AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Bordeaux !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Messages : 762
Date d'inscription : 07/04/2012

MessageSujet: Bordeaux !   Mar 26 Juil - 17:16

Ses portes sont ouvertes…
Ses six rangées d'ormes forment de belles allées ombragées attendant le curieux qui viendra sans doute regarder les diverses salles ouvertes.

La première pièce est la pièce d’information.
Salle se voulant plus moderne renfermant la généralité de Bordeaux enseignant aux habitants et aux voyageurs ce qu’est notre ville. Sur un lectrin est posé un livre donc la page est ouverte sur :

Citation :


                Bordeaux





                Localisation


          Bordeaux se situe près de la côte atlantique, dans le sud-ouest de la France.

Ville d'embouchure située sur une avancée du plateau landais, elle est cernée de marais pestilentiels ou marais boueux. C’est en ce sens que la rivière Eau Bourde passant au sud de la ville prendra son nom.




                Superficie


Bordeaux compte, en l'an 1464, 278 habitants.
Les habitants sont appelés les Bordelaises et Bordelais.

La ville présente deux caractéristiques distinctes :

- La rive gauche de la Garonne, où se situe la plus grande partie de la ville. Bien qu'il y ait quelques collines, l'altitude moyenne reste très faible. Les sols y sont maigres, perméables à l'eau et stockent facilement la chaleur parfaitement adaptés à la pratique de la viticulture : le Médoc en aval et les Graves en amont.

- La rive droite de la Garonne est très différente, puisque l'on passe directement de la plaine à un plateau calcaire. L'altitude s'élève de façon abrupte à près de 90 mètres. C'est sur ce même plateau, à environ 40 kilomètres de Bordeaux, que se situent des domaines viticoles mondialement connus comme Saint-Émilion, Pomerol et Fronsac.



              Organisation de l'espace






Sous l’influence romain Bordeaux construit, le cardo et le decumanus ainsi que des aqueducs, temples, amphithéâtre et même une curie.
En l’an 286, durement frappée par les invasions barbares la cité édifie un castrum. Enceinte de 740 m sur 480 dont les murs ont une hauteur de 10 m et une largeur de 5 m.
On reconstruit également le port intérieur dans lequel s'écoule la Devèze par 26 bouches de bronze.
Incendiée, pillée, elle devient la capitale d’un comté rattaché d'abord au duché de Vasconie de 852 à 1032, puis du duché d'Aquitaine de 1032 à 1137, et des Capétiens, de 1137 à 1152.
Suite au mariage d’Aliénor d'Aquitaine, ancienne épouse de Louis VII, avec Henri II Plantagenêt en 1154, la ville est rattachée à la couronne anglaise et retrouve sa splendeur. Bordeaux s’agrandit et de nouvelles enceintes sont édifiées.
Il faudra attendre l’an 1453 à la suite de la bataille de Castillon, pour que la ville redevienne française, la guerre de Cent Ans s'achève.
Charles VII décide en 1459 de faire de Bordeaux, une ville royale et d’y faire édifier plusieurs forteresses pour dissuader les bordelais de se révolter contre la monarchie. C’est ainsi qu’est érigé :
- Le fort du Hâ pour défendre la ville des attaques venant du sud et de l’ouest.
- le château Trompette pour la protéger du côté de la Garonne.


                  Commerce


Bordeaux est un comptoir d’échanges, contrôlant les routes de l'étain et du plomb faisant sa réputation grâce au commerce de suif, de cire, de poix et de papyrus.
Mais sa principale richesse sera la vigne, en introduisant sur les bords de la Garonne un cépage d’origine albanaise, résistant au climat océanique et aux conditions géologiques de la région, la « biturica ». La renommée est en route.
Le port prendra alors une grande importance pour le commerce. Hollandais, Anglais, Portugais, Génois, viendront marchander.
La "Belle endormie" s'est désormais réveillée.



                Visiter Bordeaux






L'une des fiertés de Bordeaux est, Le château du Hâ, aussi nommé Fort du Hâ. Construit par décision du roi Charles VII, la première pierre sera posée le 24 janvier 1456. Dès sa mise en service, le Fort du Hâ abritera une partie des troupes royales de la garnison de Bordeaux. Imposant donjon carré dominant la ville défendu sur son côté nord par le ruisseau du Peuge ainsi qu'une plaine marécageuse prolongé par le cimetière de la Chartreuse. Il est entouré de murailles comportant deux tours massives:
* La tour des Anglais : orientée vers la campagne
* La tour des Minimes où tour de la poudrière, orientée vers la ville. Ses murs de 4 m 40 d’épaisseur sont conçus pour résister aux boulets des assaillants.


Le Château Trompette ou Tropeyte, construit au bord de la Garonne. Situé au milieu du port, à l'extrémité de la ville. Possession royale française, après trois siècles de rattachement à l'Angleterre, il surveillera à la fois le port et les bordelais. Sa construction débutera en 1454 et se terminera en 1455. Il sera le symbole de l'autorité royale à Bordeaux.

Cependant le patrimoine historique de Bordeaux est riche en sites et monuments, symbole d’une expansion économique.


- La tour Pey-Berland : Artisan du renouveau de l'église dans l'Aquitaine alors sous domination des Plantagenêts, l'archevêque du même nom décidera de sa construction en l'an 1440. Deux-cent trente trois marches dans un étroit escalier à vis permettrons d'accéder au sommet pour contempler sa célèbre flèche.

- La cathédrale Saint-André : L'histoire attestera qu'elle fut bâtie par les libéralités des anciens ducs d'Aquitaine, qui accrurent successivement, par d'immenses dons, le revenu des chanoines. Plusieurs princes contribuèrent par la suite à l'achévement de cet édifice majestueux commencé en 1251. C'est dans cette église que fut célébré, en 1137, le mariage d'Aliénor d'Aquitaine, alors âgée de quinze ans, avec le futur Louis VII, roi des Francs.

- La porte Saint-Eloi : Qualifiée de 'porte nourricière' elle sera ouverte en 1246 et comportera quatre tours. Afin que sonne le tocsin, l'appel aux armes, le signal des incendies et surtout que le ban des vendanges carillonne pour les réjouissances un projet d'y associer une grosse cloche est en cours mais le temps n'est pas encore aux réalisations.

- Porte Cailhau : Intégrée dans nos actuels remparts, elle est située entre les embouchures des deux principales rivières, le Peugue et la Devèze. C'est la principale entrée dans la ville depuis le port, donnant ainsi accès au Palais de l'Ombrière, résidence de nos ducs.
Il naitra au fil du temps une légende sur l'origine du nom de cette porte. Certains diront que son nom évoque les cailloux, appelés 'calhaus' en gascon, qui s' accumulaient à ses pieds par la Garonne servant à lester les navires. D'autres certifieront que ce nom est associé avec la grande famille bourgeoise bordelaise des Cailhau.
Et plus encore, on évoque que le nom est donné en premier au quai situé entre les deux rivières, 'le quai daü Caillaü ' car en raison de son utilité, il sera le premier à être pavé en cailloux de rivière.
Ce qui est certain c'est que certain soir lorsque vous passez sous cette porte, vous pouvez entendre des cailloux ricocher sur ses murs...



                  La Religion



La religion est très présente dans la ville de Bordeaux compte tenu du caractère exceptionnel de ses deux rives. De nombreuses églises verront le jour avant que subsiste la plus importante et encore en vigueur de nos jours, la Basilique Saint Michel de Bordeaux


              Les principales organisations



- Les Léopards de Guyenne : Equipe de soule mythique constituant le sport le plus populaire du royaume.
- L'armée : Compagnie d'Ordonnance de Guyenne ou bien COG regroupant l’ensemble des forces terrestres dirigée par un Capitaine et soumise à un codex militaire.


              Les principaux lieux de Bordeaux




- La basilique Saint-Michel : Une ancienne église située en dehors des remparts de la ville sera la base de notre basilique. Il faudra cependant attendre la construction de la troisième enceinte urbaine, incluant l'antique sanctuaire pour qu'elle prenne toute sa magnéficience. Mesurant 75 mètres de long du chœur à l'entrée de la nef pour 38 mètres de large d'un croisillon à l'autre, elle présente un plan en croix latine à triple vaisseau.
Sa base conservera une crypte servant d'ossuaire et une légende contera qu'elle renfermera pour des siècles et des siècles plusieurs momies attirant bien des curieux




-Palais Saint-Eloi : Celui-ci prendra son nom d’une première Chapelle romane dédiée à saint Éloi érigée au XIIe siècle. Une seconde église en style gothique sera construite en 1245.
Actuellement ce palais héberge l'archevêque de Bordeaux et accueille les fidèles souhaitant s'entretenir avec lui. Les clercs du diocèse y disposent de salles pour se réunir et accueillir leurs paroissiens.




- Le Palais Gallien plus communément lice : Amphithéâtre de Bordeaux, pouvant accueillir 22000 spectateurs lors des combats.



- Palais de l'Ombrière : C'est l'ombrage de ses grands arbres formant une avenue qui donnera son nom à la résidence de nos souverains actuels. Palais construit lentement sans plan d'ensemble autour de la tour de ' l’Arbalesteyre'qui portera ce nom en raison de l'adossement de la caserne où logeront les arbalétriers royaux. Donjon implanté à 40 mètres en avant du rempart, sous forme d'une grosse tour rectangulaire de 18 mètres sur 14 sans escalier intérieur.



- Le port : commerce de grande envergure. Les quais sont capables d'accueillir une multitude de bateaux. Le curieux pourra observer le va et vient des bateaux légers déchargeant les navires ancrés dans le fleuve.
Mais Bordeaux reste Bordeaux et à une certaine heure matinale, des marins témoignent d'une vision féérique. En effet l'eau danserait avec le brouillard créant des effets miroir.




- Notre lac : Bienvenue dans notre paradis halieutique avec ou sans pied marin le pro de la pêche ne manquera pas de vous donner les bons coins. C'est aussi l'endroit idéal pour de merveilleuses promenades favorisant d’agréables rencontres où se nouent bien des aventures sous notre magnolia géant.



- Les vins : Pas moins de soixante appellations se jalousent dans nos différentes caves. Bordeaux, Bordeaux supérieur, Côtes de Bordeaux, Médoc et Graves, Saint- Emilion, Fronsac, Pomerol, Vins blancs secs et doux. C'est la Grande Confrérie des Vignerons et Vins de Bordeaux qui fera rayonner notre ville qui deviendra légendairement LA Cité du Vin.


            Grandes familles Bordelaises



De grandes familles vivent au sein de la ville de Bordeaux. Nobles ou bien simples petites gens, ils constituent l'essence de Bordeaux.


              Sceaux de Bordeaux










Fait par Missanges pour Bordeaux.









[hrp]Sources :

-Bordeaux
- Notice historique sur l'école nationale de la magistrature et le fort du ha
-Bordeaux lieux
- Bordeaux Bordeaux
-Bordeaux
-Bordeaux[/hrp]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://manoir.actifforum.com
 
Bordeaux !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sujet n°7: |Football| Jean Tigana et Bordeaux
» Arrivée de l'archeveque de Bordeaux
» [03&04/12/2011] Storyline Harvest Festival Bordeaux
» Bordeaux - Floirac [Ajouté]
» Antoine - Bordeaux (33)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: BORDEAUX :: Les villes de Guyenne-
Sauter vers: