AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 lettre sur Illinda

Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Messages : 1122
Date d'inscription : 07/04/2012

MessageSujet: lettre sur Illinda   Jeu 19 Juil - 13:38

Première lettre

De Bardieu de l'ordre cistercien
Date d'envoi Le 01 Juillet 1466 à 21h58
Objet Transfert au Périgord
Expire le 22 Juillet 2018
Ma soeur, votre grâce,

Suite à notre requête, un page m'a transmis un billet scellé de sa majesté Alvira indiquant qu'elle n'était pas opposé au transfert In Gratibus de notre abbaye en territoire périgourdain, du moment que le Périgord est d'accord et du moment que la Guyenne ne souhaite plus garder Sainte Illinda.
Le Périgord ne s'est pas encore positionné publiquement sur l'affaire, puisque le feu vert royal n'avait pas été acté. C'est désormais le cas.

Côté Guyenne, les preuves de la volonté de la Guyenne de ne pas garder Sainte Illinda abondent : loi anti-aristotélicienne, tables rondes multiples aboutisant à des échecs, déclarations unilatérales sans vote, exclusion du coutumier, absence d'administration ducale (ni maréchaux, ni douanier, pas de posibilité de faire des décrets...) blocus commercial (pas de possibilité d'accéder aux échanges entre mairie et duché), et, dernier élément en date, la taxation des plantes, qui vise clairement le prieuré. Viser une de nos sources de revenus sachant que nous n'avons pas de mine est bas et mesquint. Vous avez déjà du constater que les quelques écus de revenus viennent exclusivement des mandats ducaux fait pour racheter les plantes et des mandats au niveau municipal.
Néanmoins, cet ensemble d'élément n'en reste pas moins une déclaration formelle en bonne et due forme de la Guyenne indiquant ce souhait auprès de la couronne.

Nous pensons qu'il est temps de faire cesser l'hypocrisie et de voir les choses clairement telles qu'elles sont : la majorité des responsables politiques ne veulent plus d'une abbaye. Acter cela est possible, juridiquement, par votre seule volonté, sans vote. Je peux vous indiquer comment une fois que vos responsables juridiques se seront prononcés de votre côté.

Je fais appel, ma soeur, à votre sens des responsabilités en temps que duchesse de Guyenne.

Foi et raison vous guident,

Frère Bardieu


Réponse

À Bardieu
Date d'envoi Le 06 Juillet 1466 à 12h50
Objet Re: Transfert au Périgord
Expire le 22 Juillet 2018
Citation :


De nous, Missanges, Duchesse de Guyenne
À vous, frère Bardieu


Salutation et Paix.

Jouer sur les mots n’est pas mensonge parait-il, mais à ce jeu souvent la souris perd.

Si j’ai tardé à faire réponse à votre lettre, c’est que, vous pensez bien, j’ai pris information sur les personnes que vous citez.

Concernant la Reyne en première instance elle attend encore réponse de sa lettre en date du 19 juin 1466 et n’a absolument pas acté le transfert de Ste Illinda. Elle vous a simplement répondu dans sa première lettre que ce n'était pas à elle d'arbitrer la question d'un transfert.

Concernant le Périgord la duchesse actuelle vient de prendre récemment information auprès de vous n’étant avertie jusque là de rien.

Concernant la Guyenne, celle-ci n’a jamais souhaité le départ du monastère de Ste Illinda qui nous vous rappelons se trouve sur le sol Guyennois.
Il ne serait donc impensable, voire inimaginable un seul instant que la Guyenne perde une portion de son territoire par la simple pensée de votre esprit.

Il est donc hors de question que la Guyenne vous donne satisfaction sur un caprice.

Vous dénoncez dans votre lettre des désavantages mais au vu de mes renseignements, il apparait que cela soit vous qui quittiez rapidement table ronde évitant de ce fait tous sujets n’allant pas dans votre sens.

Vous avez l’avantage pourtant de ne pas être imposé par quinzaine comme chaque Guyennois, avantage non négligeable.

Vous vendez vos plantes à un prix exorbitantes ne suivant la grille de tarification en cours et ne contribuant pas de ce fait, au meilleur rayonnement de votre Guyenne.
Au sujet de cette taxe sachez qu'à ce jour elle fait objet d'une étude qui sera soumis à nouveau aux votes au sein du conseil. Patience et vertu deux adages de la sagesse.

Je ne puis vous obliger à rester en sol Guyennois, cette décision vous incombe mais sachez que le monastère restera bel et bien à sa place en sol Guyennois.

Les temps changent mais ne faîtes pas d’un monastère un étal de marché

J’espère que cette lettre puisse vous ouvrir sur une réflexion pleine et entière de raison.

Bordeaux le 05 juillet 1466







Lettre du

Citation :
De Bardieu
Date d'envoi Le 07 Juillet 1466 à 16h51
Objet Re: Re: Transfert au Périgord
Expire le 29 Juillet 2018
Ma sœur,

C’est un des avantages de mon âge avancé : le chantage ne fonctionne pas. Je ne peux que comprendre votre état d’esprit et celui de vos nobles.  Vous n’etes point responsable de la situation : vois ne faites que récupérer 4 ans de ce système d’esclavage déguisé. Je pense que j’ai fait preuve de beaucoup trop de patience. 4 ans c’est long.

Comme à chaque régnant, je vous propose de venir récupère votre fût de bière et de profiter du havre de paix qu’est notre terre du Très-Haut. Quasiment aucun n’est venu le chercher, un des nombreux signes qui ne trompe pas. Nous avons la foi et pensons que sa majesté n’est pas dupe de la situation en Guyenne. Elle prendra sa décision en toute quiétude.

Foi et raison vous guident,

Frere Bardieu

Réponse

Citation :
À Bardieu
Date d'envoi Le 07 Juillet 1466 à 17h09
Objet Re: Re: Re: Transfert au Périgord
Expire le 29 Juillet 2018
Frère Bardieu

Nous sommes actuellement avec mon compagnon Jeroen à Bazas où nous sommes en train de venir chercher ce fût justement.
Nous venons...
Comme vous savez lorsque nous sommes soumis a de haute fonction un imprévu est là et je dois retourner à Bordeaux ce soir pour revenir.

Mais je viendrais c'est juste une question de temps Jeroen sera chez vous demain.

Sachez également que le vote de la taxe est en cours mais comme le coutumier l'exige un délai de 48 h est demandé

Bien à vous. Tenez moi la bière au frais

Réponse
Citation :



De nous, Missanges, Duchesse de Guyenne
À vous, frère Bardieu

Salutation et Paix,


Prenons plume ce jour afin d’avoir de vos nouvelles car depuis notre série de lettres nous ne recevons plus rien.

Nous aimerions connaître vos dernières directives afin de ne pas laisser les salles d’Illinda vides lors de votre déménagement si celui là est toujours acté.

Nous sommes également présentes en place publique où vous pouvez venir discuter sur le sujet.

La communication reste le meilleur moyen  pour dénouer toutes sources confuses.


À vous voir

Bordeaux le 19 juillet 1466





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://manoir.actifforum.com
Admin
Admin


Messages : 1122
Date d'inscription : 07/04/2012

MessageSujet: Re: lettre sur Illinda   Dim 5 Aoû - 20:33

Lettre de la reyne

Petit tour du côté de la Guyenne, elle enchaine se retenant de froncer les sourcils. Ah l'Eglise et les entourloupes, à croire que cela se conjuguait plus vite que ça n'écoutait. Cherchant à imposer sans écouter, à grignoter un peu de pouvoir là où les Provinces peut-être seraient plus fragile. Propagande religieuse ? C'était presque à croire.

Il est gonflé !

La Reyne se reprend et expose avec un calme défiant toute concurrence malgré le travail de sape qu'elle croit déceler.

Bonjour votre Grâce.

Je pense que le mieux reste de prendre langue avec le Périgord-Angoumois qui est votre voisin et qui semble énoncé dans le courrier du Père Bardieu.

Au départ, je fus contacté par Ellya de la Duranxie qui m'a rencontré au sein des appartements Royaux, j'ai énoncé le fait qu'en vertu d'un décret émanant du Duc Orandin, Ste Illinda comme territoire Guyennois. Je leur ai conseillé de prendre langue avec vous.

Enfin, par la suite j'ai reçu un courrier du Père Bardieu qui me relançait toujours à propos de ce déplacement. Sauf que je n'ai eu aucune information qui irait dans le sens de la conciliation, des questions ont été posé afin d'appréhender au mieux la situation comme vous pouvez le voir je n'ai pas donné d'aval je me suis contenté de poser des questions.


Elle déposa les diverses missives.

[hrp]De Bardieu de l'ordre cistercien Date d'envoi Le 17 Juin 1466 à 14h35
Objet La situation de Sainte Illinda empire encore Expire le 08 Juillet 2018 [/hrp]
Citation :
Ma soeur, votre majesté,

Il y a un mois et demi de cela, soeur Ellya de la Duranxie a apporté en main propre, au Louvre, notre supplique pour transférer notre abbaye vers le Périgord. Nous avons compris que ce sujet avait été transféré auprès des institutions ad-hoc, mais nous n'avons pas eu de réponse sur ce sujet.

Il y a deux jours, le duché de Guyenne, par la voix de son duc Brixius, a fait preuve d'une nouvelle forme d'agressivité : il a décidé de taxer au maximum possible la quasi-totalité de la production du monastère, soit un taux de 9,9%.
Nous supplions sa majesté d'écouter ses sujets qui vivent dans la discrimination et de faire preuve de sagesse. L'ordre de transférer l'abbaye en territoire périgourdain serait, pour nous, source de paix et d'harmonie, loin de ces terres de fous.

Foi et raison vous guident,

Frère Bardieu


[hrp]À Bardieu Date d'envoi Le 19 Juin 1466 à 10h24
Objet Re: La situation de Sainte Illinda empire encore[/hrp]
Citation :
A Vous, frère Bardieu, recteur de l'Ordre Cistercien
De Moi, Alvira de la Duranxie Beauharnais, Reyne de France,

Salutations & Paix


J'accuse bonne réception de votre courrier du 17 Juin 1466, vous précisant que celui-ci a retenu toute mon attention.
Avant toute chose néanmoins, il vous faut savoir qu'une réponse directe et verbale fut apportée à soeur Ellya par mes soins le 2 Mai dernier au sujet du transfert de l'abbaye Sainte Illinda vers le Comté du Périgord.

Ceci étant, et afin d'aborder la question de la meilleure manière possible, des précisions me sont nécessaires.
Le statut de votre abbaye étant particulier, mon interrogation se porte sur la possibilité même de la transférer In Gratibus d'une province à une autre. Concrètement, est-ce réalisable ?

De la même manière, s'il s'agit d'un transfert Res Parendo, et compte tenu des dispositions prises par l'ancien Duc de Guyenne Orandin de Litneg, il me faut savoir si le Périgord lui aussi est demandeur de ce transfert. Jusqu'alors, je n'ai reçu aucune demande en ce sens. Pas davantage que les régnants Guyennois qui se sont succédés n'ont formulé le souhait de voir l'abbaye Sainte Illinda disparaître de leur territoire.

Vous devez savoir également qu'un transfert Res Parendo ne vous tiendrait pas à l'écart des taxes Guyennoises, d'où mes interrogations sur cette demande.
Je vous remercie, Frère Bardieu, pour toutes les précisions que vous pourrez m'apporter.

Fait le 19 au Louvre,

S.M. Alvira

A ce courrier et ces questions, je n'ai jamais eu de réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://manoir.actifforum.com
 
lettre sur Illinda
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lettre ouverte au President en rapport avec l'UCREF
» Lettre de George Sand à Musset.
» LA LETTRE DES SENATEURS AU PREMIER MINISTRE
» Lettre ouverte de la famille de François R. Marcello, enlevé le 12 janvier.
» La lettre du Président Aristide ici au forum Haïti.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Ducale 4 mandat du 18 juin :: Illinda-
Sauter vers: