AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Du Premier au Cinquante Conseil !

Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Messages : 1118
Date d'inscription : 07/04/2012

MessageSujet: Du Premier au Cinquante Conseil !   Mer 26 Juin - 19:20

Missanges a écrit:
Le cinquantième Conseil Ducal venait de se finir dans la continuité des autres et il venait de s’ouvrir sur le cinquante et unième, sans que rien ne fut envisagé…
50 Conseils Ducaux, ce n’est pas une paille tout de même c’est notre histoire !!

Des femmes et des hommes donnant du temps afin de graver ce temps…

Quelques chaises autour du grand chêne capable d’accueillir des bretons avides de connaissance et surtout pour tous les p’tits nouveaux qui ne savaient pas l’histoire de notre terre…

Je pris un registre notant et parlant


Notre Bretagne émergea bercée par les flots, le 15 mars 1453.
Alors que Fougères, Rohan, Saint Brieuc, Vannes, premières villes se dévoilent, il faudra attendre le 20 mars 1453 afin que se forme le Premier Conseil désigné et dirigé par le Prince Iziledur.

C'était pas la grande bamboula !
Mais ça remuait bien déjà.
Les caves étaient profondes
Et tout ça sans table ronde
Mais dix dingues, tournoyaient déjà.

Duc : Iziledur avait encore Avalon
CaC : Ben0ben s’occupait du pognon
Bailli : Didipgl le secondait
Juge : Romanic donnait du maillet

Procureur : Nathan n’avait pas encore son mercredi
Prévôt : Isidor faisait sa ronde tout engourdi
Capitaine : Sniper commandait les armées
Connétable :Actaruss contrôlait les épées

Porte-Parole : Mandaramad criait en place publique
Suppléant : Celtic lui avait tous les tics !!
Le Commissaire aux Mines avait été oublié
Ils ignoraient qu'un jour, j'en parlerais.


* Nicolas Peyrac revu
Missanges a écrit:
Alors que Chrisaline devient maire de Fougères, on note une révolte tous les deux jours entre Remy81, Zork,
Morninglive182, Romaric pour l’élection du maire de Rohan. C’est Sniper qui l’emportera recueillant la majorité s’imposant sans doute par son nom !
Ptitlouis s’installe à Saint Brieuc, Pymouss à Vannes.

Le 21 mars c’est au tour de la ville de Tréguier de sortir de l’ombre et Coeur_de_Lion en prendra la tête.

Des patriotes bretons se regroupent, désirant s’unir pour le bien de la Bretagne ‘L'ordre de l'Hermine’ voit le jour n'appartenant à aucun pouvoir et revendiquant sa liberté absolue.

Un mois après la formation du premier Conseil, la première élection ducale est lancée entrant ainsi dans l'histoire de la Bretagne
Des nouvelles têtes se montrent Gomoz, Jarkov, Mat, Nathan, Elfyn de Monfort des noms prestigieux qui s’inscriront dans l’histoire.

Le 13 juin c’est Rieux qui se montre et Gomoz en devient le maire.

07 juillet 1453 deux listes Ducales s’affrontent, "Les Héritiers du Triskell", remportant 84% place Nathan en tête de ce troisième Conseil. Nathan, qui deviendra lapremière Grande Duchesse de Bretagne.

Dix conseillers seulement qui allaient être au cœur de la crise du 15 août 1453
Missanges a écrit:
Un jour avant l’élection du Quatrième Conseil qui placera à sa tête le Duc Gomoz, le village de pêcheur du célèbre Mat, Saint Pol de Léon s’érige le 04 septembre 1453.

C’est sûrement une bonne ambiance qui s’installe alors dans ces conseils car nous constatons que les membres les constituants prennent à tour de rôle la fonction de Duc. C’est ainsi que Mat membre de la BAM, Brigade Anti-morosité, devient Duc du Cinquième Conseil et fera face à la Fronde de décembre

L’année 1454 commence avec l’élection du Sixième Conseil. La liste Bretagne Unie recueillant la majorité absolue des sièges avec 62 % virgule 1zouplait, gouvernera seule dirigeait par le Duc de Guérande, Pit51qui devra faire face à la Sainte Martine grande bataille qui s’inscrira dans le cours de notre histoire.
Missanges a écrit:
Un jour avant l’élection du Quatrième Conseil qui placera à sa tête le Duc Gomoz, le village de pêcheur du célèbre Mat, Saint Pol de Léon s’érige le 04 septembre 1453.

C’est sûrement une bonne ambiance qui s’installe alors dans ces conseils car nous constatons que les membres les constituants prennent à tour de rôle la fonction de Duc. C’est ainsi que Mat membre de la BAM, Brigade Anti-morosité, devient Duc du Cinquième Conseil et fera face à la Fronde de décembre

L’année 1454 commence avec l’élection du Sixième Conseil. La liste Bretagne Unie recueillant la majorité absolue des sièges avec 62 % virgule 1zouplait, gouvernera seule dirigeait par le Duc de Guérande, Pit51qui devra faire face à la Sainte Martine grande bataille qui s’inscrira dans le cours de notre histoire.
Missanges a écrit:
Une voix s’élève me sortant de mes notes

Par contre, si je puis me permettre tout en m'excusant en avance, je suis né avant 1453, vous aussi je pense, dans une Bretagne qui était déjà bercée par les flots depuis des siècles ! Mais à part ça, je suis admiratif de votre mémoire !

Alors en premier ne vous excusez pas, relever des erreurs ou prendre part à mes dires ne me gêne en rien, je sais très bien que je ne sais pas tout et tant mieux. Après ma mémoire n’y est pour rien, c’est le travail des rédacteurs, ceux qui inscrivaient et notaient tous les faits bien avant ma venue au sein de l’encyclopédie. Beaucoup de personnes ont inscrits pour les générations futures, c’est à elles que reviennent le mérite pas à moi et surtout celui qui a démarré cette encyclopédie. J'ai essayé de la faire revivre c'est tout et AntonSlavik à fait bien plus.

Après pour la naissance de la Bretagne c’est vrai aussi qu’elle a du voir le jour du big bang quoique cela encore soit discutable avec Aristote tout est toujours discutable finalement…Mais vous avez raison surement avant 1453.

Lorsque je cite ‘Notre Bretagne émergea bercée par les flots, le 15 mars 1453’ c’est que je n’aie pas retrouvé d’écrits avant cette date d’ailleurs je ne pense pas que nous avons une personne de ce monde ayant cela. J’ai toujours entendu dire que notre Bretagne moderne commençait le 15 mars 1453 mais si vous avez des documents remontant et démontrant cela je suis preneuse bien évidemment. Ma phrase était mal formulée, les générations futures feront mieux j’en suis sûre.

Ce qui est vrai c’est que le premier conseil et du 20 mars 1453 et que je fais une petite compilation des 50 conseils passés. J’invite de ce fait ceux qui ont des documents ou anecdotes à prendre la parole.
--.Nagirrok a écrit:



Ecoute avec attention cette petite piqûre de rappel historique, toujours bénéfique à cette idée d'appartenance si chère au coeur des Bretons. Sourit quand le maire briochin intervient sur l'antériorité de la "traçabilité bretonne"....

- Vous avez tous deux raison, inutile de polémiquer là-dessus. L'organisation politique qui a cours actuellement, date bien de 1453, et marque en effet le départ de ce qu'on appelle couramment la "Bretagne moderne".

Pour autant, nous savons tous que notre bretonnitude est un torrent dont la source est immémoriale et qui court depuis lors pour abreuver les Bretons des richesses qu'il a traversées, allant des pierres levées jusqu'aux rites celtiques ; puis des saints d'outre-Manche venus en Armorique fonder nos paroisses jusqu'aux rois et ducs bretons.


Sourit en regardant le pommeau de son épée.

- L'occasion d'ailleurs de rappeller tous les liens qui nous unissent avec les "Grands Bretons" d'en face, de la Domnonée d'Arthur jusqu'à la nôtre, celle de Riwal.
Jeter des ponts avec les angloys pour retrouver le celte qui sommeille en chacun d'eux - et écarter le viking ou le saxon qui l'ont mis sous silence - devrait être une priorité politique et diplomatique.
Nous avons un passé commun avec eux qui doit être ravivé, les "Cornouailles" ont beaucoup à se raconter.


Se tourne vers Missanges.

- Pardon de cette interruption, Missanges, continue ce passionnant rappel de notre construction politique.

Missanges a écrit:
- Pardon de cette interruption, Missanges, continue ce passionnant rappel de notre construction politique.

Mes yeux se perdirent un instant dans les iris de celui qui vint prendre la parole. Un regard emplit de tendresse et de respect. Ma tête s’inclina pour saluer, lui, cet homme dégageant force et assurance.

Demat Nagi…Merci de ces précisions.

Bon sang de tonnerre de Brest !!!
L’histoire ne dira pas, si cette expression naquit lors de la naissance de la ville, mais le 27 février 1454, c’est au tour de Brest de rejoindre les villes bretonnes. Située en fin de terre elle devra toujours lutter pour sa démographie. Nazcaval en sera la première mairesse.

La danse des chaises musicales continue au sein des conseillers ducaux et le 05 mars 1454, le Bailli du sixième Conseil, Amalric36, passe Duc lors du septième Conseil. Certains diront pas de mérite puisque liste unique mais chacun sait que les conseillers auraient pu reconnaître Gwerig son batracien adoré…
La campagne de l’hermine se profile en avril et ce Conseil y fera face. Amalric donnera l’ordre aux loups de fermer la frontière, prévention contre un groupe de normands voulant prendre Fougères.

Samedi 06 mai 1454 à 8 h 22 Nathan déposera la dépêche de L’AAP connu alors sous le nom de KAP


Citation :
Les membres du Conseil du Duché se sont exprimés. Ils se sont mis d'accord pour reconnaître Nathan comme Duc.

Nathan : Nathan
Amalric36 : Nathan
Pit51 : Nathan
Myrlin : Nathan
Mat : Nathan
Gomoz : Nathan
Evenice06 : Nathan
Gwellañ : Nathan
Valuu : Nathan
Naoned : Nathan
Bob1al : Nathan
Yaloh : Nathan
Félicitations au nouveau Duc, qui prend ses fonctions dès aujourd'hui !

Le huitième Conseil ducal est là !

Nathan, Gomoz, Mat, Pit51, Amalric36, que des anciens ducs, unis, soudés autour de la Duchesse Nathan qu’ils viennent de reconnaître pour son second mandat. Ce Conseil là entra dans l’histoire et dans notre Calendrier Culturel sous l’Union des Ducs et il du faire face au premier conflit armé contre la France entière.
04 mai 1454 Nathan sera élue première Grande Duchesse de Bretagne. Cette date symbolise l'unité bretonne
Missanges a écrit:
Trois listes pour ce Neuvième Conseil qui élira l’ancien CaM du septième conseil et l’ancien Prévôt du sixième Conseil.
Elfyn_ap_Gwirino deviendra Duc de Bretagne sans avoir été CaC ou juge comme les autres Ducs d’ailleurs…

Dixième Conseil ou le retour du plus grand poivrot de Bretagne !
Amalric36 fait un second mandat de Duc et nous remarquerons dans ce Conseil la composition. Valuu Femme d'Amalric36 dans la fonction de CaC et Ryan le gendre dans la fonction de procureur …

L’appellation des listes change pour ce Onzième Conseil et Tamuril sera élu Duc. Tamuril qui va créer plus tard le journal de Vannes une mine en or pour les générations futures.

02 Novembre 1454, Rennes se dévoile, Isidor en sera le premier maire. Rennes capitale de la Bretagne, hébergeant tous les deux mois le Conseil Ducal et les anciens y campant.
Cela sera aussi le mois de la mort de notre Sainte Nathan et la nomination de Gomoz au rang de Grand Duc de Bretagne.

C’est Aliéniore élue Duchesse de Bretagne qui clôturera l’année 1454 tout en faisant l’ouverture de l’année 1455 pour le Douzième Conseil.
Missanges a écrit:
Le 29 janvier 1455, cette lettre sera posté en place publique et dans chaque ville

La Guerre des Cent Jours débute...


Gomoz et alié a écrit:
Peuple de Bretagne

C'est conjointement avec notre Duchesse Aliéniore que nous vous écrivons pour vous informer de la situation présente. En effet, certains auront peut-être entendu la rumeur d'une possible attaque de la France.

Nous ne souhaitons pas donner crédit à une action de ce type et nous pensons qu'une guerre fera du mal à la Bretagne. Seulement la Bretagne est insultée. Elle l'est de plus en plus régulièrement et toujours à mauvais escient. Voyez ! notre voisin nous reproche désormais le refus d'allégeance de l'Anjou. A assumer nous-même tous les maux de la France, nous succomberions bien vite sous la multitude. Aussi nous nous inquiétons.

Une guerre crée des difficultés économiques, mais notre économie est robuste. Une guerre crée des séparations dans les familles, mais la Bretagne est une grande famille et tous ne font qu'un seul. La guerre c'est la peur de la défaite, mais nous sommes forts et puissants. La guerre prolongée baisse le moral des troupes, affaiblit leur courage... mais nous avons confiance dans notre peuple.

La mort ne choisit pas qui elle fauchera, parmi noble, puissant, paysan ou gueux. Mais l'infamie du mensonge nous touche tous ! Peuple de Bretagne on t'insulte en te disant fourbe et agressif alors que tu n'aspires qu'à vivre en harmonie chez toi ! Notre devise prend tout son sens aujourd'hui !
Plutôt la mort que la souillure !!!

Que vous soyez nobles ou roturiers, vous avez un honneur. C'est cet honneur qui est mis à mal et c'est cet honneur que chacun devra défendre si les choses évoluent dans le sens de la guerre.

Une lettre à été envoyée au Roi de France, exigeant des excuses face à ces attitudes insultantes et béliqueuses de la part de ses ministres. Nous vous demandons de garder espoir dans un réglement pacifique, ce que nous souhaitons. Néanmoins à défaut d'excuses et de l'arrêt immédiat de la mobilisation qui se prépare depuis déjà quelques jours à nos frontières, nous serons fidèles à nos valeurs.


Le Grand-Duc et la Duchesse de Bretagne,
d'al Lun 29 a viz Genver 1455
--.Nagirrok a écrit:



A l'écoute des mots contenus dans la lettre, le corsaire mesure à quel point les choses ont changé en Bretagne depuis lors.

- Cette ancienne lettre prend toute sa valeur quand on voit la démission actuelle de notre duché face à quelques pirates qui font la grosse voix pour impressionner....et qui y parviennent !

Et oui, autre temps autre tempérament. La trempe d'antan a cédé la place à la peur d'en prendre une.

N'oublions pas en relisant cette lettre, qu'il fut un temps où le courage régnait chez les dirigeants Bretons qui préféraient bomber le torse plutôt que baisser leurs braies.


Missanges a écrit:
Un sourire à Nagi puis je continue

Elle fera bien plus tard, un des plus beaux fantômes hantant l’encyclopédie, mais pour ce début d’année 1455, Jullia sera la Duchesse du Treizième Conseil. Nous notons la présence dans ce Conseil, d’un couple célèbre AhDouais LE Grand BAMi et sa femme Mirwen qui en fera trembler plus d’un breton à la Citoyenneté et qui donnera naissance à Maewenn, notre Chambellan actuelle.

Et entre temps la guerre des cent jours prendra forme la duchesse fera une déclaration publique informant son peuple.


Citation :
*Après s'être enfermée dans son Bureau et avoir été harcelée par des Messagers Sans Nom, la Duchesse de Bretagne se rendit sur la place publique afin de s'adresser aux Bretons. Elle avait le visage sombre et les traits tirés.*

Demat Popl Breizh !

Je viens pour t'apprendre de mauvaises nouvelles. Angers, capitale de l'Anjou, est tombée aux mains de ces fourbes françois. Les Bretons sont à l'heure actuelle refugiés en l'hôtel Penthièvre, mais je ne sais encore si assaut à été donné à leur encontre. Quand à nos frères, les envahisseurs les inondent de propagande fausse et autres lavages de cerveau... Une grande partie des dirigeants, tel le Duc Tof, auraient reçu des invitations au Tribunal...
Les vils se vantent d'avoir prisonniers de qualité. Rapport à propos des pertes et disparus ne n'est point encore parvenu, je n'ai donc point connaissance de l'identité des dits prisonniers...

Je vous informe par ailleurs avoir écrit missive à l'intention de nos braves Bretons et de nos frères Angevins. Je vous en fais lecture :

Citation :
Bretons qui êtes auprès de notre Roy,
Frères Angevins,


Vos faits et prouesses m'ont été rapportés. Je vous félicite tous.
Certes, vous n'avez pas réussi à empêcher les rapaces de s'emparer du château, mais vous vous êtes battus avec vaillance et jusqu'au bout. Vous avez montré que la qualité peut tenir tête à la quantité et la mettre en difficulté.

Par cette lettre, j'affirme que la Bretagne continuera à soutenir ses alliés et frères angevins, de quelques moyens que ce soient, et principalement militaires.

La Bretagne croit fortement en la liberté des peuples à disposer d'eux même. Le Peuple Angevin avait choisi 12 Conseillers, parmi lesquels fut élu le Duc d'Anjou, Tof de Gatîne.
Maintenant le Peuple se retrouve gouverné par un conseil ducal imposé et bien entendu sans aucun Angevin dedans... Comment un Conseil sans Angevin peut il diriger l'Anjou ?
Je déclare, au nom de la Bretagne, que le Conseil Ducal Angevin Elu et le Duc Tof, sont les seuls représentatifs du Peuple et de l'Autorité Angevins et par là même les seuls valables et légitimés à nos yeux.

A tous les fiers et courageux combattants bretons et angevins, qui luttent pour la liberté,
Je vous exprime tout mon entier soutien et celui du Peuple Breton.


Kentoc'h Mervel Eget Bezan Saotret !


E Roazhon d'al Lun 12 a viz Meurzh 1455 (Rédigé à Rennes le douzième jour de mars 1455)

Juallia de Dénéré
Dukez Breizh (Duchesse de Bretagne).



- Myrlin dict le Dagsit sera fait prisonnier du normand Cronos. La duchesse Aliéniore sera aux mains du Connétable de France.
- Les Bretons seront attaqués et gravement blessé et trouveront refuge dans un des "avant-postes" non loin de Craon.
- Le Grand Duc capturé et humilié.


Nous verrons apparaître pour la première fois quatre listes se ‘disputant’pour former le Quatorzième Conseil.
C’est Meriadoc le Connétable de l’ancien Conseil qui sera élu Duc le 28 Avril 1455.
Les chaises musicales continueront puisque cela sera Freddy54 pour le Quinzième Conseil

Coldtracker a écrit:
Il se souvenait très bien de l'evenement, il était le mestre d'armes de la garde Grand Ducale à l'époque ..

Il dit:
-"Pour plus de détails....

Quand les remparts ont été débordés par les troupes ennemies, nous avons fait retraite vers l'hostel particulier Penthièvre.

Avec le capitaine Elfyn qui devait devenir notre souverain quelques année splus tard nous avions prévu depuis lontemps l'éventualité de la chute d'Angers....

L'hostel était pourvu d 'un souterrain qui nous permit d'évcacuer le Roy Gomoz mais auparavant nous avons défendu l'hostel le plus longtemps possible avant de prendre le souterrain et de mettre le feu à la poudre de la sainte-barbe...

Nous avions miné l'hostel....

Histoire de reserver une surprise explosive aux françoys...

Nous sommes ressortis des souterrains et après la bataille d'Angers nos effectifs étaients reduits de motié avec de nombreux blessés...

Nous sommes tombés dans une embuscade menée par le pair de France Héraklius.

On a été submergé et le Roy Gomoz a été enlevé....Et le pair Heraklius y a perdu une main de mon fait, il est mort de la suite de cette blessure d'ailleurs...


Quelques temps plus tard, la Garde Grand Ducale menait une expedition au Louvres pour sortir Gomoz des geôles françoyses..."



Angers...Sacrée bastaille...Il avait vingt quatre ans.
Camille. a écrit:
Camille était au bras de son époux.
Elle sentait cette nostalgie en lui, souvenirs du passé, souvenir de Grands de Bretagne aujourd'hui disparus.
La Bretagne avait traversé tant de grands moments, beaux ou tristes, voire dramatique.
Mais c'est de tous ces instants qu'elle avait tiré sa force et son indépendance.

La main sur le bras se fit plus présente, la danvezenn sourit à Maël et elle se serra un peu contre lui, soutien et fierté dans le regard.
Evenice.de.Guerande a écrit:
Ecoute en souriant Missanges parler de cette guerre.

Heraklius et Duguesclin faisaient partie des morts françois, ils avaient franchi la frontière bretonne.
Leurs têtes étaient gardées au château de Rennes.
Et les françois, menés par Cuculus avaient décidé de venir reprendre ces morceaux.
Un accord a été passé pour les rendre aux françois à la suite d'un échange guerrier qui restera dans les mémoires de ceux qui y ont participé, tant du côté breton que du côté françois.

La rencontre s'était faite entre Bretagne et Anjou, c'était en Mai 1455.

J'ai eu l'insigne honneur d'y avoir participé et je vous donnerai les noms des bretons qui y étaient!
Je vous livre certains échanges juste avant la bataille et si ça vous intéresse je rechercherai dans mes grimoires, car Guérande avait un scribe, ce qui pourrait être intéressant de cette époque bénie où on se battait avec honneur et même je dirai presque en chantant pour la Bretagne, avec comme enjeu des ossements!Laughing !


Amaury de Courteheuse du Puiset, dit le "sans terre".
Porte parole du duché de Bretagne a écrit:

Par la malemors! Ces pesteux de francoys parlaient de vengeance? Que la lepre leur dévore la face! L'execution de sieur Heraklius et de son compagnon le Dugesglin n'avait été que juste affaire de la guerre pour ces francoys arrivés en terre bretonne.
Ils avaient eu assurément une belle mort pour des gens d'arme, et nul n'avait à se plaindre d'un manquement meme minime des regles de la chevalerie dans la joute qui avait amené à leur défaite!
Evenice à Gus Glouton envoyé comme homme à tout faire par Le Dagsit a écrit:

Quant à notre raison d’être ici, vous avez dû apprendre qu’à l’occasion de combats entre Bretons et françois, combats honorables je vous l’assure, deux de ces derniers ont trouvé la mort…
Et voilà t il pas que leur famille crie vengeance…Vengeance, je vous le demande un peu !!!
C’est comme si nous criions vengeance pour tous nos morts et les saccages qu’on fait ces sauvages en passant en Bretagne…
Cuculus aux bretons a écrit:

Hola gens de Breizh!
De quel bois rare sont fait les assassins chez vous pour que vous les cachiez avec tant de rejetons et mauvaises pousses?
Ou est celui qui se sert de son épée comme paysan la faux aux champs?

Qu'il s'avance et me désigne quelle branche de sa famille je puis tailler!
Pit51 aux françois a écrit:

Ho là, vils françois !
De quel bois sont les votres pour être si rares aussi. !
Vous avez en face de vous la meilleure Noblesse qui soit, le seule vraie, la Bretonne ! Noblesse de Titre, Noblesse de cœur, Noblesse de comportement !!
Où se trouve la gent masculine françoise ? Elle se cache derrière les vagues paysannes qui sont avec vous ???
Allons donc, le coucou !!! Vous feriez mieux de vous retirer avant d’avoir pénurie de femmes pour assurer la descendance de pleutres et de couards!!!
Myrlin l'aveugle à Evenice après son arrivée sur le lieu de la joute a écrit:

Qu'il est bon de respirer l'air breton. Même si je ne suis pas allé aux noces de Ryan, je ne pouvais quand même pas manquer aux exploits de ta famille. Et puis qui sait, tu trouveras peut être sur ces français une jolie paire de mirette que je pourrais me fourer dans mes orbites creuses, histoire de faire un blague à cette fiente de Juju.

Ha ha ! Je m'imagine déjà dire : attendez que je jette un coup d'oeil, et de jetter de facto l'oeil de cette femelette d'Amro en pleine poire du grand maître de France.

[HRP]Tiré du RP de cette joute mémorable
Les règles:
HRP:
Contexte:
Ici est le lieu de rendez pour une vendetta de familles.
Celles de Plantagenêt et alliés venant venger la sordide mort du Pair de France Heraklius.
Sont conviés les meurtriers, la famille de Dénéré et ses alliés bretons.

Cadre général du RP:
-Régles de joutes seront appliquées pour déterminer les résultats des heurts
(Participants, merci de faire parvenir vos caracs)
-Pas de PNJ ayant une influence(ex: escorte de 20 arbaletriers).
-Chaque participant d'un camp est noble, mais il lui est permis d'être accompagné d'un servant roturier.
(En cas de soucis, merci de contacter la régie )
-les personnages exterieurs à cette intrigue désireux de s'inserrer dans ce conflit sont priés de passer par MP vers votre serviteur avant.
-Peu importe la victoire, que le spectacle soit beau!


Et le spectacle a été effectivement très beau!! Very Happy
--Alen a écrit:
L'intendant de Rhuys dit au colosse:
-"Je m'en souviens fort bien vostre rgandeur....

J'étais coustillier à la Garde Grand Ducale alors....

Je me souviens de ce combat où Héraklius n'a du la vie sauve qu'à ses proches et où vous avez été repoussé jusqu'à la rivière où nous avions bien cru vous perdre...

La main du Pair trône encore sur une cheminée de Rhuys aujourd'hui.

Les françoys avaient demandé sa restitution mais vu l'attitude de la France ce ne fut pas possible , du moins pour cette main.

Bien plus tard Cuculus confia qu'il avait failli y rester avec le coup de l'hostel piégé..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://manoir.actifforum.com
Admin
Admin


Messages : 1118
Date d'inscription : 07/04/2012

MessageSujet: Re: Du Premier au Cinquante Conseil !   Mer 26 Juin - 19:27

Missanges a écrit:
Les chaises font offices où pas...
Les souvenirs ressurgissent en mémoire et certains en parlent et c’est le but.
L’ancienne Grande Duchesse se déplace et prend la parole. Chacun se tait et l’écoute.
Quelle chance d’avoir encore ceux qui ont marqué l’histoire quoique cela ne les rajeunissent pas !!
Laughing

Le 26 août, sept listes en piste se présenteront pour le Seizième Conseil ! Et Amalric36 fera son troisième mandat de Duc faisant reconnaître sa grenouille adorée Gwerig, au poste exceptionnel et gratifiant de batracien ducal.

Le 27 Août 1455, Le Grand Duc Gomoz rendra sa couronne et Eve de Guérande sera élue grande Duchesse de Bretagne le 23 septembre 1455 avec 8 voix du Conseil Ducal et 5 voix des Maires.

Tandis que le dix-Septième Conseil en date du 25 octobre 1455, s’installe avec à sa tête CapitainPoulet, la Grande Duchesse, Evenice fait une déclaration à son peuple annonçant que la trêve instaurée est rompue. Les frontières bretonnes seront fermées.

C’est le Dix- huitième Conseil qui clôturera l’année 1455 avec à sa tête le Duc Tatoo.


L’année 1456 commence avec la ré ouverture des frontières et la signature d'un nouveau traité d'amitié avec l'Anjou.
On notera une forte participation de bretons se présentant sur les listes pour ce dix neuvième conseil.
Neuf listes du jamais vu ! C’est le Duc Elfyn_ap_gwirino qui pour la deuxième fois conduira la Bretagne.
Une petite anecdote dans ce conseil, l’église remplace les siens !
Mgr Kante remplace Mgr Clodeweck, Kurios remplace Mgr Verty

Et puis une ‘séquence nostalgie’ et une pensée pour celui nous faisais bien rire.
Un compte rendu ‘romanesque’ du Porte-Parole Kurios en date du vendredi 14 mars 1456.


Citation :
Pobl breizhad,

Voici le jour du rapport de votre dévoué Conseil Ducal.

Après moult procès et démissions pour des causes diverses et variées que vous avez très certainement suivies, le Conseil Ducal est désormais en marche pour diriger notre belle contrée

Mgr Clodeweck, pour des raisons qui lui sont propres a laissé sa place à Mgr Kante, Dame Roxadana à Dame Lelyana, et Mgr Verty à moi-même pour reprendre le poste de Porte Parole…

Dans un élan de réforme, Le Dug Elfyn de Montfort a décidé de réorganiser les débats de la Table Ronde.
Pour se faire, de nouvelles salles de débats ont vue le jour sur les thèmes aussi variés que la Citoyenneté, la Justice, la Noblesse et le Parlement.

Mais cela ne s’arrête pas là, les Dirigeants de notre Duché et l’Ilizh Breizh se réunissent actuellement pour relancer le processus de dialogue entre ces deux institutions.

Un autre débat sur l’armée a vue le jour et ce dans le but de renforcer notre capacité à nous défendre si cela était nécessaire.


Le conseil Ducal ne voulant pas imposer des réformes sans être sûr que cela fonctionne correctement, a décidé de ne mettre en place les décisions prises après une phase de test dans la ville de Rieux.

Pour ce qui est de la justice et de l’économie(commerce, mine…) la gestion courante des affaires occupent nos responsables, rien de notable n’est à signaler excepté un embryon de restructuration de la Banque Bretonne.

Dans un soucis d’égalité, notre bailli a décidé d’accueillir à l’université tous les érudits voie de l’Etat qui le désirent afin de mieux répartir les nouvelles possibilités d’emplois du duché.


Pour finir, sachez que tout le corps diplomatique Breton se mobilise pour qu’une réouverture des frontières entre nos terres et le domaine Royal soit possible.
A l’heure où je vous parle, nombre de nos émissaires chevauchent en direction des Sièges du Conseil Royal. Les représentants Bretons mettent un point d’honneur à affirmer la position Bretonne dans la lignée d’Aristote, à savoir la volonté de paix et d’amitié entre les peuples.

Merci de votre attention,

Kurios porte parole du Conseil Ducal




Mais qui rit vendredi, dimanche…
Evenice.de.Guerande a écrit:
Toujours attentive car forcément elle a connu tout ces évènements de près, elle fouille dans un tas de documents qu'elle a trouvés dans ses archives et en sort un parchemin tout jauni par le temps.

- Avant d'aller plus avant, je voudrais vous montrer un document sur la démission du Grand Duc Gomoz.
Ce jour là, c'était exactement le 25 Août 1455, il avait réuni autour de lui dans la salle du trône conseillers ducaux et grand-ducaux, maires, nobles, évêques et juges de la CJ.
Le peuple, lui, devant alors assister sur la grande place devant le château pour entendre la déclaration.
Petite précision qui vous fera comprendre aussi le pourquoi de certaines de ses phrases, il était très contrarié de voir que huit listes se présentaient pour les ducales et c'était la première fois qu'il y en avait autant, preuve des dissensions en Bretagne du moment..

Rien ne change vous le voyez et certaines choses qu'il dit pourraient être dites actuellement

De la même façon, il faut préciser que nous étions à la veille d'une guerre car l'indépendance de la Bretagne était vivement reprochée par la france par le dénommé Juju entre autres.

Pour ces raisons il commença donc d'abord par nous parler de la Couronne des Rois de Bretagne.
Celle ci est sertie de diverses pierres et la dernière dite Pierre d'indépendance, venait d'avoir été retrouvée suite à une quête qu'il avait confiée au Chevalier Mériadoc et que celui ci venait de lui ramener.
Voici ce qu'il nous a dit en nous montrant la couronne posée sur un coussin.


Citation :
La pierre de gauche est un rubis et celle de droite une opale. La première représente la foi du peuple en l'idéal de notre Bretagne et la seconde l'unanimité. L'emplacement manquant étant pour la plus belle et la plus chère de toute. Une pierre unique tombée du ciel. La légende raconte que celle-ci fut trouvée en Brocéliande, dans le centre de sa forêt mythique puis qu'elle fut sculptée et taillée avec soin par l'artisan ayant forgée la couronne.

La disparition de cette pierre survint aussi il y a bien longtemps. L'on se pressa d'en cacher la disparition de peur que cela ne serve quelques intérêts de mauvais augures. Il est vrai aussi que cette couronne n'est rien que précieusetés sans grand intérêt... mais elle représentaient déjà de bien jolies choses, choses dont le souverain se doit de prendre soin. Aussi je demande - maintenant que la pierre est retrouvée - à ce qu'elle soit remise en son socle et que la couronne soit désormais transmise lors de l'intronisation du Grand-duc.

Je souhaitais que vous puissiez partager ce moment afin que vous apparaisse évidence l'importance de ces symboles. La Bretagne, jamais ne pourra être volée. Elle existera tant qu'il y aura des bretons qui se dévoueront pour elle. Je sais qu'un jour elle ne sera plus. Elle sera détruite un jour par des hordes étrangères ou bien lorsque plus un seul breton ne croira en elle. Ce fut le sort des magistrales cités grecs ou même de Rome elle-même mais mon désir égoïste et ma promesse constante est qu'elle perdure au moins le temps de mon existence. Et par dessus tout je souhaites que vous inculquiez ceci à vos enfants jusqu'à la nuit des temps.

Nous savons combien il est difficile dans un grand pays indépendant de maintenir et de garantir des droits fondamentaux à chacun tout en maintenant l'unité. Pourtant c'est un bien nécessaire. Les dissensions affaiblissent la Bretagne. Ces listes ducales ne veulent rien dire. Je serais très surpris - mais agréablement - si le tiers seulement escompte réellement travailler au sein du conseil ducal pour faire aboutir certains projets.

Certes le peuple peut croire que les élus ont tout pouvoir et il est besoin de s'évertuer à faire en sorte que ce soit le cas. Néanmoins seuls ceux qui agissent ont du pouvoir - élus ou non - et la loi ne peut rien y changer. J'aimerai donc que tous agissent unanimement pour la Bretagne, agir pour être élu ou faire élire, n'apporte rien.

Plutôt la mort que la souillure. Il ne s'agit pas d'une simple promesse mais c'est le constat que la souillure de la Bretagne serait la mort totale et irrévocable de celle-ci.

- Un incident s'est greffé dans la réunion, Roxadana, Juge et membre de la CJ, a failli accoucher et il est vrai que ça a jeté une certaine émotion dans le monde qui était là.
Finalement ça n'a été qu'une fausse alerte et Gomoz a repris, mais la salle s'était déjà bien vidée, il avait chargé la GGD de la garde de la Couronne et celle ci avait quitté les lieux par une porte dérobée.
C'est seul du balcon qu'il s'adressa à tous.
Au passage, Roxadana a accouché un peu plus tard de cinq beaux garçons, dont l'un d'eux est à ma connaissance encore bien vivant.

Donc une fois le calme rétabli, voici son discours de démission, qui a un peu surpris tout le monde à vrai dire, même si sa démission était souhaitée par beaucoup.
Mais il se sentait très fatigué et souhaitait s'occuper désormais des siens.

Je peux vous en parler en connaissance de cause, la charge de GD est lourde, très lourde et vous oblige à faire passer au second plan et voire encore plus loin, bien des choses à commencer par sa famille, qui n'est plus alors qu'un groupe de bretons comme les autres.

Voici donc ce qu'a annoncé Gomoz ce même jour.


Citation :
Peuple de Bretagne, je ne serais ni long, ni pompeux car ce que j'ai à annoncer est fort simple à la vérité.

Certains ne comprendrons point et exprimerons joie ou tristesse. Il ne devrait pourtant rien en être. Le seul constat de ce qui est vous montrera que rien n'y changera pour la Bretagne car la Bretagne est son peuple avant toutes choses.

J'ai pris la décision de me retirer des affaires du Grand-duché. J'eus toujours grand plaisir à œuvrer dans son intérêt et jamais difficulté ne fut plus douce que quant il s'agissait de lui. J'en remercie Celtic13 et Jarkov qui les premiers me firent découvrir le rêve breton au sein de l'ordre de l'Hermine. J'en remercie aussi tous ceux qui y croient encore car ce rêve est fait pour être largement partagé.
Néanmoins si noble soit la tâche qui m'incombe, il est désormais venu le temps pour moi de laisser à d'autre cette mission si précieuse et de reprendre celle que je me dois auprès de mes proches.

Je sais les questions que vous pourrez vous poser et je sais qu'il n'est jamais aisé de confier à un égal une charge d'un tel éclat. Je vous invite tout de même à apporter votre aide et votre soutient à celui qui me succèdera. A coté de toutes ses nouvelles responsabilités, son prestige lui semblera certainement salaire bien modeste.

Pour ma part, je me retirerai donc bientôt à Penthièvre où je pourrai contempler cette Bretagne belle loin des affres de la politique, de la diplomatie et de la guerre. Que le très haut me blâme pour tant d'ambition, qu'il me blâme mille fois mais j'aspire bien trop au plus luxuriant plaisir du peuple ; celui de n'avoir jamais de responsabilité.

Que vive la Bretagne en chacun de vous,vive la Bretagne !
Missanges a écrit:
Merci beaucoup Evenice pour ce moment.

Merci d’avoir fait ces recherches et d’avoir pris du temps à cela. Je ne connaissais pas l’origine des pierres de la couronne et je suis sûre que d’autres personnes étaient comme moi.

C’est aussi durant la guerre des cent jours que la ville de Fougères prendra le surnom de’Felger l’imprenable’ suite à sa résistance héroïque contre les françois.


Pour son second mandat et dix-neuvième Conseil, le Duc Elfyn_ap_gwirino dut faire face aux provocations de la France enchaînant des réunions diplomatiques en vain, c’est ainsi que le 30 mars 1456, la Mobilisation Générale sera donnée.
La guerre sans nom débute.

Le 23 avril 1456, les armées bretonnes prennent la ville de Laval.


Citation :
Pobl breizhad !

Il y a quelques jours nous vous annoncions la prise de Laval. Et bien en ce jour, nous pouvons vous annoncer son rattachement au territoire Breton.
Laval est officiellement terre Bretonne.

Nos vaillants militaires travaillent déjà à y rétablir une stabilité sur le marché en l’approvisionnant en denrées de toutes sortes et à des prix abordables.

Comme nous l’avons promis Laval ne sera pas délaissée ni pillée comme l’ost Françoise a pu le faire sur nos terres.

Les impôts ont été retirés pour le bien des lavalois.

Le conflit n’est pas fini pour autant, que chaque Breton prenne contact avec son maire, le lieutenant de la garnison de son village ou la prévôté afin de rejoindre les rangs.

Debad Gouyon de Matignon,
Capitaine de Bretagne.
Kentoc’h mervel eget bezañ saotret

Me tournant vers Evenice

C’est aussi en avril que tu démissionneras de ta fonction de Grande Duchesse et qu’ Amalric accédera à la charge de 4ème Grand Duc de bretagne.
Evenice.de.Guerande a écrit:
Tout sourire envers Missanges, il y a malgré tout une ombre de tristesse dans son regard.

- Effectivement, ma démission a été due à plusieurs facteurs.
Il faut se replacer dans le contexte, cette trêve larvée qui n'en finissait pas, des dissensions énormes chez les bretons, certains qui affutaient leurs armes et pestaient de ne pouvoir partir contre l'ennemi et pourtant du haut de mon trône ne pas croire que je dormais.
J'ai multiplié les actes de diplomatie, les échanges épistolaires, que ce soit vers la france ou vers l'église.
Je ne voulais pas d'actes guerriers qui fassent encore plus de morts bretonnes, des familles dans le chagrin et un Grand Duché exsangue financièrement.

Tout ceci m'avait épuisé et j'ai dû m'absenter quelques jours dans un monastère pour me reposer, réfléchir et pouvoir reprendre plus vivement mes actions.
Je ne vous cache pas le nombre de menaces que je recevais journellement, mais je préférais malgré tout continuer à ne pas vouloir d'actions guerrières qui n'auraient apporter que tristesse, je voulais aller jusqu'au bout de mes actes vers une paix blanche.

Malgré mon désaccord, de son côté et sans m'en parler le Duc Elfyn a mobilisé les troupes, ceci je ne l'ai su que la veille de leur départ à mon retour de monastère.
Ca a été le coup de grâce pour moi, je ne pouvais plus rien faire, toute tentative d'arriver à la fin d'un conflit à ma façon était détruite.

Lasse de mes efforts ruinés à jamais, lasse des insultes et menaces que je recevais, lasse de la fourberie et de la mauvaise foi, j'ai préféré quitter cette charge, prison dorée mais prison quand même, qui ne correspondait plus à mes idées d'origine de rassembler et d'être porteuse d'une Bretagne qui sait se défendre mais n'attaque pas.

Après ma démission, je suis retournée comme simple soldat défendre le Grand Duché dans le groupe formé par Amalric, mon ami de toujours.

Je dois avoir dans mes archives si ça vous intéresse, ce que j'ai dit lors de ma première action en tant que Grande Duchesse concernant la grâce que j'ai accordée aux Montfort et les courriers divers à l'église et autres.

Mais est ce bien nécessaire de remuer tout ça, ce qui est fait est fait.
Il est bon de connaitre les grandes lignes des choses, mais il faut aussi en tirer profit pour la suite.
C'est avec le passé qu'on construit l'avenir, mais ça je ne suis pas sûre que certains bretons aient retenu la leçon.
--Coldtracker a écrit:
Le colosse lut la lettre et les références faites et dit à Camille:

-"Tu vois il y a des choses inexactes..Pour laval, Elfyn avait été blessé, j'ai pris le relais et c'est avec l'aide de Jéhan Cotard et Loarwen avec un contingent de Retz que les portes sont tombées...Les autres armées piétinaient jusqu'à nostre arrivée

Bizarre oubli de l'histoire...

Quand ce fut fait, certains en profitèrent, d'autres repartirent au combat..."


Il parlait là de pillage...Chose que l'ost de Retz s'était refusé à commettre.

-"Moi j'y ai récolté la balafre que tu vois sur mon visage qui était bien plus petite avant, elle fut recousue par la Dame Lusiana .
Un astier françois m' avait donné un coup de vouge remontant en plein armet...

Et pour Rennes, l'armée la plus massive était la mienne et j'ai dirigé la défense de A à Z, je me souviens encore de tout ce que j'avais fait mettre en place aux remparts comme si c'était hier....
Et tu vois ce n'est pas mentionné, bizarre non ce qu'on fait avec l'histoire, pourtant il y a encore bien des témoins vivants dont l'ancien Grand Duc dict "le Dagsit" dont la parole ne saurait être mise en doute.

Bon, je pense que c'est fait exprès pour me contrarier et minimiser le travail de Retz...

Peu importe...Les morts savent et les vivants aussi....

Une vrai boucherie..."


Il sourit et lui dit :

-"Mais je tenais à rectifier les choses, histoire que l'avenir se construise sur la vérité...Et non sur des demi-vérités...D'ailleurs c'est vérifiable dans les biographies validées par l'ancien régent...

Biographie qui n'est pas encore terminé, Doué m'en garde..."


Mince sourire...
Missanges a écrit:
Ecoute sagement la grande Dame Evenice prendre la parole.

Oui je comprends ce que tu as dû endurer. Certaines personnes décuplent leur connerie et montre vraiment le fond de leur personne surtout lorsqu’on pense différemment. C’est tout bonnement des petites gens.
Il y a un proverbe qui dit
"Quand votre esprit est étroit, les petites choses vous agitent facilement. Faites de votre esprit un océan"…


Lui sourit

Merci Evenice de tout cela

J’écoute la voix masculine parler à son épouse


"Tu vois il y a des choses inexactes…Bizarre oubli de l'histoire... Bon, je pense que c'est fait exprès pour me contrarier et minimiser le travail de Retz...


Me tourne vers lui,


Qu’il y est des choses inexactes cela est fort possible, ce conseil là n’avait plus de juge et plus de Porte-Parole lors de ces faits, alors les conseillers en place ont fait le maximum pour informer les bretons.
D’ailleurs tout est vérifiable dans les archives du Conseil Ducal livre ‘’ Un casse couille vient vous dire ce qu'il pense’’page 1.

Cela n’est pas fait pour vous contrarier quoique de cela je m’en contrefiche totalement et vous aussi ne minimisez pas mon travail de recherche. Ce n’est pas parce que vous n’avez pas pensé à faire cela que vous ne devez pas respecter mon travail de recherche qui me demande du temps.
Myrdinn a écrit:
L'histoire est une matière qui me passionne. Même si selon mon précepteur il n'y a pas une histoire avec un grand H, mais autant d'histoires que de conteurs. Car pour exister de manière unique l'Histoire a besoin d'une objectivité qui fait défaut aux historiens. Ce qui devient même carrément de la partialité chez certains.

"L'Histoire est une arme Myrdinn" a-t-il encore ajouté. Selon comment les faits sont relatés, ils prennent une connotation particulière et l'histoire s'imprime de manière différente selon les points de vue. Certains détails occultés, certaines versions privilégiées. Ne dit-on pas d'ailleurs que ce sont les vainqueurs qui écrivent l'histoire? A leur sauce quoi. En oubliant ce qui dérange pour insister sur ce qu'ont veut montrer.

J'admire le phénomène avec une certaine fascination. Je ne peux pas ne pas relever les petites piques politiques qui émaillent le discours du conteur de ci de là. Et comme j'ai des cours d'histoire de la Bretagne je note que certains détails ne sont au contraire pas relevés. Alors par pur soucis du détail justement, constatant que d'autes comme moi ont relevé ce qui ressemble à de la partialité dans le discours, j'y vais de mon petit commentaire.


A noter qu'Elfyn de Montfort fut choisi Duc par le conseil alors que sa liste n'était pas arrivée en tête de l'élection. Loin de là même puisqu'elle a terminé 7ème seulement. C'était d'ailleurs le cas pour d'autres conseils avant. Comme le Duc Freddy54 lors du quinzième conseil ou bien encore le Duc Captainpoulet lors du dix septième conseil.
--Coldtracker a écrit:
Le colosse regarda son épouse et aux mot suivants....

Missanges a écrit:


D’ailleurs tout est vérifiable dans les archives du Conseil Ducal livre ‘’ Un casse couille vient vous dire ce qu'il pense’’page 1.


Surpris...Missanges aurait-elle des testicules?

Il prit l'air faussement surpris mais en revanche l'air amusé lui, était réel...

Il dit à son épouse:
-"Chérie tu savais qu'elle, il...elle bref, qu'il avait des attributs?

Non franchement tu devais le savoir non?

Je croyais simplement à des cheveux un peu gras collés au visage moi , nullement à de la barbe, je me suis bien planté"


Se tournant vers Missanges:
-"Navré messire de vous déplaire, surveillez vostre langage tout de même et sachez qu'on est tous de tout coeur avec vous, la vie de travesti n'a rien de facile à nostre époque, vous revendiquez vostre différence c'est beau messire, on est tous avec vous."

Il leva un poing serré et cligna de l'oeil l'air de dire On est avec toi mon pote

Il fit cependant un effort pour ne pas avoir un fou-rire...
Camille. a écrit:
Se mordre les lèvres et ne pas rire. Surtout, ne pas rire!
Là où certains faisaient dans l'agressivité et l'injure, son Comte d'époux savait jouer d'humour et de dérision.
Avec le temps et leur union, Maël se faisait moins agressif, plus joueur et elle ne l'aimait que plus encore.
Loin de l'esprit délétère et revanchard qui ne sous tendait que trop ces derniers temps sur la place publique où tout un chacun décortiquait les propos de l'autre à la recherche du moindre sens caché ou supposé, il avait un franc parler décalé qui la faisait souvent rire.


Maël, ma fière moitié? Il est vital que je vous assène cette terrible vérité. Je vous aime plus que tout au monde!

Et de voler un long et langoureux baiser à son armoire à glace bretonne...
--.Nagirrok a écrit:


Toujours aussi attentif à ce rappel de la lente, difficile et glorieuse construction de la Bretagne ; le Corsaire ne perdait miette de ce feu de camp commémoratif.
Il avait tenu à ce que ses enfants, Isild et Malo, assistent eux aussi et s'imprègnent de cette veillée des souvenirs.

La Guerre Sans Nom avait été son entrée dans le métier des armes. Une entrée qui lui avait vite fait comprendre que rien ne s'improvise.
Le jeune soldat totalement inexpérimenté qu'il était alors avait bien failli payer de sa vie cette arrogance mais y avait aussi découvert l'ivresse du combat quand Felger avait été reprise.
Il se souvenait de la maréchaussée de Rieux d'abord, puis son incorporation, sous les ordres directs de Chikaka, dans l'armée "Montfort", celle de.....

- dis papa ?
- oui ma fille....
- c'est quoi une couille ?
- pardon ?
- et des testicules, c'est quoi ?
- ben c'est pareil....
- la dame qui raconte et le monsieur derrière, ils en ont parlé, c'est quoi ?


Soupir.

- alors....d'un point de vue stricto sensu, je dirais que c'est un peu comme des sacs de graines.....
- les sacs comme ceux qu'on a dans la grange ?
- oui voilà....mais moins gros...et c'est pas des graines pour faire pousser du blé, c'est une semence qui sert au papa à....
- et pourquoi y'a que le papa qui a des sacs de graines ?


Et pourquoi elle me parle de ça maintenant, en pleine réminiscence de la glorieuse histoire bretonne ????

- alors, justement, y'a pas que les papas....enfin si....mais pas vraiment...
- j'comprends rien !
- c'est normal !
Comme je te disais....y'a le sens propre : les sacs de graines donc !
Mais y'a aussi le sens figuré...qui est large, imagé, vaste comme l'imagination, t'imagines ?
- non
- fais un effort !


Le Corsaire se dit qu'il en avait clairement moins chié pour lui expliquer la différence entre virer de bord et empanner. Il continua cependant.

- par exemple, tu peux saluer un camarade amicalement en le gratifiant d'un : "tiens salut ma couille, tout baigne ?"
- ah bon je peux dire ça à mes copains ?
- NON ! Ca va pas non ?
- ben tu viens de dire que si !
- ouais ben attend un peu....ton père a une réputation d'homme poli et mesuré, s'agit pas que sa fille parle comme une charretière !
- d'accord !
- et puis y'a un autre sens aussi pour couille
- c'est quoi ?
- c'est un instrument de mesure du courage !
- comme le pluviomètre qui est accroché à la porte de la grange ?
- mais t'es toujours fourrée dans la grange ma parole ! Oui voilà, pour la pluie y'a le pluviomètre, et pour le courage....
- y'a la couille !


Sourire gêné à une vieille bigote qui se retourne en les regardant bizarrement.

- oui voilà....mais parle moins fort...
- d'accord
- y'a les couilles oui....et ces couilles-là tu vois, celles du courage, elles ne sont pas réservées aux papas. Y'a même un paquet de gus en Bretagne qui en sont dépourvus.
- et la dame Missanges qui raconte, elle en a des couilles de courage ?


Sourit.

- oui ma fille, elle en a.....une sacrée paire même !


Missanges a écrit:
Il ne va pas y avoir assez de chaises finalement, un autre homme prend la parole sans se présenter c’est devenue monnaie courante…Je l’écoute

A noter qu'Elfyn de Montfort fut choisi Duc par le conseil alors que sa liste n'était pas arrivée en tête de l'élection. Loin de là même puisqu'elle a terminé 7ème seulement. C'était d'ailleurs le cas pour d'autres conseils avant. Comme le Duc Freddy54 lors du quinzième conseil ou bien encore le Duc Captainpoulet lors du dix septième conseil.

Tout à fait messire, je vois que ma narration vous aura fait chercher dans l’encyclopédie c’est le but de tout conteur que de faire chercher dans les livres ses auditeurs…


J'écoute le couple

Je croyais simplement à des cheveux un peu gras collés au visage moi , nullement à de la barbe, je me suis bien planté"


Je ne relève pas la phrase à quoi bon, je dénote seulement de la méchanceté gratuite et beaucoup de personnes ne sont pas dupes. C’est qu’il s’acheterait une virginité d’homme amusant…C’est d’un drôle !!

-"Navré messire de vous déplaire, surveillez vostre langage tout de même et sachez qu'on est tous de tout coeur avec vous, la vie de travesti n'a rien de facile à nostre époque, vous revendiquez vostre différence c'est beau messire, on est tous avec vous."

Clap, clap, clap…Mes mains applaudissent


Je ne savais pas que vous avez fait l’école du rire, vous êtes passé plusieurs fois devant l’estrade pour avoir du rab non ??? Changez rien vous êtes number one ! Mais ne tuez personne pour rester le premier nous avons une démographie à remonter !!

Un sourire envers Nagi faisant face à deux génis en herbe !!


Allez zou, on ne va pas se laisser abattre hein !
Et puisque nous sommes dans le rire, un poisson assez humoristique de l’AAP lorsque nous savons que la bretagne est en pleine guerre contre la France.


Citation :

01 avril 1456 21:22:53
Tensions entre Royaume de France et Sring

PARIS (AAP) - Suite à l'agression caractérisée du Saint Empire Romain Germanique envers le Marquisat de Provence en date du 30 mars 1456, et devant le refus de l'Empereur et de la chancellerie de revenir à la forme la plus élémentaire de raison en retirant les troupes du Marquisat de Provence, le Roy Levan III appelle à la mobilisation générale tous les comtés et duchés du royaume de France, ainsi que l'ensemble des ordres militaro religieux.

Malgré les efforts déployés par la curie afin de rétablir le dialogue entre l'Empereur LongJohnSilver et le Roy Levan III, la guerre est désormais inévitable.

Le prince de Fontainebleau, Juliano di Juliani, appelle la population à s'engager dans les armées de leurs comtés respectifs afin de se joindre au mouvement et de mettre fin à la tyrannie qu'excerce le SRING sur la Provence. Il invite tout particulièrement les habitants du Grand Duché de Bretagne à s'engager aux côtés des armées royales et s'engage lui même en retour à négocier l'indépendance de la Bretagne auprès de la pairie et de plaider la cause de ce duché auprès de sa majesté Levan III.


Johane, pour l'AAP
--Evenice.de.Guerande a écrit:
Elle le regarde installé confortablement à lire les dernieres nouvelles sur un parchemin qu'un volatile officiel lui apporte tous les matins.
Son truc ce ne sont pas les potins de la commère, encore que parfois ça le fasse beaucoup rire, mais plutôt les nouvelles politiques.
Là aussi très souvent ça le fait beaucoup rire, à en pleurer parfois, mais elle aime beaucoup le voir rire, alors elle regarde tendrement en souriant son "vieux", comme il se nomme lui même!

Tout à coup, il s'anime et lui dit gentiment


- Tu as encore été raconter les vieilles histoires chez Miss?

- Oui, je trouve normal que j'aille dire ce que j'ai vécu et connu, d'abord pour que les jeunes générations aient la version de ceux qui sont encore vivants et peuvent raconter et puis parce que je trouve que Missanges a du cran de s'être attelée à tout ça.

- Toi et ta manie de conserver les vieilleries autant sur pied qu'en paperasses!


Ils éclatent de rire tous les deux et elle vient s'asseoir sur ses genoux en l'entourant de ses bras.

- Justement tiens, toi qui y étais, tu peux me raconter à nouveau Laval?

- Laval?? encore? mais je te l'ai raconté au moins cent fois!

- Oui, mais j'aime bien ta façon de raconter.

- Ben c'est simple, tu n'étais pas d'accord, Elfyn voulait absolument faire cette action, alors comme de toutes façons avec ou sans moi il l'aurait faite, je suis parti.

Pour commencer il faut savoir que nous étions partis avec juste Kalon vers la capitale du Maine, Le Mans.
Je n'aime pas faire les choses à moitié, donc je pensais que tant qu'à faire c'était mieux la Capitale!
Mais là, Kalon a pris une sacrée dérouillée pendant que les bretons prenaient la leur à Laval.

Elfyn avait soi disant tout prévu, enfin presque, car il n'avait pas prévu qu'il serait absent, mais bon nous sommes venus les rejoindre là bas avec Kalon et c'est comme ça que la ville a pu être prise!.

La prise de Laval a été relativement classique, si on peut dire, on s'est beaucoup battus mais comme du coup nous étions suffisamment nombreux le résultat a été là, Kalon qui était l'armée la plus puissante a pu fracasser les portes et elle est entrée dans la ville, les autres armées ont suivi.
C'était une joie immense pour nous tous lorsqu'au petit matin la ville nous a remis les clés.

Bien sûr Laval devenue ville bretonne, c'est pas rien quand même!
Eh ben tu sais pas? il a fallu que j'envoie un pigeon express le soir à 19h à Rennes pour les bouger un peu, rien n'avait été publié, ni en Bretagne, ni à Laval, pas de merci, rien!

Tu sais combien je peux être casse couilles lorsque ma patience a atteint ses limites!
C'est donc avec cet en tête que j'ai envoyé mon message à Rennes!
Avec en prime un petit mot doux du genre "Si vous continuez comme ça Kalon prend ses hommes fonce sur Rennes et on en reparlera de vive voix"!


- Ca c'est bien toi un message de ce style!!

- J'estimais que les "chers élus" pouvaient au moins se bouger un peu le fondement, comme diraient certains coincés justement à cet endroit, et que cette victoire devaient amener je sais pas moi, des félicitations aux soldats, des remerciements, des mots de réconfort et d'apaisement aux Lavallois, bref toute chose qui aurait dûe paraître évidente et qui aurait fait plaisir à ceux qui étaient là.!

Certes, Elfyn n'était pas content de ma dernière phrase, mais tu me connais, moi je ne dis jamais les choses à mi voix ou en discutant avec d'autres, je le dis haut et fort et j'assume totalement ce que je dis!

Enfin voilà, Laval c'est ça, après le reste a suivi son cours, élection d'un nouveau maire etc.. et rien de plus.
Seule la petite histoire que je viens de te raconter pour la 101ème fois était rigolote.
Pour les morts et les blessés, ben oui il y en a eu et des deux côtés, comme dans toute guerre mais ça tu le sais.


- Oui je le sais et c'est ce que je voulais éviter.
Ca ne t'ennuie pas si je vais raconter ça chez Miss?

- Bien sûr que non, puisque c'est la vérité.
Mais ne m'oblige pas à y aller, je te laisse faire.


{HRP}LJD Pit a co écrit ce texte mais n'ayant pas de PNJ m'a chargée de le poster pour lui en ajoutant "Je trouve nul les PNJ".
Missanges a écrit:
Le Duc Elfyn_ap_gwirino fera un troisième mandat à la tête de la Bretagne le 23 avril 1456, pour le vingtième Conseil.

Cela sera au tour d’Ascoli de prendre la tête de la Bretagne pour le vingt et unième Conseil Ducal, il ne discute alors pas encore des taxes…Mais de la trêve avec la France et elle sera signée le 23 juillet.

Et on reprend la Duchesse du Treizième Conseil, c’est donc Juallia qui revient pour le vingt deuxième Conseil.

Le 10 octobre 1456 la Constitution publiée le 22 octobre 1454 rédigé par le juge Myrlin subira quelques modifications.

Mirwen de Brignac ma mère débute le projet de loi sur la citoyenneté.

Octobre toujours, deux listes en piste pour le vingt troisième Conseil est la duchesse sera Chacha.

Signé le 03 novembre au Mont-Saint-Michel, le traité du même nom reconnaîtra officiellement la Bretagne comme un Etat indépendant et égal ainsi que la paix.

C’est le vingt quatrième Conseil Ducal qui clôturera l’année 1456 avec à sa tête Clodeweck Cardinal alors.
Missanges a écrit:
Janvier,

Naissance des Statuts du Parlement Breton
Disparition de Valuu, l’épouse du Grand-Duc de Bretagne Amalric36, fille de Vampirelo à qui nous devons tous la Prunàvampi !!
Quoi, on s’en fiche, mais c’est moi qui raconte….
Bref…
Vingt cinquième Conseil !
Nous arrivons à la moitié de notre histoire Ducale et nous débutons l’année 1457.

Le 17 février 1457 la seule liste en compétition ‘Bretagne de Nathan’ voit l’élection de sa tête avec Nilas.
Mais le 25 mars, suite à une malheureuse chute de cheval, le Duc Nilas cédera sa place et nous verrons pour la première fois dans l’histoire d’un Conseil Ducal une régence se mettre en place.

Et le Duc régent fera trois déclarations

- Une pour les maisons et les clans bretons,
- Une pour les officiers et nos soldats bretons,
- Et une pour le peuple

Citation :

Bretonnes, Bretons,

Comme nous vous l'avons annoncé notre bon Dug Nilas a été malheureusement victime d'une chute de cheval le laissant dans l'incapacité de continuer à assumer la charge que vous avez bien voulu lui donner lors des dernières élections.

Il a souhaité que je prenne sa relève. Eut égard à la profonde amitié qui me lie à lui et à l'amour inconsidéré que je porte à notre Grand Duché, j'ai accepté.

Je ne me sens pas légitime à ce poste. J'aurai aimé y accéder dans d'autres circonstances, moins tragiques pour mon ami, pour notre duc. Mais si je ne me sens pas légitime à ce poste, je sais être le plus légitime des illégitimes pour gouverner le Conseil Ducal. J'assumerai mes responsabilités jusqu'au bout de ce mandat.

Concernant la politique que nous allons mener ces prochaines semaines, elle ne diffèrera pas ou peu de la ligne conductrice que nous vous avons présenté durant la dernière campagne. Nous nous emploierons à assurer la gestion quotidienne du duché, tout en mettant tout en œuvre pour appliquer les différents points prévus à notre programme.

Breizh traverse une crise, mais rassurez vous, même dans la tempête le navire a à sa tête un équipage expérimenté, aidé dans ses tâches par les anciens ducs, que je tiens à remercier ici.

Si vous avez la moindre question, je me tiens à votre disposition.

Mumia, Dug Breizh

Et nous verrons aussi apparaître le 8 avril pour la première fois une levée d’impôts, celle-ci taxera les champs et les échoppes bien impopulaire mais que tous les Ducs suivant n’enlèveront jamais…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://manoir.actifforum.com
 
Du Premier au Cinquante Conseil !
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: