


Classement provisoire, fin 1er tour :

    1er : Arioce
    2ème : Azorak
    3ème : Ingeburge
    4ème : Samsa et Missanges
    5ème : Sepa
    6ème : Hadelize


Spoiler:
 

Missanges a écrit:


La Miss était arrivée sur les lieux où allait se dérouler les olympiades. La journée fila rapidement de découverte en découverte. Tout était fastueux.

Le second jour était tout aussi impressionnant avec un grade de plus car c’était le jour de la course de char. La Miss s’était changée dans une tenue plus adéquate pour concourir.
Une clameur montait du stadium donnant des tournis à l’estomac de la Miss.

Un char s’avança dirigé par quatre chevaux magnifiques. Un bel apollon me tendit les rênes en souriant d’une façon bizarre. La miss sentit une petite moquerie et pensa que cet homme s’amusait à parier sur chaque candidate.
Je pris les lanières de cuir tendues en lui faisant un grand sourire et les chevaux s’emballèrent au point que je cru tomber, ce qui fit rire l’homme. Tssss, finalement il n’était pas si beau cet apollon !
Puis ce fut une clameur lorsque les chars entrèrent sur la piste. Des carrés de tissu vinrent colorer les tribunes et j’essayais de voir s’il était là afin de m’encourager. Comme programmé les chevaux stoppèrent sur une ligne tracée au sol. Tous les chars se rangèrent côte à côte.
Une voix s’éleva

Vaillants auriges des Olympiades de Sa Majesté Lafa de Bussac !
Vous voici fiers concurrents des jeux !
Brillez à travers cette course de chars sous les yeux de notre souveraine et vous serez couvert de gloire !


CLAC !!


Soudain un bruit résonna et les chevaux partirent. Je criais je n’étais pas prête et mes mains serrèrent les rênes non pas pour diriger mais pour ne pas tomber.
La capitaine de Guyenne prit la tête de la course, évidemment deux mois qu’elle s’entraine au sein de l’armée, alors si elle n’est pas au top…

La roue d’un char venant cogner contre la mienne faillit me déstabiliser et me ralentit.

J’étais au coude à coude avec un char dont les chevaux semblaient faire connaissance.


Oh les bestiaux on n’est pas là pour la causette, allez on bouge…

Vittoria a écrit:
Le premier tour venait de s'achever et les concurrents s'élançaient dans un deuxième tour à toute allure :

Citation :
Dans la ligne droite, début du 2ème tour :

Arioce (62) se maintient à la première place pour l'instant suivi de Missanges (57) qui gagne quelques places. Samsa (55) se hisse à la troisième place alors qu'Ingeburge et Sepa (50) se retrouvent juste derrière au coude à coude. Hadelize (47) atteint la cinquième place tandis qu'Azorak (46) semble avoir un problème et se retrouve à la sixième place.


Lors du 2ème tour :

Samsa : Mais qu'avez-vous fait à vos chevaux ? Ces derniers s'emballent littéralement et vous propulsent à la première place. (+10)

Arioce : De fortes vibrations semblent provenir de l'une de vos roues et cela vous perturbe (-5). Vous êtes deuxième ex-æquo avec Missanges.

Missanges : Il ne se passe rien pour vous. Vous voici deuxième au coude à coude avec Arioce (+0).

Ingeburge : Il ne se passe rien pour vous. Vous êtes à la troisième place (+0).

Hadelize : Il ne se passe rien pour vous. Vous êtes à la quatrième place (+0).

Azorak : Il ne se passe rien pour vous. Vous êtes à la cinquième place (+0).

Sepa : L’accélération de Samsa projette un nuage de sable sur vous, ça pique les yeux non ? Les chars derrière le vôtre vous dépassent. Vous êtes dernier, pour l'instant. (-5)

Classement provisoire, fin 2ème tour :

    1er : Samsa
    2ème : Arioce et Missanges
    3ème : Ingeburge
    4ème : Hadelize
    5ème : Azorak
    6ème : Sepa


Spoiler:
 

Missanges a écrit:
Quant tu crois que t’as fini, ben y en a encore !
Le premier tour venait de prendre fin, sous les cris et les applaudissements des fans. De nombreux carrés de tissu s’agitèrent, je levais la main afin de les saluer. Ben quoi ! J’ai bien le droit de croire que c’est pour moi !!
Les chevaux filèrent vers leur auge afin de boire un coup, je fis pareil. Enfin pas dans l’auge hein…
De délicieux pavillons ressemblant à de petits temples ronds avaient été construits afin que les participants puissent se désaltérer et se reposer avant de s’échiner…Euh enchainer…

Une deuxième fois les chevaux se rangèrent côte à côte et le Clac retentit


CLAC !!

Pas folle la Miss, cette fois elle était au top ! Les mains serrant fermement les rênes, les chevaux partirent comme convenus. Nous avions passé un contrat moral entre nous lors de l’entracte. Soit ils finissaient en tête soit ils finissaient en boudin !
Sans déconner, ce n’est pas quatre canassons qui vont faire la loi !

C’est donc dans une confiance absolue que ce deuxième tour commença. Les chevaux prirent une allure confortable et lentement mon esprit s’évada. Les yeux clos, j’imaginais la Reyne me lançant des pétales de rose et autres délicatesses. Des essences de fleurs odorantes, des couronnes de jasmin. Tout cela était purement imaginaire et pourtant je pouvais ressentir cela.
Cette moiteur de ces huiles essentielles…

Soudain j’ouvris les yeux et je vis venir de la boue ! Sans déconner ce n’était pas de l’eau de rose qui venait sur moi mais une merdouille pas possible que les roues du char devant moi m’envoyais.


Ohhh ! Tu dégages ton char…

Soudain les chevaux s’alarmèrent et gagnèrent du terrain se retrouvant côte à côte. Un coude à coude se dessina…
Vittoria a écrit:
A la fin du deuxième tour, les chars franchirent tous la ligne qui annonça le début du troisième tour...

Citation :
Dans la ligne droite, début du 3ème tour :

Samsa (92) prend considérablement de l'avance en se plaçant à la première place suivie en deuxième position par Missanges (82). Tout juste derrière elle, Arioce (81) se place en troisième position tandis que le suit Azorak (78) à la quatrième place. En cinquième position, nous retrouvons Hadelize (77) qui talonne son adversaire. En sixième place, se trouve Sepa (70). Ingeburge (16 = élimination) semble avoir eu un problème avec son char : elle est obligée de quitter la course.


Lors du 3ème tour :

Samsa : Vous donnez un bon coup de fouet à vos chevaux, qui accélèrent considérablement. (+10) Vous conservez la première place.

Arioce : Vous profitez d'un virage pour doubler votre adversaire, vous risquez l'accident mais vous passez sans rayer la carrosserie ! (+5) Vous êtes deuxième.

Hadelize : Vous tentez une remontée sur un côté et donnez un coup de fouet à vos chevaux (+5) Vous êtes à la troisième place.

Missanges : Vous roulez sur un objet non identifié, ce qui fait légèrement décoller votre char du sol. Vous vous maintenez dans la course mais cet événement vous a fait perdre deux places (-5). Vous êtes quatrième.

Sepa : Il ne se passe rien pour vous. Vous êtes à la cinquième place (+0).

Azorak : On dirait qu'une roue de votre char se dévisse, vous ralentissez par prudence, mais vous perdez votre position. (-10) Vous êtes à la sixième.


Classement fin 3ème tour :

    1er : Samsa
    2ème : Arioce
    3ème : Hadelize
    4ème : Missanges
    5ème : Sepa
    6ème : Azorak



Sont qualifiés pour la troisième course : Samsa, Arioce & Hadelize

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://manoir.actifforum.com
Admin
Admin


Messages : 762
Date d'inscription : 07/04/2012

MessageSujet: Le Festin des Titans   Mar 25 Avr - 10:06

Missanges a écrit:
Citation :


    Les sujets de Sa Majesté Lafa de Bussac, hommes ou femmes, nobles ou non,
    sont tous invités à relever le défi qui clôturera les Olympiades
    « Le Festin des Titans
    »


    Lors d’un banquet orgiaque, l’Office de la Bouche vous met au défi de déguster tout ce qui vous sera proposé.
    Des mets d’inspiration antique en quantité gargantuesque.

    Celui qui parviendra à venir à bout des plats qui lui seront servis, sera déclaré « Bacchus » d’Or et remportera le droit d’effectuer une commande auprès de l'office des Atours.
    Quant aux perdants, ils auront la satisfaction d’avoir fait des réserves pour l’hiver.

    Ce festin « inédit » se déroulera le 27 novembre 1464, au château de Saint-Germain-en-Laye*, à l'ouest de Paris.

    Pour y participer, vous devez vous inscrire auprès de Zoyah Aurel-Novotny* , Dauphin de France, avant le 25 novembre 1464.


[hrp]L'invitation n'est pas restrictive, faites là tourner !

* Forum 2 >> Demeures Royales (au-dessous du Louvre) >> Château de Saint-Germain-en-Laye
** Zoyah [MP sur le Forim 1 ou bien IG

Il ne s'agit pas d'un rp de festin classique, mais d'une animation avec des évènements aléatoires. Ex : "Discrètement, vous glissez vos sardines confites dans l'assiette du voisin. personne ne vous a vu: + 2 points.
La règle sera affichée quelques jours avant le RP[/hrp]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://manoir.actifforum.com
Admin
Admin


Messages : 762
Date d'inscription : 07/04/2012

MessageSujet: Le Festin des Titans   Mar 25 Avr - 10:14

Zoyah a écrit:

Saint-Germain-en-Laye est implanté au cœur d’un vaste massif forestier constitué des forêts de Laye et de Cruye, et non loin d’une voie navigable : la Seine. C’est une résidence de chasse située au milieu d’un ensemble résidentiel puisque de nombreux châteaux et autres demeures sèment les forêts : Les Loges -en-Laye, Poissy, Montjoie, Retz, Saint-Gemme, le prieuré d’Hennemont, l’abbaye de Joyenval, et quelques autres. Agrandi et fortifié au fil au cours des siècles, de « domus », il devint « chastel ». Bien que Saint-Germain-en-Laye- soit un lieu de séjour lié à la chasse, il participait également à la défense de Paris. Au XIVe siècle, le château fût doté de fossés de 50 pieds (16 m.) qui en font tout le tour ainsi que d’une nouvelle enceinte munie d’un chemin de ronde sur mâchicoulis, flanquée de guérites et de tours.

Pour pénétrer dans le château royal de Saint-Germain-en-Laye, il faut traverser un dispositif situé à l’ouest de l’enceinte et constitué d’un pont dormant à deux arches puis d’un pont-levis à flèches. Pour atteindre le pont dormant, il est obligé de passer une barbacane, située de l’autre côté du fossé et qui complète ce système de défense. Les visiteurs se retrouvent dans un premier bâtiment dit d’entrée qui est également accosté de la salle des gardes. On y rentre pas comme dans un moulin. Une garde et un Capitaine sont même assignés à la demeure. Ce premier bâtiment ouvre sur une immense cour où se situe au sud, la chapelle et au nord, un corps de bâtiments composé de trois logis et de deux tours carrées.

Les visiteurs sont alors dirigés vers le premier logis rectangulaire, celui près de l’entrée. Cet édifice est construit au-dessus d’une cave voûtée et se trouve associé à la grosse tour carrée de quatre étages dont l’usage est résidentiel et il est fort envisageable que les appartements des anciens monarques s’y soient trouvés. Il faut emprunter un escalier à vis pour atteindre le premier étage du logis où se trouve la Aula ou grande salle. Pour l’occasion, cette dernière a été décorée par l’office de la Chambre de la reine. Ce n’est plus une demeure du XVème siècle que l’on découvre, mais plutôt une villa antique. Point de longues planches posées sur tréteaux et recouvertes de draps blancs, mais plusieurs tables basses encadrées de trois banquettes. Cette association « banquettes et table basse » se décline au nombre de quatre et chacun des vingt-et-un participant est assigné à l’un des tablées. Des pages sont chargés de guider chacun. La dauphine avait eu l'idée d'attribuer à chaque tablées des dieux tutélaires.

Au fond de la pièce, le dais royal où Sa Majesté observera les ripailleurs tout en dégustant les mets cuisinés à la façon antique.

Spoiler:
 

Missanges a écrit:
Les lattes de bois craquèrent sous les sabots des chevaux tirant le véhicule menant aux festivités. Ce n’était plus le bruit feutré de l’herbe mais bel et bien le son passant sur le pont levis. Puis soudain le bruit s’immobilisa ainsi que la voiture. La Miss tira le fin tissu de l’ouverture afin de se rendre compte du pourquoi de cet arrêt. Garde et capitaine se tenaient devant les chevaux contrôlant l’identité du voyageur arrivant. Une fois les formalités d’usage effectuées, l’attelage repris sa marche lentement, stoppant sa course sur une immense cour.
L’escalier sommaire du véhicule se déplia et la Miss fut invitée à descendre.

Les iris parcourant le lieu, observant au sud une chapelle et au nord, un corps de bâtiments composé de trois logis et de deux tours carrées. Celles-ci s’élevaient fièrement côtoyant les nuages afin de montrer la puissance des lieux. Des fontaines et des statues volontairement posées à des endroits stratégiques attirant de ce fait l’œil du visiteur. La Miss voulait tout voir, observer la moindre petite chose.
Mais elle fut rapidement dirigée vers le corps principal, édifice imposant traditionnel et son esprit s’évada imaginant quelle puissance pouvait avoir foulée ces lieux. Un escalier à vis se dessina pour céder brusquement la place à une salle. Tables, banquettes trônaient au milieu d’une pièce magnifiquement décorée, tout avait été parfaitement élaboré avec soin.

Deux pages s'avancèrent, s'inclinèrent afin de me guider lorsque je vis un homme examinant comme moi les lieux. Je m'avançais

Bonjour, je suis Missanges ravie de vous rencontrer.

Florentin a écrit:
Pour organiser un festin de Titan, les cuisiniers et autres marmitons avaient dû fournir un travail titanesque. Depuis très tôt le matin, les fourneaux étaient allumés, les marmites bouillaient, les couteaux coupaient, hachaient, effilaient...etc tout cela sous l’œil intransigeant du Premier Maître d'Hôtel.

Alors que la salle se remplissait, Florentin arriva à son tour, vêtu à la Romaine :




Après avoir accompagné la Reyne et son Dauphin à leurs places, le Premier Maître d'Hôtel s'apprêta à dévoiler le menu...

Citation :
Gustatio :

Boissons :

-Muslum
-Carenum

Plats :

-crevettes frites
-petits poissons frits
-escargots
-huîtres
-olives
-figues séchés
-divers fromages de chèvre et de brebis (aux herbes et au miel)
-salades variés

Prima Mensa :

Boissons :

-Chianti (rouge)
-hyppocras sec (faiblement miellé)

Plat principal :

-Cerf à la Tarpéenne

Plat secondaires

-Minutal Apicianum sur Sanglier
-Lentilles aux fonds de Cardons sur cygne et chapon
-lapin bouilli aux épices et au chianti
-patina de concombres

Secunda Mensa :

Boissons :

-hydromel
-hyppocras

Plats

-saucisson de sanglier
-saucisson de porc
-terrine de Canard
-boudin Blanc
-jambon de Parme
-fromage de chèvre et de brebis
-melon au poivre
-nougats
-calissons
-makrout aux dattes,
-chebakyas
-oublies
-gâteau au mielle
-corne de fruits
Missanges a écrit:
Un vent ! C’est ce qui s’appelle un vent.
Tu entres dans la pièce, tu te présentes, histoire de faire connaissance, par politesse aussi et là tu attends, une plombe d’ailleurs, le mec n’en a rien à foutre il te zappe ! Il continue de bailler aux corneilles en faisant semblant de regarder le décor. Raaaaaaaaaaa !!

La Miss lui file tranquillou un coup de chausse dans le tibia en regrettant d’avoir des sandales de paille, imaginant l’impact si elle avait eu ses bottes guerrières ! Un sourire hypocrite en bredouillant mille excuses qu’elle ne pense même pas une minute et toujours avec un léger sourire elle fait mine de l’avoir pas fait exprès.

Du bruit attire soudain son attention, la Reyne et sa Dauphine entrent dans la pièce. Les personnes présentes s’inclinèrent, en même temps les personnes absentes vont avoir du mal…Bref. La Miss plonge dans une belle révérence, répétée maintes fois.
Mais celle-ci est parfaite !

Elle recule en se relevant afin d’aller prendre place à sa table lorsqu’elle heurte une statue. Oh P’tain pourvue qu’elle ne se casse pas. Son premier réflexe est de se retourner vivement afin de saisir l’objet avant qu’il ne touche terre et soudain un cri sort de sa bouche. Un colosse figé la regarde imperturbable. Ses yeux s’écarquillent et son doigt ne peut s’empêcher d’aller toucher le thorax de cet homme afin de voir s’il est réel. L’index s’enfonce doucement tandis qu’une brûlure se fait sentir sur ses joues. Une flopée de mots sort immédiatement pour s’excuser et la Miss file sans demander son reste.


Elle regarde sur les tables les noms et trouve le sien Table II : Apollon & Aphrodite. Un signe de la main et un sourire à Julien, puis un autre vers Alandrin.
Promis elle bouge plus !
Missanges a écrit:
[Table II : Apollon & Aphrodite]


Un homme vêtu à la romaine que la Miss ne connaissait point fit son entrée et dévoila le menu. La Miss fit une petite moue n’étant guère inspirée par ces premiers plats antiques. Mais comme elle était polie son visage ne laissa rien paraître.

Un homme s’approcha cherchant sa place, ses yeux pétillèrent de joie preuve qu’il venait de lire son nom sur le petit vélin proche de son assiette. Rien n’avait été laissé au hasard, une parfaite maitrise pour ce festin.

Bonjour. Je me nomme Isidore.

La Miss se lève afin de saluer comme il se doit, l’homme qui lui fait face.


Enchantée, Missanges. Nous nous sommes sans doute déjà croisés. Je vous souhaite bon appétit.

Des crevettes et petits poissons frits occupèrent soudainement le centre de la table. Mais ce fut plusieurs carafes qui absorbèrent les iris de la Miss. Les pages avaient bien annoncés le nom de ces vins mais la Miss n’avait rien retenu. Une mémoire sélective diront certains. Par chance elle était rousse !

Elle zappa de ce fait crevettes et poissons ainsi que les huitres et escargots. Son regard se porta sur la table jouxtant la sienne, les convives semblaient se régaler de ses bestioles à deux cornes qui trimballaient leur maison sur leur dos. La Miss grimaça à cette vision, jamais elle ne mangerait d’escargot. Elle avait tant joué enfant avec eux, en notant sur leur coquille un numéro afin de savoir lequel serait plus rapide, qu’elle ne pouvait les déguster. Peut être envisagerait-elle, cette éventualité lorsqu’un cuisinier spécialisé l’inaugurerait à partir d’une fève de cacao.

Elle sourit à son voisin le regardant passer son assiette sous la table. Une transmission de pensée ? L’avait-elle influencé imaginairement sur ces chères bestioles.
La Miss picora dans le plateau contenant des figues séchées, puis tendit la main afin de prendre une olive. Elle se fit violence afin de ne point lancer le noyau sur la tête d’Alandrin.

Inlassablement, elle compta les fromages sur le plateau comme si cela pouvaient les faire disparaître.
Sérieux elle n’avait encore rien mangé et son assiette était toujours pleine. Son regard se porta à nouveau vers son voisin le surveillant, il pouvait bien au final lui remplir son assiette…
Missanges a écrit:
[ Table II : Apollon & Aphrodite ]

Sûr et certain, je pouvais me lever et danser la danse du ventre tant celui-ci était plat ! Je n’avais encore rien mangé. Pas faute, ceci dit, qu’il n’y avait rien sur les tables mais aucun plat ne m’inspirais vraiment.
Deviendrais-je difficile ?

Ma main se tendit sur l’assiette et du bout des doigts je pris un haricot vert. Soudain mon esprit sembla confus, ce légumineux me rappelait une personne croisée récemment, mais qui… Soudain une voix de femme fusa


Il est hors de question que je termine cette assiette.
Il y a un cheveu roux autour de ma figue!
C'est inacceptable !


Roux elle avait dit roux !!
Fut-ce mon imagination surexcitée par le cadre de la pièce.
Fut-ce l’influence brumeuse de mon esprit troublé par cet élixir affreusement divin. Le mot roux cognait dans les méandres de mon esprit et son écho ricochait contre les parois de mon crâne.
Faites la taire !! Ma tête pivota afin de voir qui avait osé dire que je perdais mes tifs namého cela allait saigner. Une femme semblait s’indigner devant des serviteurs qui bredouillaient mille excuses. Bizarrement je mis une figure à la ressemblance de mon légumineux… Mais aussi étrange que puisse paraître la situation j’eus une envie folle de finir son assiette.
Deviendrais –je folle !


Je regardais à la dérobé la table jouxtant la mienne observant plus intensément les personnes assises. Soudain un petit jeu se mit à tourner dans mon esprit. J’observais leurs marques particulières y associant un animal, ainsi le crâne du petit chauve me fit penser au derrière d’un chimpanzé, la reyne…Oh p’tain la reyne tu oublies aucune comparaison zouplait, la reyne is reyne ! Soudain mon visage prit une couleur un peu verdâtre et je repris un aliment sans trop de conviction mais histoire de goûter.
Deviendrais-je insatisfaite !

Soudain mes yeux convergèrent sur un fil, celui-ci semblait pendre de l’aliment que je mettais en bouche. Mes iris firent un diagnostic sévère de l’objet non identifié pour l’identifier. Cheveux !
Comme un ressort je bondis sur le siège de la banquette en criant

Y a qu’un cheveu sur la tête à Mathieu et ce con vient le perdre dans mon assiette c’est un scandale ! Hors de question que je termine mon assiette.
Deviendrais-je pénible !

Profitant de la situation mes yeux fixèrent une personne qui donnait en douce son assiette aux lévriers, Midru ! Les yeux plus gros que le ventre il filait discréto sa gamelle aux chiens de la maison. Après tout, pourquoi pas ! Je fis pareil, sauf que les sales bêtes se mirent à aboyer limite à me bouffer la main et toutes les têtes se tournèrent vers moi. Pour ne pas perdre la face, je fis semblant d’appeler Kiki, vous savez le teckel de Florentin. Mais celui-ci sembla être entiché d’une autre personne.
Je fus prise en flag ! La main dans le sac quoi ! Ce qui fit courir le serveur afin de me resservir une demi-part. Saleté de cabots !
Deviendrais-je irritable !


Assise condamnée à manger une demi-part de plus je sentis le tissu de mon vêtement rétrécir à moins que ce fût mon ventre qui prenait de l’ampleur. Soudain je me sentis toute boudinée. Caramba manquait plus que ça !
Deviendrais-je grosse !



Spoiler:
 
Missanges a écrit:
[ Table II : Apollon & Aphrodite ]


Et le repas continuait…

Les yeux braquaient sur mon assiette, je comptais machinalement le nombre d’aliments restant dans mon assiette. Le chiffre tournait et retournait dans mon esprit mais la faculté de goûter diminuait fortement. Alors que je gardais invariablement mon attention sur un haricot génétiquement modifié pas de doute pour avoir cette tête fallait qu’il soit croisé le vert ! Une idée percuta mon esprit et discrètement je glissais une partie de mon assiette dans celle de mon voisin.
Trop forte la Miss ! Même pas vue ! Même pas prise en flag !!

L’assiette vide trop contente, je lorgnais l’homme qui portait les plats afin d’esquiver poliment l’assiette suivante. Je commençais à caler sérieusement lorsque Kiki fit son apparition voulant sans doute grignoter mais voilà mon assiette était vide de chez vide. Je fus soulagée Kiki allait partir ailleurs mais Kiki fit l’incruste sautant en jappant bruyamment sur la place vide, s’installant confortablement sur la banquette moelleuse, se roulant sur le dos voulant des caresses. J’ai fait quoi à Aristote !
Je sentis les regards converger vers moi se faisant plus attentif et ce con de chien continua de plus belle. Tous les convives furent tellement surpris par la réaction du chien, qu’un long silence s’installa dans la pièce.

Il fut interrompu par la venue du grand Doudou qui me souleva voulant me faire cracher de force un aliment que je n’avais pas. Etre soulevé par Doudou tu crois que c’est un rêve mais le bruit de mes dents s’entrechoquant me disait que la réalité était en train de se dérouler sous le regard médusé des autres.
Aucun qui bouge, ils bouffent tous !

C’est alors que le Doudou relâche ses battoirs de mains et que tu t’écrases sur la banquette comme un pantin désarticulé en maudissant ce chien qui a filé sans demander ses restes et comble de joie on t’amène une autre assiette et inlassablement tu comptesss et recompte les aliments dans l’espoir qu’ils disparaissent. Lentement tu regardes les peintures histoire d’oublier la scène venant de se jouer, histoire que les convives ne te regardes plus comme une farfelue et tu oublies de finir ton assiette…



Spoiler:
 
Missanges a écrit:
[ Table II : Apollon & Aphrodite ]

La Miss avait pris une légère mine de vainqueur. Pourquoi elle n’en savait rien.
Histoire de prendre un avantage sur la mine des autres candidats qui comme elle n’en pouvait plus.

Elle commençait sérieusement à caler et la dernière bouchée fut avalée difficilement. Plus question de manger. Son regard se porta son petit bidon qui d’habitude était plat. Pourtant ce jour il présentait un léger arrondi. Merdouille la tenue de Cléopâtre allait être difficile à porter à moins que….

La voisine semblait affamée demandant sans cesse d’autres plats, un sourire enjôleur afin de lui refiler ma purée d’asperge aux anchois. Sans déconner le monde est mal fait, cette nana engloutissait tous les plats et ressemblait à une asperge, alors que moi je devais faire attention chaque jour.


Dites moi, une purée d’asperge aux anchois, cela vous botte !

Botte asperge, la Miss sourit de la subtilité de sa demande et léger battement de cils qui reste grand ouvert sur le visage vert violet de la voisine. Aucun humour !
Difficile de refiler son plat du coup.

Et voici le kiki de tous les kikis qui passe tranquillou. Léger sifflement afin d’attirer l’attention de ce saucisson sur patte qui préfère caresser les jambes d’un autre candidat. Saleté de cabot !

Ben à toute situation extrême, solution extrême. Et voilà la Miss qui passe discréto ses aliments sous la banquette dans un sourire figé qui indique sa plus grande mauvaise foi du c’est pas moi. Sans déconner avec tous les candidats faut que l’arbitre me regarde. Sérieux peut pas surveiller Alvira celui-là !!
Signe de la main en représailles et la Miss d’un battement de cils le charme, tout est permis en compétition ! Du coup pas de blâme ! Bien joué la Miss ! M’enfin c’est con les aliments sont toujours là du coup. Mes iris fixent un jeune page qui regarde bêtement les femmes en les déshabillant des yeux.

Holà jeune homme vous avez une drôle façon de regarder ses dames

Le visage s’empourpre tandis qu’il bredouille d’excuses, la Miss joue le jeu tout en lui refourguant dans ses poches les restes de son assiette !

Yesssssssssssssss ! Jeu set et match !

Spoiler:
 
Zoyah a écrit:
[Dernière manche et grand gagnant...]

Lors de cette dernière manche la Dauphine eu la surprise de voir le grison faire une remontée fulgurante dans le classement. A peine tournait-elle la tête que lorsqu’elle revenait à lui, un tiers de l’assiettée avait déjà disparu. Étonnant pour un homme qui avait plutôt un coup de fourchette léger. Depuis le temps qu’elle le connaissait et qu’elle partageait aléatoirement quelques moments du quotidien avec lui, elle ne l’avait jamais se comporter comme un glouton à l’inverse de son fils le plus jeune. Et de même qu’elle savait qu’il n’arborait aucune ceinture de graisse autour de la taille, au contraire, il avait encore à son âge, les abdominaux bien dessinés, si bien que son profil était contraire au morfal qui semblait s’être éveillé en ce jour de festin. A la même tablée, le marquis Grossbouf tentait de rattraper son retard, tentait… à croire que ce bonhomme à la panse assez imposante, si, si… avait les entrailles nouées car et contre toute attente, il ne brilla pas lors de cette compétition.

La duchesse Missanges avait picorait tout le long, mais elle semblait encore en état de se déplacer sur ses deux pieds. Alvira, grande ambassadrice du beugnon gras à souhait, avait fait un départ timide, puis avait eu une grosse fringale en milieu de compétition ce qui avait éveillé les soupçons de la Dauphine. Et enfin, la duchesse de Touraine s’était essoufflée vers la fin, certainement repue. Axelle n’était résolument pas une grosse mangeuse à en croire sa prestation. Ceci dit, c’est très inconfortable pour danser d’avoir l’estomac prêt à déborder. Et ainsi, les prestations avaient été diverses et variées. Bon nombre d’entre-elles avaient fait naitre le doute chez la Dauphine. « Mais comment il a fait pour avaler tout ça en si peu de temps ?! »

Puis soudain, un page arbitre leva le bras. Une demoiselle avait terminé son assiette. Depuis, le début elle était de ceux qui en laissait peu au fond de l’écuelle, voire pas du tout. Comment une si délicate créature était parvenue à dompter son estomac et en faire cette machine à digérer qui lui avait permis de coller une sacrée raclée à des mâles bien plus imposants. Comme quoi l’habit ne fait pas le moine. La Dauphine dans sa robe bleue s’approcha de Manon et bposa délicatement une main sur son épaule et lui souffla à l’oreille …
« Félicitation, ce fut véritablement déconcertant de vous voir déguster avec si bon appétit. Vous pouvez mettre votre fourchette au repos. Avez-vous besoin d’une tisane aux herbes pour les maux de ventres ou la digestion ? »

Quelques temps après, ce fut Alvira qu’un page désigna comme seconde de la compétition. Et Zoyah la rejoint également pour la féliciter et la piquer d’un trait d’humour… « Comme quoi, l’entrainement aux beugnons n’a pas été inutile, tu devrais passer à la fouasse pour monter de niveau… »

Et enfin, ce fut la fille de Kheldar qui arriva sur la troisième marche du podium, coiffant au poteau le Von Frayner dont Zoyah pouvait devenir la rage et le désespoir dans son dos. Alors qu’elle Félicita Narcysse, elle prit bien soin d’éviter le regard de Sancte qui était, il faut bien l’avouer, pas qu’un homme à la musculation parfaite, mais aussi un foutrement mauvais perdant.

Il s’écoula encore du temps avant que suite aux divers abandons et assiettes terminées, Baba fasse retentir une dernière fois son tambour.


*Bam Bam Bam*

La Dauphine prit alors la parole.

« Le festin des Titans est terminé ! La grande gagnante de cette est épreuve inédite et Damoiselle Manon Amnel ! Qui aurait cru qu’un titan sommeillait dans cette jeune demoiselle… personne ne s’attendait à la voir sur la plus haute marche du podium.

Enfin, celle que tout le monde attendait. Sa réputation en matière de gourmandise n’est plus à faire, et pourtant, ce soir, elle a trouvé son maître. Bravo à Alvira d’être arrivée en seconde position.

Puis, en troisième, aussi surprenante que cela soit, c’est encore une fine demoiselle qui a coiffé au poteau ces messires, applaudissez Damoiselle Narcysse.
»

Elle marqua une pause, laissant à chacun le plaisir de congratuler les victorieuses voraces.

« Merci à tous pour votre présence et de vous être inscrit à cette épreuve ! Ce fut un plaisir de vous accueillir dans le château de Saint Germain en Laye. »… allez, qui a envie d’entendre râler Sancte Iohannes ? Hum ? Hum ? Le regard céruléen se posa sur le faciès de soudard du grison… « Quant aux malchanceux… l’essentiel, c’est de participer ! »… elle laissa passer quelques secondes, s’attendant à voir Sancte bondir de sa banquette en grognant avant d’enchaîner…. « … non je rigole, sinon on ne compterait pas les points. »

Plus sérieusement… « Sinon, je tenais particulièrement à remercier l’office de la Bouche et Ser Florentin qui se sont mis en quatre pour vous préparer ce menu venu du passé. » Elle se tourna vers Florentin qui avait peut-être quelques mots à dire… après tout l’office de la Bouche recrutait, et peut-être des vocations étaient nées ce soir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://manoir.actifforum.com
Admin
Admin


Messages : 762
Date d'inscription : 07/04/2012

MessageSujet: Re: Joutes et festivités   Mar 25 Avr - 10:48

Missanges a écrit:
12 février 1465

Joute en Savoie !

La Savoie fait savoir au ban de Guyenne son grand événement et qu'elle attends nos jouteurs.





Jeroen a écrit:


La Savoie.... 5 ans, 6 ans? Longtemps, très longtemps, trop longtemps qu'il n'avait plus remis les pieds ici, il avait vécu quelques semaines à Bourg, avant de reprendre la route pour la Guyenne, et lorsque la Duchesse, sa compagne lui avait parlé d'une invitation a jouter en Savoie, ses yeux c'était illuminé. Retourner en Empire, voir, revoir les montagnes, un vrai plaisir pour celui qui avait migré voici des années vers le doux soleil de Guyenne et avoir la mer pour voisine après les douces montagnes.


Il avait guider le cortège Guyenne qui avait fait la longue route jusqu'ici. Passant prêt de Bourg il avait reconnu quelques lieux, chemins qu'il avait fréquenté au par avant.


La route avait ét longue, sans souci, et le Duc, habitude depuis longtemps a jouter en France avait maintenant hâte d'en découdre d'autant que depuis leurs arrivé, il avait reconnu peu de bannières, donc forcément plusieurs adversaires qu'il n'avait jamais croisé, rencontré, et cela le motivait encore plus.


A peine arrivé, il envoya son écuyer les faire s'inscrire, recenser, pendant que les gardes Guyennois montait la tente. Bien plus grande et vaste que lorsque lui seul allait jouté. Un sourire vers la Duchesse, l'aidant a sortir du carrosse.



Ma douce, nous sommes juste arrivé a temps, le tirage au sort a déjà eu lieu et chose très interessante, le déroulement est bien différent de ce qui se passe en France. Chacun fera au moins 3 tours, 3 affrontements, via des poules.


Il savait que sa compagne n'avait plus jouter depuis longtemps, et aurait peut être du mal a s'y remettre, 3 affrontements était une très bonne chose, au moins cela ne décourageait pas les nouveaux comme en France où , beaucoup ne passait jamais les éliminatoires.


Ma belle, un peu de repos avant de se préparer? On va avoir pas mal de travail d'ici peu.


Il l'embrasse avec fougue avant de lui indiquer l'intérieur de la tente Ducale.

Missanges a écrit:

Dire oui est une chose, l’exécuter en est une autre.
Est-ce l’affiche, est-ce le mot explicatif qui avait fait que…
Quoiqu’il en soit, les dés étaient jetés ! Les voilà tous deux en direction de la Savoie pour jouter. Bien sûr lorsqu’elle lui avait fait part de cette annonce ses yeux s’étaient mis à luire comme un enfant devant un jouet inespéré. C’est que les joutes étaient son dada c’est le cas de le dire et bien sûr, en compagne attentionnée j’avais caché l’appréhension de concourir à nouveau. Qu’il était loin ce temps où mon popotin frottait le cuir de la selle ou bien celui du parterre…

Le convoi était parti de Guyenne, de Bordeaux plus précisément. La file de chevaux chemina en suivant un itinéraire tracé de main de maitre. De temps à autre je passais ma tête afin de regarder le paysage s’offrant à ma vue. Les montures allaient bon train crinières flottant au vent et même nos étendards s’amusaient de ce vent frais en faisant tournoyer notre léopard d’or.

Lentement des tentes se dessinèrent et les chevaux stoppèrent


Ma douce, nous sommes juste arrivé a temps…

Et voilà ! Il y était, son élément. D’un sourire je l’écoute m’expliquer, lui remettant une mèche de cheveux en place, lui caressant son visage


Ma belle, un peu de repos avant de se préparer? On va avoir pas mal de travail d'ici peu.


Oui, un peu de repos ne fera pas de mal et un bon bain aussi. Nous irons saluer les organisateurs ensuite et nous présenter.

Puis ses lèvres se posèrent fougueusement sur les miennes et je répondis tout aussi intensément.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://manoir.actifforum.com
Admin
Admin


Messages : 762
Date d'inscription : 07/04/2012

MessageSujet: Re: Joutes et festivités   Mar 25 Avr - 11:16

Missanges a écrit:
25 février 1465

Joute en Touraine !

La Touraine fait savoir au ban de Guyenne son grand événement et qu'elle attends nos jouteurs.




Jeroen a écrit:


Chuter en joute c'est comme a cheval, enfin, c'est un peu pareil me direz vous, mais il faut vite remonter et retourner au combat sinon.....

Et de chute il en avait été question quelques semaine avant. Oh pas qu'il n'en avait pas connu de belle avant, depuis plusieurs tournoi maintenant, il avait beaucoup progressé l'Arnwald, et même s'il perdait il avait réussi jusqu'a présent a passer entre les mailles du filet de la blessure grave, tout du moins jusqu'en Savoie.....

Quelques semaines avant, il avait lourdement chuté et c’était casser la jambe. Des soins important, quotidien, une atèle spécifique pour bien maintenir sa jambe lorsqu'il chevauchait, une aide pour monter et descendre de cheval était sans doute le seul signe extérieur qui aurait permis a une personne ne sachant pas, dans quel état il était voici quelques semaines. Il manquerait peut être d'un peu de puissance pour se projeter sur l'écus adverse, mais l'essentiel était là, il avait pu reprendre les joutes rapidement, et participer notamment à cette première de l'année.

Il n'était pas venu seul, encore moins que les autres fois oui, et l'ancienne Duchesse de Guyenne, en attente de ses armes était venu le supporter, oui, supporter par moment était le mot, l'encourager et l'aider.

Il en était fou, fou amoureux, et il profitait encore de savoir qu'elle ne pourrait pas jouter ce coup ci, sachant que dès qu'elle s'y metterai il aurait une peur bleu pour elle.....

La route vu longue oui, comme toujours en venant de Bordeaux et si le temps n'avait pas été au beau fixe, l'Arnwald n'était pas mécontent d'être enfin arrivé.....

Faisant signe a ses gens e préparer leurs tentes, les braseros et tout ce qu'il fallait pour être bien, il se dirigea vers son atèle, boitant toujours pour admirer une fois encore le merveilleux travail qu'avait réalisé cet artisan de Bordeaux.....


Mmmm vraiment du grand art, en l'essayant a Bordeaux je me suis tout de suite senti à l'aise, ses quelques jours de plus ne pourrons que me faire aller mieux encore.

Caressant le pommeaux de son épée, il n'avait plus qu'une envie, y aller, y retourner, il avait horreur de rester sur un échec, des semaines déjà qu'il avait tourner son esprit vers cette date, il était prêt à en découdre, oh que oui....
[quote="Missanges"]
Jeroen a écrit:

[Sur les routes]

En voiture Missanges…


En retard elle !! Même pas vrai et pourtant son p’tit brun tout craquant criait son nom contre la voiture pour le départ vers la Touraine.
Encore des joutes ! M’enfin comment elle aurait pu oubliercelle-là.
La Duchesse de Touraine lui avait rappelé sans cesse…
Et pourtant elle n’y participerait pas.
D’une les dernières joutes dans le duché du Bugey lui avait laissé une plaie qui malgré les soins avait du mal à cicatriser et de deux, elle était en mode transitoire de ses armes. Pas encore ses armes personnelles et plus le droit de porter celle de la Guyenne en tant que régente.
Pas facile la vie…

C’est tout contre lui que le voyage se fit, deux corps amoureux blottis côte à côte réunis sous des fourrures chaudes papotant de tout et de rien. C’est que son Jeroen avait pris lentement une grande place dans son cœur, elle en souriait la Miss car elle n’aurait jamais cru possible cela et pourtant elle l’avouait ouvertement elle en était très amoureuse.


[Campement des jouteurs]

À son habitude, dès notre arrivée, il partit donner les ordres pour l’installation de notre campement. Déjà une multitude de tentes avaient envahi le terrain et nous trouvâmes une place contre une autre tente. Dans la faible première lueur de l’aube, l’ombre des étendards flottait au vent. J’admirais ces couleurs dont le tissu semblait danser sous les doigts aériens de ce courant d’air encore frais.

Des flammes éclairées par petites touches se baraquement dont l’aube prenait plaisir à dévoiler lentement. Des petits braseros semblables à des lucioles donnaient vie à ce campement. Cuisine et forge allaient se confronter allégrement. Soudain mon ventre gargouilla. Sous l’amas de bois notre brasero crépitait, trop de bûches il n’y aurait jamais de braises pour faire cuire nos saucisses
Charcutailles au petit déjeuner comment tu veux jouter…

À l’aide d’une grande pince j’ôtais le morceau de bois qui était de trop et qui finirait de se consumer lentement dans l’herbe encore trempée de rosée. Quelques saucisses vinrent griller et déjà une bonne odeur se faisait sentir. L’homme au service de Jeroen revint juste à temps pour me faire de gros yeux noirs, je lui avais volé son job l’espace de quelques minutes.

Posant mon index sur mes lèvres


- Chut ne dites rien à Jeroen hein, j’ai voulu lui préparer le petit déjeuner

Mes yeux s’agrandirent la tente voisine de la notre commençait à se noircir.

Dans son rendement au plus actif la bûche ôtée de façon brutale, dégageait une fumée noire noircissant le côté de la tente voisine.
Merdouille ça commençait bien ! M’enfin le côté positif ce n’était pas notre tente !!

Levant les yeux afin de reconnaître les étendards, un léger cri de stupeur sortit de ma gorge. Zut la tente du beau gosse et du ténébreux !
Je partis d’un fou rire en pensant que le côte droit de la tente était assortie au nom de l’occupant et croisant les doigts pour que la malle des vêtements du beau gosse soit également de ce côté…

C’est pliée de rire que je dis


YOUUUHHOUUUUU y a quelqu’un ^^
Jeroen a écrit:


Après une première nuit bien reposante, il c’était levé assez tôt, et comme à chaque fois pour le jour J il alla vérifier son équipement.

Il était entrain d'admirer son équipement. Son armure resplendissait, ses écuyers avait prêté le plus grand soin à la lustré, graissé les partie mobile. Son heaume était parfaitement éfilé, couvrant son visage comme il fallait, pas trop lourd pour ne pas risquer de glisser en bougeant, mais suffisamment pour le protéger et lui offrir une bonne vu pour la visé.

Il sortie de la tente pour inspecter les lances, comme à chaque fois, elles devaient être bien équilibré, suffisamment rigide pour s’écraser sur l'écus d'en face et de pousser et s'eclater sous la forces des deux combattants.

Alors qu'il allait rentrer, appuyer sur sa cane, il senti un fumet de plus étrange.....

Le petit déjeuné devrait être servit d'ici peut mais l'odeur était quelque peu étrange....

Reniflant, il parla à Lucas, son fils ecuyer....


Va voir ce qui se passe Lucas, cette odeur est étrange et j'ai peur pour notre dejeuné là.... Missanges ce serait elle mis à cuisiner?

Le rire du jeune homme était sa équivoque, il partageait son analyse des talents culinaire de son compagne....
Missanges a écrit:

Bordel ! Qui est le con qui a mis le feu à ma tente ?
Mes vestures, sauvez mes vestures !


La Miss toutes esgourdes ouvertes fut secouée d’un tremblement dont le chef d’orchestre était son rire. Des larmes venaient inonder ses yeux. Elle imaginait voir la tête du beau gosse en train de râler.


Mes vestures, sauvez mes vestures !


Mes iris fixèrent le pan de la tente et mon rire redoubla d’intensité. Faut tout de même pas déconner y avait pas le feu au lac, elle entendait déjà les commentaires. La Miss a foutue le feu et patati et patata vrai que c’est la mode actuellement de modifier la réalité.

Le pan de tente était noir mais pas brulé il pouvait s’estimer heureux tout de même. Elle croisa les doigts cependant afin d’émettre un vœu.

Oh Aristote faites que les habits du beau gosse sentent le cramer…Elle se souvint alors d’un épisode Languedocien où quelques caleçons à fleurs et petits cœurs flottaient au vent.

La Miss se gratta la tête se remémorant exactement la scène le beau gosse était chez Castelreng et là encore les deux se retrouvaient sous la même tente.
Humm, louche tout cela….
Et voilà l’imagination de son esprit qui s’emballe proposant des situations comiques à la Miss qui morte de rire n’arrivait plus à faire un pas.

Et imaginant le loup le voilà pointant son nez. La Miss essaya tant bien que mal de chasser de son esprit les images que celui-ci lui avait fait défiler.
Elle salua et bisa son ami et le laissa parler


Et bien allons voir ensemble Miss s'il y a quelqu'un... mais à tendre l'oreille, il semble que oui !

Coucou Cast Vous partagez la même chambre ?


Le corps qui trahit en reprenant son tremblement mais la Miss se retient de rire et prend un air faussement étonné pour prendre la main de son ami et entrer dans la tente.


Allons sauver Blondibrun avant qu'il ne finisse griller comme un cochon.


Aussitôt la Miss fredonne une mélodie

Spider Cochon, Spider Cochon,
Beau gosse et ses caleçons...
Jeroen a écrit:

A peine parti, déjà un de ses hommes était de retour.

Alors? Missanges a voulu faire du pain? Elle a mis le feu à la moitier du camps?

Déjà sa mine s'allonge, songeant aux sommes folle qu'il allait devoir s’acquitter pour rembourser les dégâts.....

Non votre Grasce, c'est le Seigneur de Lavernède qui est présent et souhaite vous recontrer.

En un instant, le visage du Duc avait changer du tout au tout.

Et pourquoi n'est il pas là? Tu l'as fait patienter dehors???

Le regard du Duc saisit, il venait de comprendre son erreur, et une très légère inclinaisons de la tête fit faire demi tour au serviteur pour faire venir Alandrin....

Ah Alandrin, ça fait un bail...

Tout en boitant légèrement, se dirigea vers la parti réservé au armes de sa tente pour recevoir le Seigneur.
Missanges a écrit:

La grande paluche du vieux Cougain se referma sur ma frêle menotte. Les phalanges de mes doigts craquèrent sous l’emprise ferme de cette main habituée à tenir épée. Mes lèvres murmurèrent ‘espèce de brute’ mais mon rire l’emporta sur ce juron à demi prononcé.

Tandis que le ténébreux entrait dans la tente, je vis passer mon ami Hoel. Ma main se leva et mes doigts s’agitèrent dans l’air frais pour le saluer. Mes iris remarquèrent également un magnifique étalon et la silhouette familière d’Alandrin me fit sourire. Un moment d’hésitation afin de savoir si j’allais rebrousser chemin pour lui faire une grosse bise. Une fraction de seconde où l’esprit calcule la meilleure des possibilités, ce fut le corps du vieux Cougain qui trancha. Mon corps vint percuter son dos. Il était là soudainement immobile, criant…

Couvrez vous Castelpor, nous avons là de la galante compagnie....

P’tain je vous jure lorsqu’il y a un truc à voir y a toujours une personne devant. Le beau gosse était à poil et la Miss allait rater le spectacle sûr que le vieux Cougain allait l’entendre pour l’éternité.
Sans déconner…
Cependant l’esprit faisait son chemin, la Miss n’étant pas curieuse comme toutes les femmes bien évidemment, elle se demandait bien comment le beau gosse par le plus commun des hasards était à poil devant Castelreng…Etait –il ensemble ? Purée de purée un mystère à éclaircir pour la Miss.

Petits pas de côté yeux grands ouverts fallait pas louper le truc si truc il y avait…

Et voilà la Miss qui se dévoile sous les grommellements du beau gosse. Son regard se porte uniquement sur les yeux d’Andrea what else !

Merdouille pas de bol, le beau gosse s’est transformé en César, gagnant une couverture miteuse et perdant toute couronne de lauriers.

Êtes-vous devenu pauvre ou radin au point de loger vos amis en plein milieu de cette..

Tiens va falloir que je le présente à mon p’tit brun…

Coucou.
Alandrin a écrit:


Alandrin s'inclina devant son suzerain, heureux de le revoir.

Votre Grâce, quel plaisir de vous revoir. Cela faisait longtemps en effet.

Il le suivit dans sa tente, remarquant sa démarche. L'air inquiet, il prit des nouvelles.

Votre Grâce, que vous est-il arrivé pour que vous marchiez ainsi? Des ennuis? Et votre Dame n'est pas avec vous? Moi qui espérait tant l'appeler de nouveau Sa Grâce, comme elle tant à l'entendre de ma bouche.

Alandrin se fendit d'un petit sourire amusé à l'idée de la réaction de Missanges.
Missanges a écrit:

Le rire emporta toutes les craintes de vestures brulées. Ils avaient bien rit comme toutes les fois où ce trio se retrouvait. Ils s’étaient connus en Languedoc et si, depuis chacun avait fait route différente, la distance ne changeait rien. Lorsqu’ils étaient de nouveau réunis s’était comme si, ils s’étaient quittés la veille. Leur amitié défiait le sablier du temps, chose rare à travers ce royaume.

L’heure était à combattre et la Miss sortit de la tente au côté du Ténébreux qui une fois dehors de la tente se remit à rire. La Miss le regarda perplexe promis cette fois elle n’y était pour rien.



Bonne chance pour ces joutes je viendrais vous encourager mais pour l’instant c’est un p’tit brun qui a ma préférence…

La Miss prit congé pour regagner le logement primaire des jouteurs et lorsqu’elle passa l’entrée elle vit la silhouette d’Alandrin en grande conversation avec son suzerain.

Jeroen posa ses iris sur les miens et d'un doigt sur mes lèvres, je lui fis comprendre de garder la surprise. Lentement à tous petits pas tel un félin avançant sur sa proie, je fus derrière lui. Un dilemme se présenta rapidement, comment poser mes mains devant les yeux d’un géant …
La Miss était contente de revoir cet homme qu’elle apprécié grandement.

Je lui fis quelques chatouilles en disant


Coucou toi !!
Alandrin a écrit:


Alandrin fut surpris par l'arrivée de Missanges. Il se tourna vers elle, souriant.

Bonjour Miss, comment vas-tu?

Puis, se ressaisissant, il prit un air sérieux, mis un genoux à terre et baissa la tête.

Pardonnez cette familiarité Votre Grâce. Je suis si heureux de vous revoir que j'en perds le sens des convenances. Me pardonnerez-vous cet écart? Je vous en prie.

Ne pas rire, surtout ne pas rire.
Jeroen a écrit:


Bonjour Alandrin soit le bienvenue. Pour ma jambe rassure toi, elle était cassé, mais ca va mieux. Une mauvaise chutte en Savoie lors de la dernière joute.....

Voyant Miss arrivé a pas de loup, il sourit en voyant les deux faire, puis il tend le bras à son vassal pour le relever.

Relève toi voyons, tu es ici chez toi.

Faisant signe à Miss de la rejoindre.

Ça fait un bon bout de temps, ou traîne tu depuis ce temps? Tu as progressé aux joutes non? Parle nous un peu de ce que tu fais depuis ton départ de Guyenne....

Comme chacun de ses vassaux, ils les avaient choisi avec attention et les appréciaient grandement, il aimait bien se tenir informé de ce qu'ils entreprenaient....
Missanges a écrit:

Bonjour Miss, comment vas-tu ?

Il s’était retourné et un grand sourire éclaira son visage. Nos iris pétillèrent de cette émotion qu’est la joie de se retrouver.

Et le voilà qui fait le pitre posant genoux à terre et lançant une tirade.

Je ne sais pas si je vais vous pardonner ^^


Puis n’y tenant plus je lui claquais deux grosses bises


Ce fut la voix de Jeroen qui reprit le cours des choses et sous l’invitation de sa main, j’avançais vers lui, glissant une main sur sa taille pour venir poser mes doigts contre son flanc afin d'être contre lui et écouter les événements D’Alandrin.
Alandrin a écrit:

Alandrin se releva à l'invitation de Jeroen et prit le temps de réfléchir à ce qu'il devenait. Un petit sourire éclaira son visage, il aimait ce qu'il devenait.

Ma foi, je dois vous avouer que pas mal de choses ont changé depuis mon départ. Concernant les joutes, je ne sais pas si je me suis amélioré étant donné mon résultat ici, mais j'ai eu d'assez bonnes choses l'an passé. Nous verrons lors des prochaines joutes ce que cela donnera.

Pour ce qui est de ma vie depuis mon départ de Guyenne, comme je vous l'avais dit, j'ai participé à la guerre d'Anjou, sous les ordres de l'armée de Sa Majesté. S'il s'agissait d'une guerre parmi d'autres, où les blessures et la mort étaient notre lot quotidien, je dois dire que j'ai été impressionné de voir une telle cohérence, solidarité dans nos rangs. Pas une voix dissonante ne se faisait entendre et je pense que cela a beaucoup joué sur notre victoire.

J'ignore encore comment est la vie à Clermont puisque je n'y suis resté que quelques jours. Après le retour d'Anjou, j'ai pris un navire en tant que membre d'équipage pour aider le Duché dans des transactions commerciales. En fait, je fais partie d'un groupe d'amis avec lequel nous nous mettons au service du Duché et rejoignons parfois des conflits pour aider la couronne ou des Duchés amis, sur demande de nos responsables politiques, bien sûr.
Jeroen a écrit:


Sa rousse a ses côtés, lui souriant tendrement puis, écoute avec attention ce que lui annonce son Vassal.

La guerre d'Anjou il en avait naturellement entendu parlé, il avait suivit ce cette actualité c’était clair, et si la cohésion avait été le même lors de la guerre de Champagne, la Lorraine serait sans doute encore Française, mais vrai que la nouvelle Reyne avait beaucoup plus "d'ami" qui ont accourut l'aider, les même qui avait quitter les services du Roy précédent et laissant dans la panade, enfin, un tout autre sujet.....


Très bien l'ami, je suis fier de toi et du parcourt que tu entreprends. Je sais que tu porteras valeureusement et avec grand honneur les couleurs qui t'on été confié.

Lui serrant le bras, il fait signe a ce qu'on leur serve du vin.

Aller, tu as quitté Bordeaux depuis longtemps, viens retrouver le gouts et les couleurs de notre terre en dégustant ce doux nectar.
Alandrin a écrit:


Merci Votre Grâce. J'ai beaucoup appris de mes erreurs et quitté la Guyenne, même si cela a été un déchirement, m'a été bénéfique. Je prends maintenant les choses comme elles viennent et tente d'aider au mieux quand je le peux. J'espère toujours vous faire honneur et me montrer digne de votre confiance.

Il suivit Jeroen et prit place devant un verre de vin. Il y avait fort longtemps qu'il n'avait pas eu le plaisir d'en boire de sa terre.

A votre santé Vos Grâces. Je suis heureux de vous voir aussi épanouis tous les deux.

Il leur sourit et prit une gorgée de vin. Laissant le nectar s'écouler dans sa gorge, il se laissa aller à quelques souvenirs.

Ce vin est un vrai délice. Et il est synonyme de tellement de souvenirs.
Missanges a écrit:


Tout contre lui, ma main caresse sa taille, écoutant face à nous, Alandrin.

…et tente d'aider au mieux quand je le peux.

J’esquisse un sourire sans l’interrompre cependant. Oui cet homme avait été d’une extrême gentillesse pour la Miss lorsqu’elle fut maire et tellement généreux pour la Guyenne surtout pour les fortifications. Il était devenu au fil des jours son ami sans même savoir qu’il était vassal de Jeroen.

Décidement le destin de ses doigts invisibles semblait jouer des personnes, les regroupant ensemble telle une partie d’échec.

A votre santé Vos Grâces. Je suis heureux de vous voir aussi épanouis tous les deux.

Ma main serra un peu plus la taille de Jeroen et mon sourire s’étira. Vrai que nous étions bien ensemble. Beaucoup avait parié sur une amourette sans lendemain mais les mois défilaient et leur amour était comme au premier jour.


Merci Alan de tes mots, j'espère que tu viendras aux joutes de Guyenne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://manoir.actifforum.com
Admin
Admin


Messages : 762
Date d'inscription : 07/04/2012

MessageSujet: Re: Joutes et festivités   Mar 25 Avr - 11:20

June a écrit:

[rp]Début du Tournoi : du 21 au 27 Mars

Inscriptions : du 12 au 18 Mars :

- Inscriptions pour les Joutes auprès de Keltica
- Inscriptions pour le Pas d'Arme auprès de Shawie[/rp]

[hrp]Lieux des festivités : http://forum2.lesroyaumes.com/viewforum.php?f=12952[/hrp]

Jeroen a écrit:


Et c'est reparti pour un tour. Enfin un tour, espérons plus, parce que depuis le début de cette année, c'est qu'il était pas vernis le Duc....

Sa jambe était entièrement remise maintenant, plus de douleur, plus besoin d'atèle, de protection spécifique, il c'était beaucoup entraîner chez lui, à Castelnau pour pouvoir revenir a son meilleur niveau, passé 2/3 tours comme souvent avant sa blessure, et il espérait que ce serait pour cette fois si.

Il est vrai qu'au vu du nombre d'étendard présent, ils allaient être nombreux, très nombreux même, sans doute pas mal d'éliminatoire avant d'enfin pouvoir toucher au vrai tournoi.

Sa tante installé, il convia comme de coutume deux de ses suiveurs pour se dérouiller un petit peut, et procéder a quelques passes d'armes pour bien s'echauffer et se maintenir en forme....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://manoir.actifforum.com
Admin
Admin


Messages : 762
Date d'inscription : 07/04/2012

MessageSujet: Re: Joutes et festivités   Mar 25 Avr - 11:21

June a écrit:
Citation :

[rp]Forum 2, Guyenne,Palais Ducal.
Les inscriptions se feront auprès de Sa Grâce Aimelin de Millelieues (ig Aimelin) Duc de Sézanne, Seigneur d'Etampes-sur-Marne, Précy-St-Martin, Lesmont et Marigny.
Affiche retravaillée par dame Selene59[/rp]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://manoir.actifforum.com
Admin
Admin


Messages : 762
Date d'inscription : 07/04/2012

MessageSujet: Re: Joutes et festivités   Mar 25 Avr - 11:22

June a écrit:
Citation :


[hr=40]
~ JOUTES DE NEMOURS ~

[hr=40]


A l'occasion de la récente union d'Aimbaud et Lucie de Josselinière, des joutes équestres sont organisées sur les terres de Nemours.
Toutes celles et ceux souhaitant prouver leur valeur et adresse y sont conviés.


Les célébrations auront lieu entre le six et le douze avril de cette année.

Inscriptions entre le vingt-huit mars et le trois avril auprès de Keltica de Chancelley.



Allez, venez !
Pas le temps de niaiser.



[hrp]Lieu du tournoi : Marquisat de Nemours[/hrp]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://manoir.actifforum.com
Admin
Admin


Messages : 762
Date d'inscription : 07/04/2012

MessageSujet: Re: Joutes et festivités   Mar 25 Avr - 11:24

June a écrit:

Missanges a écrit:

[ Joutes d'Illiers Campement ]


C’était le grand jour ! Ce jour où pour la première fois nos étendards allaient flotter côte à côte.
Nous étions en chemin et pendant le voyage Jeroen me donnait les dernières leçons, les ajustages comme il se plaisait à dire.
Je n’écoutais rien trop empressée de concourir, trop fixée sur ses lèvres qui remuaient et qui me déstabilisais.

La clarté de la lumière passant entre les arbres baigna soudain le véhicule de sa lueur. Un point lumineux plus taquin sembla s’amuser à glisser sur nos têtes allant d’une chevelure à une autre puis comme lassé, il nous délaissa et continua son jeu à travers les feuilles. Mes yeux le suivirent un moment détaillant la végétation qu’il éclairait sur son passage. Celle-ci avait changé depuis le début de notre voyage.

Un véhicule nous dépassa bruyamment forçant le notre à monter sur la bande herbeuse du bas côté de la route. Le conducteur marmonna entre ses dents, nos rires fusèrent nous étions tellement bien ensemble…
Un autre attelage nous rejoignit, puis un autre, une lente procession se fit ponctuée de hennissement. Une rafale de vent ramena à nos oreilles un faible son de musique jouant un air joyeux.

Nous étions arrivés

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://manoir.actifforum.com
Admin
Admin


Messages : 762
Date d'inscription : 07/04/2012

MessageSujet: Joutes d'Illiers avril 1465 : Tente d'accueil   Mar 25 Avr - 11:29

Jeroen a écrit:
La route avait été longue oui, mais a force, il avait l'habitude, mais pas forcément de voyager avec sa douce. La toute nouvelle Duchesse de Blanquefort l'accompagnait, et cette fois, non pas pour le supporter, l’encourager, non, pour concourir.....

A pas facile cela, il allait devoir s'inquiéter pour elle aussi maintenant. Des chutes des bleus, lui il connaissait, même une jambe cassé en Helvétie en tout début d'année, et pour avoir fréquenté la tente médicale, il en avait vu des vertes et des pas mûr le Lorrain, mais il connaissait le fort caractère de sa douce, son envie de tout essayer et surtout de ne rien lâcher, comme lui somme toute.....

Lorsqu'il avait eu l'invitation de son hôte, pardon son illustre hôte, l'Arnwald n'avait pas hésité bien longtemps, il avait de toute façon songer a s’inscrire, même si depuis son retour à la compétition, il ne passait plus autant de tour que par le passé, mais tout comme c'est en forgeons que l'on devient forgerons, c'est en joutant qu'on devient meilleur jouteur.....

Enfin arrivé, le Duc se fit indiquer ou était la tente réservé aux invités, et le bras a sa douce, lorsque son tour fut arrivé, il fit son entrée et se présenta comme le veux la coutume......


Votre Grasce, toute mes remerciements pour votre invitation, je suis Jeroen d'Arnwald, Duc de Castelnau-Montratier et Seigneur de Carignan, un de vos nombreux ancien adversaire a qui vous avez fait mordre la poussière.

Il sourit. C’était loin d'être le premier et encore plus loin le dernier a connaitre pareil chose face à cet illustre champion.....

Je vous présente ma compagne, sa Grasce Missanges, duchesse de Blanquefort.

Il n'allait pas lui demander, s'il devait l'affronter de ne pas y aller trop fort, mais son regard tenta de le lui faire comprendre. Ce serait bien dommage qu'a la première joute sous ses nouvelles couleurs, la Miss soient gravement blessé......
Missanges a écrit:
Il lui avait narré ses combats, détaillé l’homme qui saluait chaque personne et elle avait hâte de le connaître.
Dans la file ils attendaient leur tour mais les iris de la Miss essayaient de se faire une première impression sur la personne.
Ahhh les femmes et leur curiosité…
Mais cette partie du royaume était inconnue à la Miss, les personnes aussi.
Une fiole de Fine de Bordeaux dans une main cadeau pour le maître des lieux et l’autre au bras de son tendre, ils avançaient lentement pour finalement stopper rapidement.


Je vous présente ma compagne, sa Grasce Missanges, duchesse de Blanquefort.

Mes yeux fixèrent Jeroen, je savais sa peur pour ma personne lorsque cela serait mon tour de jouter et elle était identique à la mienne. Je lui souris en signe de reconnaissance de me présenter et mes yeux se tournèrent sur l’homme qui s’avançait.

Ma tête s’inclina
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://manoir.actifforum.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Joutes et festivités   

Revenir en haut Aller en bas
 
Joutes et festivités
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sortez vos chapeaux de fêtes et vos divers accessoires de festivités.
» Charte de la Ligue des Joutes
» [Flood + Coordination RP] Théme : Les joutes
» A quand les joutes????
» Tournoi Saga des Joutes du Téméraire, samedi 10/11/2012

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Tournois équestres Joutes! :: Première joute-
Sauter vers: