AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Saint Guénolé la légende d'Ys ...( 03 Mars 1461 )

Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Messages : 1123
Date d'inscription : 07/04/2012

MessageSujet: Saint Guénolé la légende d'Ys ...( 03 Mars 1461 )   Mar 19 Mar - 8:07

Missanges a écrit:
Saint Guénolé

En ce jour du 03 mars 1461, Saint Guénolé, fils de Sainte Gwenn et grand bâtisseur, voyageant d'île en île du Pen ar Bed, aurait ouvert les flots à la façon de Moïse. Son nom est associé à la légende d'Ys ?.

Mais quelle est cette légende...



Le roi Gradlon de Cornouaille possédait une flotte composée de nombreux navires qu'il utilisait pour faire la guerre aux lointains pays. Dans ces pays glacials, dans ces lointaines contrées.
Stratège hors pair, il gagnait la plupart des batailles et pillait les vaincus, amassant les richesses ainsi obtenues.

Mais, fatigués de tous ces combats, les marins de ce roi refusèrent de poursuivre le siège d'une forteresse inconnue. Gradlon les laissa repartir chez eux comprenant fort bien l’envie de revoir leur famille et de vivre aisément de leur butin..

Assis sur un rocher, il regarda le bateau de ses compagnons s’éloigner.
Seul, il était seul, dans un pays qu’il ne connaissait que très peu pour ne pas dire pas du tout.
Une grande tristesse l’envahit et il resta là, jusqu’au soir, jusqu’à ne plus voir les feux sur le ponton du bateau.
Soudain la lueur de la lune sembla plus vive, sentant une présence autour de lui, il leva son regard, et il la vit…

Missanges a écrit:
Je repris la suite de la légende...

Une femme à la chevelure rousse, qui n'était autre que Malgven, la reine de ces pays glacials, le regardait en silence. Puis elle prit la parole et parla d’une voix posée "Je te connais, tu es courageux et adroit au combat. Mon mari est lâche, son épée est rouillée. Délivre-moi de lui, tuons le et je serai ta femme. Ensuite, je te suivrais dans ton pays. "

Ils tuèrent le roi, emplirent des coffres d'or, de piécettes et d’autres richesses puis le moment venu la reine sortit un coquillage en forme de spirale et souffla lentement dans celui-ci. Un instant les vagues semblèrent danser au son de la musique puis dans un bruit de flots déchaînés la mer s’ouvrit.

Morvarc'h (« cheval de mer » en breton), le cheval magique de Malgven apparut. Noir, crachant du feu par ses naseaux il était capable de galoper sur la mer. Il l’enfourchèrent et par sa puissance rattrapèrent les navires de Gradlon.

Gradlon et Malgven restèrent longtemps en mer, si bien que Malgven donna naissance à une fille, Dahut, mais la reine mourut des suites de son accouchement.

Dahut grandit passionnée par la mer. Devenue une belle et jeune fille elle demanda à son père de lui bâtir une cité marine. Ainsi fut faite et construite la ville d'Ys sur le fond de la baie de Douarnenez. Une très haute digue empêchait l'eau d'y pénétrer et seule une porte de bronze, dont la clef était en permanence avec Gradlon, permettait d'entrer ou de sortir de la ville. Ys était la plus belle et la plus impressionnante ville de toutes les villes, mais elle devint rapidement, malgré les sermons de Saint Guénolé, la ville du péché sous l'influence de Dahut
Celle-ci organisait des fêtes, des festins, des danses. Le soir, la ville s'emplissait de marins et une fois le matin venu Dahut faisait tuer ses amants.

Un jour, un chevalier vêtu de rouge vint à Ys. Dahut lui demanda de venir auprès d'elle et un soir, il accepta. Une tempête éclata en pleine nuit, on entendait les vagues frapper avec violence la porte de bronze et les murailles. Dahut dit à l'étranger : "Que la tempête rugisse, les portes de la ville sont solides. C'est le Roi Gradlon, mon père, qui en possède l'unique clef, attachée à son cou".
"Si tu veux être mienne tu dois t’emparer de cette clef."
Fascinée par cet homme, Dahut vola la clef à son père et la donna à l’étranger qui ouvrit la porte de la ville.

Une vague aussi haute qu'une montagne s'abattit sur Ys. Dahut désespérée criait"sauvez –moi père" et le roi fit appel à Morvarc'h, le cheval magique et tous deux l’enfourchèrent. Mais Saint Guénolé vint près d'eux et dit à Gradlon : « Repousse le démon assis derrière toi ! » Gradlon refusa d'abord, mais il finit par accepter et poussa sa fille dans la mer. L'eau recouvrit Dahut et celle-ci prit le corp d'un long poisson.
Gradlon se réfugia à Quimper faisant de celle-ci sa capitale et y vécut le restant de ses jours. À sa mort une statue équestre de Gradlon fut érigée entre les flèches de la cathédrale Saint Corentin à Quimper.
Certains jours par temps calme, on peut entendre les cloches des églises d'Ys…




*Source Wikipédia ys.
Elorn a écrit:
Tout juste de retour à Saint Paul , le jeune Elorn avait entendu la jeune femme raconter l'histoire. Il s'était alors assis non loin pour écouter. Sa mère lui avait souvent conté celle ci, une version légèrement différente mais la belle Dahut finissait toujours par mourir pour ses différences. Petit il était impressionné par cette histoire et posait toujours beaucoup de question , ce qu'il l'intriguait le plus c'était pourquoi le père vouait sa fille à la mort.

Il sourit malgré tout à la fin


Merci Ma Dame pour ce conte.
Missanges a écrit:
Un sourire au son d'une voix qui fuse

C'est moi qui vous remercie, je me demande toujours si cela ne lasse pas à force...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://manoir.actifforum.com
 
Saint Guénolé la légende d'Ys ...( 03 Mars 1461 )
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: