AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 archives des communiqués

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Messages : 693
Date d'inscription : 07/04/2012

MessageSujet: archives des communiqués   Ven 28 Avr - 16:22

Citation :
2007-11-12 12:50:06

Allocution du nouvel archev�que de Bourges

BOURGES (AAP) - En date du 5 novembre 1455, Monseigneur MrGroar a �t� nomm� archev�que de la province de Bourges.

Cette province regroupe plusieurs duch�s et comt�s : commen�ant au sud avec le Comt� du Languedoc vient tout d'abord le dioc�se de Le Puy dirig� par monseigneur Tocke. Puis vient le Duch� du Bourbonnais Auvergne contenant le dioc�se de Clermont dont monseigneur Ivrel � la charge. Ensuite on trouve le dioc�se de Limoges qui comprend quatre villes du Comt� du Limousin et une du Comt� du Poitou, monseigneur Ino�n est en place l� bas. Juste en dessous il y a �galement le petit dioc�se de Cahors avec monseigneur Griffes qui administre deux paroisses de Guyenne. Enfin, le dioc�se de Bourges dont il a la charge directe et qui inclut tout le duch� du Berry ainsi qu'une ville du Comt� du Limousin et une du duch� du Bourbonnais Auvergne. Cela repr�sente plus de vingt paroisses � g�rer en collaboration avec quatre �v�ques.

En premier lieu, Monseigneur MrGroar a recens� le clerg� local, ce qui lui a permis de d�couvrir un certain d�s�quilibre. Un de ses axes de travail sera de trouver des pr�tres. Lors de son allocution, il a invit� toutes les personnes motiv�es pour travailler au sein de l'Eglise Aristot�licienne � prendre contact avec leur �v�que ou directement avec lui.

D'autres projets concernent la mise en place d'un s�minaire en collaboration avec l'Abbaye cistercienne de Noirlac, la tenue de n�gociations avec des disciples de cultes h�t�rodoxes afin de calmer les tensions.

L'allocution de Monseigneur MrGroar est visible � cette adresse : http://forum.royaumesrenaissants.com/viewtopic.php?t=281518


Johane, pour l'AAP

Citation :
2007-11-21 15:54:27

D�claration de gr�ve du Clerg� Guyennois

BORDEAUX (AAP) - Un �v�nement in�dit en Guyenne a rassembl� ces jours derniers le clerg� ainsi que bon nombre de fid�les Aristot�liciens. En effet, les trois �v�ques : Monseigneur Elmoron, archev�que de Bordeaux, Monseigneur Griffe de Velours, �v�que de Cahors et Monseigneur Calixte, �v�que d?Agen ont organis� une � marche du Clerg� Guyennois �. L?objectif premier de ce projet �tait selon Monseigneur Elmoron � de r�unir la communaut� des clercs et des fid�les autour d'un petit projet f�d�rateur, accessible � tous, et permettant de se retrouver autour d'une foi commune �.

Tout le Clerg� du jeune duch�, du diacre la�c jusqu?au cur� a �t� convoqu�, puis les fid�les aux alentours ont �t� invit�s � se joindre � l?�v�nement. L'archi diaconesse de Bordeaux, Dame Motarde, a pris l?initiative de diffuser l?information au sein de toutes les paroisses, afin de s'assurer que personne ne soit l�s�.

Cette marche fut un moment de paix et de recueillement, et s?est achev�e par une c�r�monie religieuse en la Cath�drale de Bordeaux, offici�e conjointement par plusieurs membres du haut clerg�. Elle vit se d�rouler la confirmation du bapt�me du Seigneur Phillau d?Harlegnan et le bapt�me de Messire Shimano.

Pendant la c�r�monie, Monseigneur Elmoron r�suma cette marche par ces mots : � Aujourd'hui, dans ce lieu consacr�, je peux affirmer que tous les acteurs ici pr�sents sont en communion d'esprit pour rendre hommage � ce message : faire de l'�glise non pas une grande institution par la notori�t� mais par la sinc�rit� absolue de l'amiti� qu'elle souhaite diffuser. �

Mais c?est � la sortie de la cath�drale, sur le parvis, que Monseigneur Elmoron r�v�la le v�ritable but de ce rassemblement. Il annon�a en effet une gr�ve totale du Clerg� Guyennois, affirmant que plus aucune messe, plus aucun bapt�me et plus aucun mariage ne seraient c�l�br�. Le clerg� veut ainsi lancer un message ferme envers le temporel du duch� de Guyenne, estimant que toute � tentative diplomatique de travailler de concert et en association et non chacun de son c�t� � avait �chou� auparavant.


Dame Stef91, pour l?AAP

Citation :
20-12-1455 : Entrevue avec la duchesse sortante de Guyenne

BORDEAUX (AAP) - Alors que le nouveau conseil de Guyenne vient d’être nommé, la Duchesse sortante Rosetendre Haroué de Liencourt, nouvellement nommée Commissaire au Commerce a accepté de répondre à quelques questions pour l’AAP.

AAP : Tout d’abord quel bilan personnel tirez vous de ces deux mois à la tête du Duché de Guyenne ?

RoseTendre : Comme vous le savez, ce mandat a été mouvementé, nous avons du faire face à nombre d’imprévus, Les menace d’attaque, le décès de notre procureur, absence prolongé de certain conseiller, manque de personne disponible et compétente pour les postes en justice par exemple. Mais qui a dit que de diriger un duché était chose facile. Je suis fière d’avoir réussit a surmonté tout les problème et garder la tête froide.
Dans l’ensemble et même si je n’ai pas réussi a tout faire ce que j’avais prévu, je suis satisfaite de ce mandat. J’ai su rester fidèle à moi-même. Je tenais à être proche du peuple, à les écouter et faire en sorte qu’ils soient heureux et fière d’être Guyennois. Je ne compte plus les heures passées à écouter, à conseiller ou même à discuter tout simplement avec les habitants. Ce fut un réel plaisir d’apprendre à connaître ces gens que j’apprécie beaucoup et de leur venir en aide. Je dois dire que je n’y serrais jamais arrivée seule, j’ai pu compter sur mes conseillers mais aussi sur d’autres Guyennois qui, dans l’ombre, m’ont beaucoup apporté, parfois, sans même le savoir.

AAP : Quelles ont été les priorités et les grands projets réalisés par votre conseil ?

RoseTendre : La priorité à mon arrivée au pouvoir était de signer un traité plus souple avec l’Église et cela a été ma préoccupation tout au long du mandat. Ensuite il nous fallait écrire un coutumier, coutumier qui a été publié et remanié par la suite, Nous partions de rien ce qui n’est pas chose facile. Certainement qu’il y a place à l’amélioration, il y a toujours place à l’amélioration. Simultanément à tout cela il y avait la sécurité, je suis fière qu’aucune mairie ne soit tombée durant mon mandat malgré les nombreuses menaces d’attaques. Les graves problèmes économiques rencontrés à Blaye faisaient également partie de mes priorités, heureusement la ville se remet de cette crise.
Comment dire alors ce qui était ma priorité ; ma priorité était de faire de la Guyenne un duché prospère ou il faisait bon vivre, d’être à l’écoute. Chacun des domaines faisait partie de mes priorités dans un sens comme dans l’autre. J’aurais aussi aimé éliminer les polémiques.

AAP : Quelle a été l’ambiance de travail de votre conseil ?

RoseTendre : Je suis pour le respect et tout au long de mon mandat j’ai prôné la tolérance. Tout le monde le sait, j’ai du remercier deux de mes conseillers en cours de mandat en raison de leur comportement et d’insultes répétées. Nous devions composer avec 7 listes différentes et les conflits qui en découlent. Ce ne fut pas chose facile, mais nous avons tissé des liens d’amitié et avons appris à travailler ensemble, même si par moment l’ambiance était lourde. La majorité des conseillers s’entendait bien.

AAP : Dans le nouveau conseil, vous voilà Commissaire au Commerce. Quelle sera votre grande priorité ?

Shimano a fait un travail remarquable je compte suivre son exemple et espère faire aussi bien que lui sinon mieux. Je veux faire abolir définitivement la taxe de 50 écus de la foire et trouver une solution pour éliminer les surplus, comme les peaux par exemple qui s’accumulent. Je veux aussi travailler pour armer nos soldats, ce qui aurait dû être fait sous mon mandat, mais qui par la force des choses n’a pu être mise en place. Je vais travailler en étroite collaboration avec nos maires. Nos finances se portent à merveille et je compte bien continuer à les faire fructifier.

AAP : Qu’espérez vous de ce nouveau mandat et conseil ?

RoseTendre : Mon espoir est que les gens oublient les conflits passés et travaillent ensemble dans l’harmonie. J’espère que Dame Jades saura les rassembler et en faire une équipe. Trop de gens oublient qu’une fois les élections passées, nous ne sommes plus des opposants politiques, mais une équipe qui se doit de travailler ensemble pour le bien de la Guyenne. J’espère également nous pourrons réaliser tout ce que nous n’avons pu faire durant mon mandat.

AAP : Que pouvez-vous nous dire sur l'EA et les problèmes qui ont été rencontrés durant tout le temps de votre mandat de Duchesse ?

RoseTendre : Je suis aristotélicienne, et de devoir m’opposer à l’église ne fut pas chose aisée. Depuis le début je n’approuvais pas ce traité et mon souhait aurait été que seul le duc se doive d’être baptisé. Que je sois aristotélicienne ne veut pas dire que je veux imposer ma foi aux autres, je suis et reste convaincue que la foi ne fait pas qu’une personne soit meilleure en économie ou en justice. Qu’une personne ne soit pas croyante ne veut pas nécessairement dire qu’elle n’est pas vertueuse et ça va dans les deux sens : être baptisé n’est pas non plus une garantie que la personne serra vertueuse. Les débats ont été pénibles, mais j’ai pu garder mon calme malgré les critiques et paroles insultantes qui me sont venues de la nonciature entre autres. Malgré le refus catégorique de l’Eglise, j’ai tenu bon. Le traité qui a finalement été signé est l’aboutissement de deux mois de négociations difficiles, de conflit et d’échanges avec Rome et le clergé local. Il n’est pas ce que je voulais, mais des négociations, ce sont des compromis venant des deux côtés et je suis satisfaite du résultat. Je pense que cette situation aurait pu être évitée si le traité initial avait été signé moins à la hâte. Je ne jette pas la pierre au conseil de régence, je suis certaine que cela partait d’une bonne intention, mais tout le monde s’entend pour dire que cela avait été signé trop rapidement dès le départ.

AAP : Le mot de la fin ?

RoseTendre : Je suis fière d’avoir été à la tête d’un duché, mais surtout de ses habitants, qui occupe une grande place dans mon cœur. Ce n’est pas sans regret que je cède la place à Dame Jade mais des raisons personnelles m’amenant à m’absenter durant 15 jours m’empêchaient de reprendre la suite. Je suis certaine que notre nouvelle Duchesse saura faire un bon travail et je serrai là pour l’épauler dans sa tâche. Si je ne devais dire qu’un mot ce serait Merci. Merci à Phenix50, Antoine et Jeroen qui m’ont épaulée moralement, mais aussi merci à tous les Guyennois à qui j’ai parlé, à tous ceux qui m’ont contactée pour me faire part de leur inquiétude ou pour me proposer leur projet. Merci à tous ceux qui se sont exprimés en Gargote et ont posé des questions ou émit des critiques constructive. Sans eux la Guyenne ne serrait pas ce qu’elle est.

Advienne que pourra, la Guyenne brillera.

Dame Stef91, pour l’AAP

Citation :
22-12-1455 : Dame Boubou de Ganghzou, décorée de la Rose d’Aliénor

BORDEAUX (AAP) - Ce dix-huitième jour de l’an mille quatre cent cinquante cinq, la Duchesse sortante de Guyenne, Sa Grâce Rosetendre Haroué de Liercourt a remis à Dame Boubou de Ganghzou la Rose d’Aliénor, symbole du mérite Guyennois.

Dame Boubou s’est employée, dès son arrivée en Guyenne et avec le concours des premiers étudiants, à répertorier les connaissances de chacun et ainsi permettre au futur Recteur de Guyenne d'oeuvrer rapidement pour l'apprentissage des étudiants.
Elle fut alors nommée Rectrice de Guyenne par la régente, la duchesse Izarra d’Harlegnan qui lui confia ainsi la création de l’Université du tout nouveau Duché.

Selon les dires de la Duchesse Rosetendre: « La tâche fut rude et laborieuse, mais elle la réalisa de manière magnifique, tout en recherchant la nouveauté qui donnerait cette touche d'innovation et de brillance à laquelle aspirent la Guyenne et qui fera sa force ».

Lors de la cérémonie, Dame Boubou a tenu à saluer « le travail de certains doyens ainsi que la présence des élèves et des professeurs qui font cette université ».
Elle a indiqué qu’elle » épaulerai son futur successeur dans toutes les situations, précisant qu’elle gardait « un oeil sur le grand projet et s’y mettrait à l'oeuvre avec lui ou elle. »

Dame Stef pour l’AAP

Citation :
31-12-1455 : Débats sur la justice et l'équité

BORDEAUX (AAP)- En ce mois de décembre 1455, les débats font rage en gargote guyennaise, depuis peu la Justice est mise en cause par une partie de la population qui semble mécontente du déroulement de certains procès récents.

A la tête de ce mécontentement, Sieurs Jyc de Marmande et Maillot d'Agen dénoncent de commun accord une partialité de la justice Guyennaise. De l'autre côté, les opposants montrent leur indignation par rapport à cette marque de mécontentement.

Après moults débats, il semble qu'il soit devenu impossible de dialoguer entre les deux parties.
Le débat fait toujours rage en gargote guyennaise et dans les différentes halles du duché.

Les plaignants réclament des procès équitables et des mises en procès justes, les opposants sont toujours indignés et déboutent les premiers.

M.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://manoir.actifforum.com
 
archives des communiqués
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Noblesse du Poitou (Archives)
» Peines Alternatives : Procédures et déroulement (Archives)
» [archives] Scénario I : L'oiseau de feu
» Archives judiciaires
» Archives Plume Sagace

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Archiviste Royale :: Année 1455-
Sauter vers: